Costus productus

Famille : Costaceae

Texte © Pietro Puccio

 

 

Traduction en français par Michel Olivié

 

 

JPEG - 148.8 ko
Le Costus productus, originaire du Pérou, est une plante tropicale ornementale © Giuseppe Mazza

Cette espèce est originaire du Pérou où elle pousse dans les forêts humides des piémonts du versant oriental des Andes entre 300 et 700 m d’altitude.

Le nom du genre a été donné par Linné en hommage à Dioscoride qui avait décrit une plante, considérée comme similaire, sous le nom de Kostos. Le nom de l’espèce est l’adjectif latin "productus, a, um" = allongé, par allusion à la callosité relativement longue des bractées.

Noms communs : dwarf orange ginger, dwarf spiral ginger, orange costus ginger, orange spiral ginger, spiral ginger (anglais).

Le Costus productus Gleason ex. Maas (1976) est une espèce herbacée rhizomateuse pérenne, sempervirente, aux tiges hautes de 0,6 à 1,2 m comportant une gaine tubulaire fermée de couleur verte et une ligule longue d’environ 2 cm.

Les feuilles, disposées en spirale, sont simples, entières, obovées avec un apex pointu, longues de 16 à 25 cm et larges de 6 à 10 cm.

Les inflorescences sont terminales, ovoïdes et de 5 à 10 cm de long. Elle sont constituées de bractées imbriquées, ovées, de couleur rouge orangé, brillantes, longues jusqu’à 2,5 cm avec un appendice pointu et une callosité ( extrémité durcie) longue de 0,6 à 1,2 cm, qui renferment une fleur hermaphrodite tubulaire, longue jusqu’à environ 5 cm, de couleur jaune pâle à jaune orangé. La fleur est constituée d’un calice long d’environ 1 cm et comportant trois lobes presque triangulaires, d’une corolle avec un tube long d’environ 1 cm et trois lobes oblongs de 3,5 à 4 cm de long et environ 1 cm de large, d’une étamine fertile longue de 3,5 cm et d’un labelle tubulaire formé par les étamines stériles soudées ensemble, long de 3 à 3,5 cm et de couleur rouge orangé à son extrémité. La pollinisation est ornithophile.

On reproduit cette plante en semant ses graines, préalablement plongées dans de l’eau pendant 1 ou 2 jours, dans un terreau riche en humus auquel on ajoute du sable ou de la perlite dans une proportion de 30 % et que l’on maintient humide à la température de 22 à 26 °C. On la reproduit aussi par division et en utilisant des morceaux de tige que l’on dispose horizontalement sous une fine couche de terreau à la température de 22 à 24 °C.

JPEG - 82.3 ko
Inflorescences ovoïdes, flamboyantes, hautes de 5 à 10 cm et fleurs tubulaires comestibles de 5 cm © G. Mazza

Cette espèce compte parmi celles du genre qui sont les plus florifères et les plus décoratives. Elle est cultivable dans les zones aux climats tropical et subtropical humide où la floraison dure une grande partie de l’année. On peut essayer de la cultiver dans les climats tempérés chauds, où les températures proches de 0 °C sont exceptionnelles et de courte durée, à des emplacements protégés de la pluie. En ce cas elle connaît une période de repos prononcée pendant les mois d’hiver et peut, à la limite, perdre sa partie aérienne mais cette perte est suivie d’une reprise rapide au printemps et d’une floraison en été.

Elle a besoin d’une exposition partiellement ombragée et de sols riches en substances organiques, drainants et maintenus constamment humides mais sans rétention d’eau. Du fait de ses dimensions modérées elle est idéale comme couvre-sol et pour constituer des bordures, en plus de son utilisation sous forme d’exemplaire isolé. On peut aussi la cultiver en pot pour la décoration d’intérieurs lumineux, la température minimale en ce cas ne devant pas de préférence être inférieure à 15 °C, en utilisant un substrat organique complété dans une proportion de 30 % par du sable siliceux ou de la perlite afin d’améliorer le drainage. Les arrosages doivent être réguliers et abondants en été, plus espacés en hiver mais en veillant à ne pas laisser le substrat s’assécher complètement. Les apports d’engrais doivent être effectués pendant la période végétative avec des produits équilibrés, hydrosolubles et comportant des micro-éléments. Les fleurs sont comestibles et parfois consommées en salade tandis que les inflorescences coupées sont utilisées dans les compositions florales.

 

→ Pour apprécier la biodiversité au sein de la famille des COSTACEAE cliquez ici.

 

Les archives photographiques de Giuseppe Mazza

_C-560-1_Costus_productus
Photomazza : 70.000 colour pictures of animals and plants