Cola gigantea

Famille : Malvaceae

Texte © Pietro Puccio

 

 

Traduction en français par Michel Olivié

 

 

JPEG - 301.3 ko
Qui l’aurait dit ? Cette imposante Cola gigantea, qui peut atteindre 50 m, est une parente tropicale de la Malva sylvestris et elle a comme elle - bon sang ne saurait mentir - des vertus médicinales © G. Mazza

Cette espèce est originaire de l’Afrique de l’Ouest tropicale (Bénin, Côte d’Ivoire, Ghana, Nigeria et Togo) où elle vit dans les savanes et les forêts d’arbres à feuilles semi-caduques entre 900 et 1.500 m d’altitude où elle représente souvent une des espèces dominantes.

Le nom du genre vient du nom indigène "kola". Le nom de l’espèce est l’adjectif latin "giganteus, a, um" = gigantesque, l’explication étant évidente.

Noms communs : giant cola (anglais), grand ouara (français), watapuo (Ghana).

La Cola gigantea A.Chev. (1908) est un arbre à feuilles caduques ou semi-caduques, d’une hauteur pouvant aller jusqu’à environ 50 m, au tronc droit pouvant atteindre environ 1,5 m de diamètre, à l’écorce grise ou marron fissurée verticalement. Chez les plantes jeunes les feuilles sont palmées avec 3 à 5 lobes, ont environ 45 cm de long et de large et sont portées sur un pétiole long de 4 à 20 cm. Chez les plantes adultes elles sont ovées, longues de 15 à 40 cm et larges de 10 à 35 cm, de couleur verte et brillantes en partie supérieure et recouvertes d’un duvet blanc en partie basse. Les inflorescences, de 5 à 20 cm de long, portent de nombreuses fleurs odorantes unisexuées dépourvues de pétales et constituées d’un calice campanulé de 0,8 cm de long et de 0,6 à 1 cm de diamètre, de couleur blanche tendant vers le rose avec le temps, divisé pour un tiers et plus en 5 lobes pointus disposés perpendiculairement à l’axe de la fleur et à la surface externe recouverte d’un duvet épais.

Les fruits sont des follicules ovoïdes déhiscents d’environ 20 cm de long et 16 cm de diamètre et contiennent des graines ellipsoïdes d’environ 3,5 cm de long et 2 cm de diamètre. On reproduit cette plante en semant ses graines dès que possible, leur capacité à germer étant de courte durée, dans un terreau organique complété par du sable ou de la perlite dans une proportion de 30 % et maintenu humide à la température de 22 à 26 °C, et aussi par bouturage. C’est un arbre imposant à la croissance rapide et aux grandes feuilles décoratives qui est peu connu en dehors de ses zones d’origine. On peut le cultiver dans les régions aux climats tropical et subtropical, en plein soleil et sur une grande variété de sols. Il est parfois utilisé comme arbre d’ombrage ou comme spécimen isolé dans les grands parcs et jardins.

Le bois, de couleur blanche, de densité moyenne et facile à travailler mais dont la durabilité est relativement limitée mais peut être augmentée par un traitement avec des substances protectrices appropriées, peut être employé dans les constructions, pour la fabrication de meubles et d’ objets d’usage courant et comme combustible. Il présente en outre des caractéristiques qui permettent de l’utiliser pour la production du papier.

Les graines sont consommées localement en période de disette. L’écorce, les fruits et les feuilles sont diversement utilisés depuis des temps reculés dans la médecine traditionnelle pour différentes pathologies. Des études récentes ont mis en évidence les propriétés anti-inflammatoires et antimicrobiennes des extraits de feuilles.

 

→ Pour apprécier la biodiversité au sein de la famille des MALVACEAE cliquez ici.

 

Les archives photographiques de Giuseppe Mazza

_C-557-1_Cola_gigantea
Photomazza : 70.000 colour pictures of animals and plants