Curcuma parviflora

Famille : Zingiberaceae

Texte © Pietro Puccio

 

 

Traduction en français par Michel Olivié

 

 

JPEG - 64.6 ko
Herbacée pérenne rhizomateuse et caduque, Curcuma parviflora pousse dans les forêts denses de la Malaisie, du Myanmar, de la Thaïlande et du Vietnam jusque vers 700 m © Giuseppe Mazza

Cette espèce est originaire de la péninsule malaise, du Myanmar, de la Thaïlande et du Vietnam où elle pousse dans les forêts jusqu’à environ 700 m d’altitude.

Le nom du genre vient de l’arabe "kurkum" = safran, par allusion à la couleur jaune safran du rhizome de la Curcuma longa L. ( 1753 ). Le nom de l’espèce résulte de la combinaison de l’adjectif latin " parvus, a, um" = petit et du substantif "flos, oris" = fleur, l’explication étant évidente.

Noms communs : dork grajeaw, krachieo khaao (thaïlandais), nghè hoa nho (vietnamien).

La Curcuma parviflora Wall. ( 1830 ) est une espèce herbacée pérenne, rhizomateuse, caduque, droite, haute de 20 à 50 cm, au rhizome charnu, horizontal et intérieurement de couleur blanche.

Les feuilles, portées sur un pétiole long de 10 à 30 cm, sont ovées-oblongues avec un apex pointu, longues de 8 à 30 cm, larges de 4 à 12 cm et d’une couleur vert intense.

L’inflorescence, portée sur un pédoncule long de 7 à 25 cm, est terminale, droite, cylindrique, longue de 5 à 12 cm et constituée de bractées ovées imbriquées de couleur verte, longues de 1,5 à 3 cm et larges de 1 à 1,8 cm, qui enserrent 2 à 3 fleurs tubulaires à la corolle trilobée blanche, longue d’environ 2 cm, un labelle oblong-obové violacé et des staminodes obovés-lancéolés blancs. Les bractées supérieures, dépourvues de fleurs, sont blanches et forment une sorte de touffe au sommet de l’inflorescence.

Les fruits sont des capsules ellipsoïdales qui contiennent des graines dotées d’un arille.

On reproduit cette plante en semant ses graines dans un terreau riche en substances organiques auquel on ajoute du sable ou de la perlite au taux de 30 % et maintenu humide dans un emplacement ombragé à la température de 22 à 24 °C mais habituellement la reproduction s’effectue facilement par division pendant la période de repos.

C’est l’espèce parmi les plus petites du genre. Du fait de ses dimensions, de son feuillage décoratif et de son inflorescence qui dure longtemps - environ un mois - elle est souvent cultivée en pot pour la décoration des intérieurs bien éclairés.

À l’extérieur on peut la cultiver dans les zones aux climats tropical et subtropical humide, à un emplacement demi-ombragé, sur des sols riches en humus, parfaitement drainants, de légèrement acides à neutres et maintenus humides. Au niveau du rhizome et pendant la période de repos elle peut résister à des températures de quelques degrés au-dessous de 0 °C uniquement si elle est totalement sèche.

JPEG - 96.5 ko
Inflorescences de 5-15 cm. Petites fleurs au labelle violacé qui se détache des bractées vertes imbriquées. Celles du haut, blanches et sans fleur, forment une touffe © Giuseppe Mazza

Dans les climats froids les rhizomes peuvent être enterrés au printemps, à 4 à 6 cm de profondeur, la floraison survenant à la fin de l’été, puis retirés en automne et conservés dans un endroit sec à une température de préférence supérieure à 10 °C. Pendant la période végétative les arrosages doivent être réguliers et abondants mais sans qu’il y ait de rétention d’eau et les apports d’engrais doivent être effectués avec des produits équilibrés comportant des micro-éléments.

Les feuilles jeunes et les inflorescences sont consommées localement comme légume.

Synonymes : Hitcheniopsis parviflora (Wall.) Loes. (1930).

 

→ Pour apprécier la biodiversité au sein de la famille des Zingiberaceae et trouver d’autres espèces, cliquez ici.

 

Les archives photographiques de Giuseppe Mazza

/c-570-1_curcuma_parviflora
Photomazza : 70.000 colour pictures of animals and plants