Cheilocostus speciosus

Famille : Costaceae

Texte © Pietro Puccio

 

 

Traduction en français par Serge Forestier

 

 

JPEG - 65 ko
Tiges de 3 m, semblables à des cannes, feuilles voyantes et inflorescences insolites de longue durée © Giuseppe Mazza

Cheilocostus speciosus (J.König) C.Specht (2006) est originaire des forêts humides du sud de la Chine, de Taiwan, du Bhoutan, d’Inde, du Népal, du Sri Lanka, du Cambodge, du Laos, du Vietnam, du Myanmar (Birmanie), de Thaïlande, d’Indonésie, de Malaisie, de Papouasie-Nouvelle-Guinée, des Philippines et d’Australie (Queensland).

Le nom générique dérive de la combinaison du mot grec ‘’cheilos’’ = lèvre et ‘’costus’’, genre dans lequel l’espèce était précédemment insérée sous le nom de Costus speciosus, encore largement utilisé ; le nom spécifique est le mot latin ‘’speciosus’’ = beau, de belle apparence.

Les noms communs les plus utilisés sont : “kustha”, “kashmira”, “kemuka”, “shura”, “pushkarmu- la” (sanscrit) ; “keukand”, “keu”, “kust” (hindi) ; “cane-reed”, “crepe-ginger”, “malay ginger”, “wild ginger” (anglais) ; “gingembre crêpe” (français) ; “Kreppingwer” (allemand) ; “Caña de la India” (espagnol).

Plante herbacée pérenne, rhizomateuse, présentant des tiges minces semblables à des cannes, mesurant jusqu’à 3 m de hauteur dans la nature ; les feuilles longues d’environ 30 cm et large de 7 cm disposées en spirale sur la tige sont de couleur vert foncé brillant sur la partie supérieure, pubescentes en-dessous. Les inflorescences terminales, coniques, de longue durée de vie, sont des épis denses mesurant jusqu’à 15 cm de hauteur aux nombreuses bractées rouge foncé à l’intérieur desquelles prennent naissance des fleurs voyantes à la corolle blanche et au labelle blanc infundibuliforme, long de 7 cm et large de 8-10 cm, au bord crêpu. Les fruits sont des baies globulaires rouges, de 15 mm de diamètre, contenant de petites (environ 3 mm) graines de couleur noire. La reproduction se fait généralement par division et par boutures de tiges. L’espèce est fréquemment cultivée dans les régions tropicales et subtropicales pour ses inflorescences voyantes et sa végétation luxuriante ; dans certaines des régions d’origine les rhizomes sont également utilisés en médecine traditionnelle. Elle nécessite un climat chaud et humide, la mi-ombre et des sols riches, drainants, maintenu humides pendant la période végétative. Elle peut être cultivée également en dehors des zones au climat tropical et subtropical, où, cependant, elle présente une taille plus réduite, étant en mesure de supporter, au niveau du rhizome, des températures allant jusqu’à -12 °C ; Dans ce cas, elle perd chaque hiver la partie aérienne, mais elle repart au printemps.

JPEG - 173.3 ko
Les fruits sont des baies globuleuses rouges de 15 mm de diamètre contenant de petites graines noires d’environ 3 mm © Giuseppe Mazza

Synonymes : Banksea speciosa J.König in A.J.Retzius (1783) ; Costus speciosus (J.König) Sm. (1791) ; Tsiana speciosa (J.König) J.F.Gmel. (1791) ; Planera speciosa (J.König) Giseke (1792) ; Kaempferia speciosa (J.König) Thunb. (1825) ; Amomum arboreum Lour. (1790) ; Costus foeniculaceus Noronha (1790) ; Amomum hirsutum Lam. (1791) ; Hellenia grandiflora Retz. (1791) ; Costus crispiflorus Stokes (1812) ; Costus vaginalis Salisb. (1812) ; Costus speciosus var. angustifolius Ker Gawl. (1822) ; Costus angustifolius Ker Gawl. (1823) ; Costus nipalensis Roscoe (1826) ; Costus hirsutus Blume (1827) ; Costus sericeus Blume (1827) ; Costus glabratus Rchb. in J.C.Mössler (1829) ; Costus argyrophyllus Wall. (1832) ; Costus loureiroi Horan. (1862) ; Costus potierae F.Muell. (1864) ; Costus spicatus var. pubescens Griseb. (1864) ; Cardamomum arboreum (Lour.) Kuntze (1891) ; Costus speciosus var. argyrophyllus Wall. ex Baker in J.D.Hooker (1892) ; Costus lamingtonii F.M.Bailey (1898) ; Costus speciosus var. glaber K.Schum. (1899) ; Costus speciosus var. hirsutus (Blume) K.Schum. (1899) ; Costus speciosus var. sericeus (Blume) K.Schum. (1899) ; Costus glaber (K.Schum.) Merr. (1924) ; Costus formosanus Nakai (1941) ; Costus speciosus var. formosanus (Nakai) S.S.Ying (1988) ; Costus speciosus var. dilnavaziae M.R.Almeida & S.M.Almeida (1999).

 

Les archives photographiques de Giuseppe Mazza

_C-526-1_Cheilocostus_speciosus
_C-526-2_Cheilocostus_speciosus
_C-526-3_Cheilocostus_speciosus
_C-526-4_Cheilocostus_speciosus
Photomazza : 70.000 colour pictures of animals and plants