Chaetodon triangulum

Famille : Chaetodontidae

 

GIF - 5.6 ko

 

Texte © Giuseppe Mazza

 

 

Traduction en français par Serge Forestier

 

 

JPEG - 54.6 ko
Un jeune Chaetodon triangulum. L’espèce, peu pêchée, n’est pas menacée © Giuseppe Mazza

Le poisson-papillon triangle ( Chaetodon triangulum - Cuvier, 1831 ) appartient à la classe des Actinopterygii, les poissons à nageoires rayonnées, à l’ordre des Perciformes et à la famille des Chaetodontidae.

Le nom de genre vient du grec "chaite" = cheveux et de "odous" = dent, en raison de ses "dents en forme de soies".

Le nom de l’espèce triangulum = triangle en latin, se réfère au motif triangulaire des parenthèses parallèles qui caractérisent la livrée.

Zoogéographie

Ce chétodon est présent dans les eaux tropicales de l’Océan Indien et dans une zone relativement modeste du Pacifique occidental.

A titre indicatif, on le trouve le long de toute la côte africaine, de l’Afrique du Sud à la Mer Rouge et à la Mer Arabique, à Madagascar, aux Seychelles, aux Andaman, en Thaïlande, à Singapour, en Indonésie et à Taïwan.

Écologie-Habitat

Il vit dans les formations coralliennes jusqu’à 25 m de profondeur.

Morphophysiologie

Le poisson-papillon triangle atteint, au plus, les 16 cm. Le corps est plat, plus ou moins triangulaire, lorsque les nageoires sont déployées. Le museau est allongé pour arracher les polypes des coraux. La nageoire dorsale comporte 11 rayons épineux et 23 à 26 rayons mous ; l’anale a 3 rayons épineux et 20 ou 21 rayons mous ; les nageoires ventrales et pectorales sont inermes et la caudale est plus ou moins tronquée.

Le museau est rougeâtre, comme chez Chaetodon larvatus auquel il ressemble du reste, mais, ici, l’œil est masqué par une bande sombre, suivie d’une autre bande plus petite et du motif caractéristique en forme de parenthèses anguleuses bleuâtres, parallèles entre elles, sur le fond général jaune clair.

La partie postérieure du corps est plus sombre et les motifs se fondent entre eux. La queue, avant la zone translucide, a également une zone noire verticale, entourée de jaune, plus visible chez les adultes, pour confondre les prédateurs, en simulant une fausse tête.

Éthologie-Biologie reproductive

Il vit principalement en eau peu profonde, entre les coraux riches en ramifications et cachettes, comme ceux du genre Acropora, se nourrissant surtout de leurs polypes, même si d’autres cnidaires entrent dans leur alimentation.

Pendant la période de reproduction des couples se forment, qui, après avoir abandonné les œufs aux courants, restent souvent ensemble. Les populations peuvent doubler en moins de 15 mois, et même si les coraux dont ils se nourrissent sont menacés par les changements climatiques, étant donnée leur vaste diffusion dans différents habitats, l’indice de vulnérabilité de l’espèce est actuellement bas : à peine 13 sur 100. En outre, ils ne sont pas recherchés par les aquariophiles car, compte tenu de leur régime alimentaire spécial, ils mourraient rapidement de faim à la maison.

Synonymes

Gonochaetodon triangulum - Cuvier, 1831.

 

→ Pour des notions générales sur les poissons cliquer ici

→ Pour apprécier la biodiversité des Osteichthyes, les POISSONS OSSEUX, et trouver d’autres espèces cliquer ici.

 

Les archives photographiques de Giuseppe Mazza

_C-354-2_Chaetodon_triangulum
Photomazza : 70.000 colour pictures of animals and plants