Corytoplectus cutucuensis

Famille : Gesneriaceae

Texte © Pietro Puccio

 

 

Traduction en français par Serge Forestier

 

 

L’espèce est originaire d’Equateur où elle est présente dans les forêts brumeuses de la Cordillère de Cutucú et du Cóndor, entre 1000 et 2000 m d’altitude.

Le nom de genre dérive probablement du grec ‘’κωρυτος’’ (corytos) = sac en cuir et ‘’πλεκτος’’ (plectos) = plié, en référence aux lobes du calice ; le nom spécifique fait référence au lieu d’origine de l’espèce type, la Cordillère de Cutucú en Equateur.

JPEG - 268.1 ko
Rare dans les forêts brumeuses de la Cordillère de Cutucú et du Condor en Equateur, Corytoplectus cutucuensis est une herbacée sempervirente terrestre haute de 60 cm © Giuseppe Mazza

Corytoplectus cutucuensis Wiehler (1995) est une espèce herbacée terrestre sempervirente, mesurant jusqu’à environ 60 cm, à tiges charnues et à feuilles, sur un pétiole pubescent de couleur rouge pourpre, simples, opposées, décussées, ovales à apex aigu et marges crénelées, de couleur vert foncé et veloutées au toucher veinée de blanc verdâtre sur la face supérieure, entièrement pourpres en-dessous, longues d’environ 10 cm. Inflorescences terminales dressées ombelliformes, compactes, aux nombreuses fleurs dont les lobes du calice sont libres, longues d’environ 1,2 cm, accrescents en fruits et persistant pendant longtemps, de couleur rouge vif, pubescentes, et à corolle tubulaire, longue d’environ 2 cm, à 5 pétales de couleur orangé rougeâtre, pubescents, de courte durée. Les fruits sont des baies globuleuses d’environ 1 cm de diamètre, de couleur noir bleuâtre à reflets métalliques contenant de nombreuses graines noires minuscules.

La reproduction se fait par boutures et facilement à partir des graines, placées superficiellement dans un lieu lumineux, mais pas directement au soleil, en utilisant un substrat organique additionné de 30 % de sable de silice ou de perlite, maintenu constamment humide, mais sans stagnation. Les temps de germination sont courts, environ 2 semaines, avec une première floraison, dans les meilleures conditions de culture, à partir de huit/neuf mois.

JPEG - 235 ko
Élégant feuillage velouté, à pétiole rouge, charnu. Inflorescences vermillon et baies globuleuses, noir bleuâtre à reflets métalliques, aux nombreuses graines minuscules © Giuseppe Mazza

Rare aussi bien dans la nature qu’en culture, mais d’un grand effet décoratif, autant pour son feuillage que pour les calices persistants et les fruits perlés, outre l’utilisation en espaces ouverts ombragés dans les zones tropicales et subtropicales humides, c’est un excellent choix comme plante pour la décoration intérieure. Elle nécessite un environnement légèrement ombragé, des températures moyennes-hautes, avec des minimas nocturnes hivernaux non inférieurs à 16 °C, et une humidité supérieure à 60 %. En cas d’humidité insuffisante, en plus de la nébulisation d’eau non calcaire à température ambiante, on peut placer le pot sur une grande soucoupe remplie d’argile expansé ou de graviers avec une couche d’eau, qui ne devra pas être en contact direct avec le fond du pot, de façon à créer un microenvironnement humide autour de la plante. Elle nécessite un substrat très poreux et drainant qui peut être constitué de tourbe grossière additionnée de 30 % de sable de silice ou de perlite. En raison de sa croissance plutôt lente, elle est également adaptée à une culture en terrarium.

Par la destruction de l’habitat, l’espèce a été inscrite sur la liste rouge de l’IUCN (International Union for Conservation of Nature) parmi les espèces à risque très élevé d’extinction dans un avenir proche ("Endangered").

 

→ Pour apprécier la biodiversité au sein de la famille des GESNERIACEAE cliquez ici.

 

Les archives photographiques de Giuseppe Mazza

/c-624-2_corytoplectus_cutucuensis
Photomazza : 70.000 colour pictures of animals and plants