Copernicia alba

Famille : Arecaceae

Texte © Pietro Puccio

 

 

Traduction en français par Claude Leray

 

 

JPEG - 205.7 ko
Une cire de qualité est obtenue à partir des feuilles de Copernicia alba © Giuseppe Mazza

L’espèce est originaire d’Argentine, de Bolivie, du Brésil centre-ouest et du Paraguay, où elle pousse dans les forêts ouvertes et dans les savanes soumises à des inondations périodiques en alternance avec des périodes de sécheresse où, souvent, elle est dominante.

Le nom de genre honore l’astronome Nicolas Copernic (1473-1543) ; le nom de l’espèce est le terme latin "alba" = blanc, en référence à la couleur du stipe des plus jeunes plantes.

Noms communs : caranday palm, caranday wax palm (anglais) ; carandai, carandà (portugais-brésilien) ; caranday, palma blanca, palma negra (espagnol).

Copernicia alba Morong (1893) est une espèce assez variable avec un stipe érigé, solitaire, de 18-22 cm de diamètre, d’une hauteur jusqu’à 25-30 m chez les plus anciens spécimens à l’état sauvage, couvert par les restes des pétioles des vieilles feuilles dans la partie la plus jeune, mais lisse dans la plus ancienne et de couleur gris blanchâtre qui tend à foncer avec l’âge.

Les feuilles, avec un long pétiole de 70-80 cm équipé sur les bords avec des épines robustes jusqu’à 2 cm de longueur, sont palmées, orbiculaires, d’environ 70 cm de long dans la partie médiane, profondément divisées en plusieurs segments rigides, bifides à l’apex, habituellement de couleur gris vert sur la face supérieure, gris argenté au dessous et recouvert d’une couche de cire gris bleuté, en particulier sur la face inférieure.

Inflorescences qui poussent entre les feuilles, plus longues que celles-ci, très ramifiées avec des bractées tubulaires typiques, portant des fleurs hermaphrodites parfumées, de 0,6 cm de long et disposées par groupes de deux, avec une corolle couverte d’un duvet épais.

Les fruits sont ovoïdes, d’environ 2 cm de long, noir à maturité, contenant une seule graine ovoïde, d’environ 1,4 cm de long. La plante se reproduit par graines qui germent en 3-4 mois. Espèce très ornementales, elle est considérée comme le Copernicia le plus diffusé dans la nature et avec la croissance la plus rapide. Elle est cultivable en plein soleil dans les zones à climat tropical ou subtropical, ainsi que dans celles tempérées chaudes où il peut résister à des températures aussi basses qu’environ -3 / -4 ° C. Des valeurs inférieures de quelques degrés ont été rapportées pour des spécimens matures et pendant une très courte période mais avec des dommages pour le feuillage.

Cette espèce n’est pas particulièrement difficile pour le sol et lorsqu’elle est bien enraciné elle peut porter des périodes de sécheresse. La cire, obtenue à partir des feuilles, est considérée comme de meilleure qualité que celle de Copernicia prunifera (qui donne la fameuse cire de "carnauba"), mais, en raison de son rendement, elle reste peu utilisée. Les troncs sont utilisés localement comme poteaux et dans les constructions ; les feuilles sont utilisées pour la fabrication de chapeaux et d’autres objets d’artisanat.

Synonymes : Copernicia australis Becc. (1908) ; Copernicia nigra Morong (1893) ; Copernicia rubra Morong (1893) ; Coryphomia tectorum Rojas (1916) ; Copernicia ramulosa Burret (1928).

 

→ Pour apprécier la biodiversité au sein de la famille des ARECACEAE et trouver d’autres espèces, cliquez ici.

 

Les archives photographiques de Giuseppe Mazza

_C-540-1_Copernicia_alba
Photomazza : 70.000 colour pictures of animals and plants