Chaetodon octofasciatus

Famille : Chaetodontidae

 

GIF - 5.6 ko

 

Texte © Giuseppe Mazza

 

 

Traduction en français par Serge Forestier

 

 

JPEG - 60 ko
Chaetodon octofasciatus a un indice de vulnérabilité très bas © Giuseppe Mazza

Le Poisson-papillon à huit bandes ( Chaetodon octofasciatus - Bloch, 1787 ) appartient à la classe des Actinopterygii, les poissons à nageoires rayonnées, à l’ordre des Perciformes et à la famille des Chaetodontidae.

Le nom de genre Chaetodon vient du grec "chaite" = cheveux et de "odous" = dent, en référence aux "dents en forme de soies".

Le nom de l’espèce octofasciatus signifie en latin "avec huit bandes", en référence aux bandes noires verticales.

Zoogéographie

Ce chétodon est plus commun dans les eaux tropicales de l’Océan Pacifique que dans celles de l’Océan Indien.

On le trouve aux Maldives, en Inde, au Sri Lanka, en Thaïlande, en Malaisie, en Australie, en Indonésie, en Nouvelle Guinée, en Micronésie, en Nouvelle Calédonie, aux Philippines, à Taïwan et en Chine, jusqu’au sud du Japon. À l’Est, il s’arrête aux Îles Solomon.

Écologie-Habitat

Il vit dans les formations coralliennes jusqu’à 20 m de profondeur.

Morphophysiologie

Le poisson-papillon à huit bandes est de petite taille et atteint au maximum 12 cm. Le corps est plat, plus ou moins carré, avec le profil dorsal de la tête résolument concave se terminant par une bouche insolite, faite pour arracher les polypes coralliens.

La nageoire dorsale comporte 10 à 12 rayons épineux et 17 à 19 rayons mous ; l’anale a 3 ou 4 rayons épineux et 14 à 17 rayons mous ; les nageoires ventrales et pectorales sont inermes et la caudale est plus ou moins tronquée.

Sur la couleur de fond, blanc jaunâtre, on remarque sept bandes verticales sombres partant de l’œil jusqu’au pédoncule caudal. La huitième souligne le bord des nageoires dorsale et anale. La nageoire caudale, près de la partie translucide, porte également une petite bande noire verticale.

Éthologie-Biologie reproductive

Il vit généralement en couple, se nourrissant des polypes de différentes espèces de coraux et d’algues benthiques.

Après la fécondation, les conjoints confient les œufs aux courants. Puis, on retrouve souvent les jeunes sous les branches protectrices des coraux du genre Acropora.

Les populations sont capables de doubler en moins de 15 mois, le régime alimentaire est varié et, de plus, il s’agit d’une espèce peu demandée par les aquariophiles. Rien d’étonnant alors à ce que l’indice de vulnérabilité soit très bas : à peine 11 sur 100.

Synonymes

Chaetodon octolineatus - Gronow, 1854.

 

→ Pour des notions générales sur les poissons cliquer ici

→ Pour apprécier la biodiversité des Osteichthyes, les POISSONS OSSEUX, et trouver d’autres espèces cliquer ici.

 

Les archives photographiques de Giuseppe Mazza

_C-357-2_Chaetodon_octofasciatus
Photomazza : 70.000 colour pictures of animals and plants