Curcuma alismatifolia

Famille : Zingiberaceae

Texte © Pietro Puccio

 

 

Traduction en français par Serge Forestier

 

 

L’espèce est originaire du Cambodge, du Laos, de Thaïlande et du Vietnam où elle pousse dans les forêts ouvertes décidues, les pinèdes ouvertes et les zones marécageuses du niveau de la mer jusqu’à environ 1300 m d’altitude.

Le nom de genre dérive de l’arabe “kurkum” = safran, en référence à la couleur jaune safran du rhizome de Curcuma longa L. (1753) ; le nom spécifique est la combinaison du nom de genre Alisma et du substantif latin “folium, ii” = feuille, en référence évidente.

Noms communs : ginger tulip, Siam tulip, summer tulip (anglais) ; açafrão-da-cochinchina (portugais du Brésil).

Curcuma alismatifolia Gagnep. (1903) est une espèce pérenne rhizomateuse, décidue, dressée, haute de 40 à 80 cm, au rhizome fusiforme et aux feuilles, sur un long pétiole, lancéolées à l’apex pointu, longues de 20 à 30 cm et larges de 2 à 5 cm, de couleur vert intense. L’inflorescence, sur un pédoncule dressé long de 35 à 60 cm, est un épi strobiliforme, de 10 à 15 cm de longueur, constitué de bractées imbriquées disposées en spirales, charnues, les inférieures ovales de couleur verte, de 2 à 3 cm de longueur et de largeur, les supérieures obovales-lancéolées, longues de 6 à 8 cm et larges de 1,5 à 4 cm, de couleur de rose à fuchsia entourant les fleurs. Calice infundibuliforme, long d’environ 1 cm, corolle aux lobes longs d’environ 1 cm, de couleur blanche, une étamine fertile et labelle, long de 1,7 à 2,5 cm et large d’environ 1,5 cm, de couleur pourpre-violacé taché de jaune au centre. Le fruit est une capsule ovoïde contenant des graines pourvues d’arilles.

JPEG - 163.8 ko
Originaire du Cambodge, du Laos, de Thaïlande et du Vietnam, Curcuma alismatifolia est très cultivé pour ses inflorescences souvent utilisées comme fleurs coupées © Giuseppe Mazza

La reproduction se fait par semis, par micropropagation et au niveau amateur par division pendant la période de repos.

Pour ses inflorescences attractives, ainsi que pour ses nombreuses variétés de différentes couleurs, du blanc au pourpre, c’est l’une des plus cultivées du genre et elle est au centre d’un commerce florissant, notamment en Thaïlande, qui en est le plus grand producteur et qui exporte partout dans le monde aussi bien la plante fleurie que les inflorescences coupées. Utilisable dans les jardins des régions au climat tropical et subtropical humide en masses pour réaliser des parterres fleuris impressionnants, elle exige le soleil filtré ou la mi ombre et des sols drainants riches en substances organiques, de légèrement acides à neutres, maintenus constamment humides pendant la période végétative, mais sans stagnation. Ailleurs, les rhizomes peuvent être retirés du sol aux premiers froids et conservés à l’obscurité dans un endroit frais, ventilé et sec dans de la tourbe ou dans un matériau inerte, pour être à nouveau enterrés au printemps à une profondeur de 5 à 8 cm.

Elle est également facile à cultiver en pot, dans un terreau riche en humus avec ajout de 30 % de sable siliceux, placé dans un endroit très lumineux avec un arrosage régulier pendant la période végétative, sans jamais laisser complètement sécher le substrat, avec une humidité ambiante élevée et une fertilisation mensuelle avec un produit hydrosoluble pour plantes à fleurs en pot. Après la floraison, les feuilles commencent à sécher et elles seront coupées lorsqu’elles sont complètement sèches, le pot sera placé dans un endroit aéré, avec des températures minimales de préférence non inférieures à 16 °C, en maintenant le terreau seulement légèrement humide.

Synonymes : Hitcheniopsis alismatifolia (Gagnep.) Loes. (1930).

 

→ Pour apprécier la biodiversité au sein de la famille des ZINGIBERACEAE et trouver d’autres espèces, cliquez ici.

 

Les archives photographiques de Giuseppe Mazza

/c-611-2_curcuma_alismatifolia
Photomazza : 70.000 colour pictures of animals and plants