Chaetodon lunula

Famille : Chaetodontidae

 

GIF - 5.6 ko

 

Texte © Giuseppe Mazza

 

 

Traduction en français par Serge Forestier

 

 

JPEG - 93.9 ko
Le poisson-papillon raton laveur (Chaetodon lunula) n’est actif que la nuit © Giuseppe Mazza

Le pittoresque Poisson-papillon raton laveur ( Chaetodon lunula - Lacepède, 1802 ) appartient à la classe des Actinopterygii, i les poissons à nageoires rayonnées, à l’ordre des Perciformes et à la étonnante famille des Chaetodontidae.

Le nom de genre vient du grec "chaite" = cheveux et "odous" = dent, en référence aux "dents en forme de soies".

Le nom de l’espèce lunula dérive du latin "luna" = lune, nuit, donc "petite lune", en référence au quartier de lune noir qu’il porte sur les yeux, suivi d’un dessin blanc analogue, et peut-être aussi au fait que c’est un poisson-papillon nocturne.

Cette caractéristique et la bande noire sur les yeux expliquent également les surnoms italien, anglais et français, de raton laveur, un animal également nocturne.

Zoogéographie

Ce chétodon a une large distribution dans la région Indo-Pacifique.

On le trouve de l’Afrique du Sud, Madagascar, l’Afrique de l’Est, et la Somalie jusqu’aux Maldives, en Inde, au Sri Lanka, en Thaïlande, en Australie, en Indonésie, en Nouvelle-Guinée, en Micronésie, en Nouvelle-Calédonie, aux Philippines, à Taiwan, en Chine, jusqu’au sud du Japon. A l’Est, il atteint les îles Marquises, les îles Ducie, Hawaï et les Galápagos ; au Sud, l’île Lord Howe et l’île de Pâques.

Écologie-Habitat

JPEG - 100.7 ko
Il a un régime alimentaire très varié qui comprend des algues et ne repose pas sur les coraux © Giuseppe Mazza

Il vit sur le bord des atolls et des formations coralliennes jusqu’à 30 m de profondeur.

Morphophysiologie

Le poisson-papillon raton laveur peut atteindre 20 cm. Le corps est plat, plus ou moins ovale, son nez robuste, légèrement pointu.

La nageoire dorsale comporte 10 à 14 rayons épineux et 20 à 25 rayons mous ; l’anale a 3 épines et 17 à 20 rayons mous ; la ventrale a 1 épine et 5 rayons mous ; les nageoires pectorales sont inermes, avec 14 à 17 rayons, et la caudale est plus ou moins tronquée.

La couleur de fond est jaune. La large bande noire carnavalesque masquant les yeux est suivie d’une bande blanche, puis de deux triangles noirs pointant vers l’arrière. Il y a aussi un point noir voyant sur le pédoncule caudal, qui s’étend, comme une virgule renversée, sur le dos. La partie supérieure des côtés, sombre, se divise, en direction du ventre, en lignes rougeâtres se terminant en points.

La nageoire caudale, après la partie translucide, montre une bande orange foncé qui est reprise par le bord des nageoires dorsale et anale. Elle est précédée, dans la zone jaune, par un motif élégant aux points orange, comme ceux sous l’opercule.

Éthologie-Biologie reproductive

JPEG - 142.1 ko
Ce chétodon a une large distribution dans la région Indo-Pacifique © Giuseppe Mazza

Le poisson-papillon raton laveur vit en couples ou en petits groupes, actifs la nuit, comme cela a été dit. Il se nourrit principalement de mollusques nudi- branches et de polychètes tubicoles, sans pour autant négliger les crustacés, les petits organismes benthiques et les algues. Les polypes de corail n’entrent que marginalement dans son alimen- tation.

Après la fécondation, les œufs sont confiés aux courants. Les populations peuvent doubler en moins de 15 mois, le régime alimentaire est différencié, et donc l’indice de vulnérabilité est faible : seulement 16 sur 100.

Synonymes

Pomacentrus lunula - Lacepède, 1802 ; Chaetodon biocellatus - Cuvier, 1831 ; Tetragonoptrus biocellatus - Cuvier, 1831.

 

→ Pour des notions générales sur les poissons cliquer ici

→ Pour apprécier la biodiversité des Osteichthyes, les POISSONS OSSEUX, et trouver d’autres espèces cliquer ici.

 

Les archives photographiques de Giuseppe Mazza

_C-427-1_Chaetodon_lunula
_C-427-2_Chaetodon_lunula
Photomazza : 70.000 colour pictures of animals and plants