Cleistanthus malaccensis

Famille : Phyllanthaceae

Texte © Pietro Puccio

 

 

Traduction en français par Serge Forestier

 

 

L’espèce est originaire de Malaisie Péninsulaire où elle vit dans les forêts à basse altitude.

Le nom de genre est la combinaison de l’adjectif grec “κλειστός” (cleistόs) = fermé et du substantif “ἄνθος” (ánthos) = fleur ; le nom spécifique latin “malaccensis” = de Malacca, localité sur la côte occidentale de la Malaisie, fait référence au lieu d’origine.

Cleistanthus malaccensis Hook.f (1887) est un arbuste ou un petit arbre très ramifié aux branches tendant à retomber et à l’écorce brun clair. Les feuilles, sur un pétiole d’environ 1 cm de long, sont alternes, presque distiques, simples, d’oblongues-elliptiques à lancéolées à l’apex pointu et à la marge entière, de 8 à 15 cm de long et de 1,5 à 4,5 cm de large, de couleur vert intense et brillant au-dessus, gris-vert en-dessous ; les jeunes feuilles sont de couleur rose intense brillant. Les inflorescences sont des épis axillaires velus portant des fleurs minuscules unisexuelles sessiles de couleur blanchâtre, aux lobes du calice ovales et aux pétales spatulés chez les fleurs mâles, aux lobes du calice lancéolés et aux pétales arrondis chez les femelles. Les fruits sont des capsules triloculaires déhiscentes.

JPEG - 298.4 ko
Cleistanthus malaccensis est un petit arbre très ramifié de Malaisie Péninsulaire. Il est connu pour ses jeunes feuilles retombantes, rose intense brillant, en contraste élégant avec le reste du feuillage. Phénomène présent chez plusieurs espèces, lié à un excès transitoire d’anthocyanines. Une défense de la plante contre quoi ? © Giuseppe Mazza

Il se reproduit généralement à partir des graines, préalablement immergées dans l’eau pendant une journée, dans un terreau organique additionné de 30 % de sable siliceux grossier ou d’agriperlite maintenu humide à la température de 24 à 26 °C.

Espèce très décorative par son feuillage luxuriant et la couleur des jeunes feuilles qui ressortent sur le vert intense, mais rarement cultivée, présente en dehors des lieux d’origine presque exclusivement dans les jardins botaniques. Cultivable dans les régions au climat tropicale et subtropicale humide, elle exige le plein soleil ou un léger ombrage et n’est pas particulièrement exigeante sur le sol, à condition qu’il soit drainant, maintenu presque constamment humide.

Synonymes : Kaluhaburunghos malaccensis (Hook.f.) Kuntze (1891).

 

→ Pour apprécier la biodiversité au sein de la famille des PHYLLANTHACEAE cliquez ici.

 

Les archives photographiques de Giuseppe Mazza

/c-609-1_cleistanthus_malaccensis
Photomazza : 70.000 colour pictures of animals and plants