Cussonia paniculata

Famille : Araliaceae

Texte © Pietro Puccio

 

Traduction en français de Christine Galliano

 

 

JPEG - 86.2 ko
Arbrisseau sud africain, décoratif avec des vertus médicinales © Mazza

L’espèce est originaire du sud de l’Afrique : Botswana, Lesotho, Afrique du Sud ( Province du Cap, Province du Nord, KwaZulu-Natal) et du Swaziland où elle pousse jusqu’à 2 000 m d’altitude, dans les savanes et sur les versants montagneux, généralement dans les fissures des roches.

Le nom du genre est dédié au botaniste français Pierre Cusson (1727-1783) ; le nom de l’espèce dérive du latin « paniculatus » = qui possède des panicules, en référence à ses inflorescences.

Noms communs : « cabbagetree », « highveld cabbage tree », « little cabbage tree », « montain cabbagetree » (anglais) ; « bergkiepersol » (afrikaans) ; « cussonia paniculé » (français) ; « südafrikanische kholpalm » (allemand).

Petit arbre à feuillage persistant peu ramifié , allant jusqu’à 6 m de haut environ, avec des racines tubéreuses et un tronc trapu et noueux, d’environ 60 cm de diamètre, enflé à la base ( pachycaule ) et à l’écorce grisâtre profondément fissurée ; les feuilles, regroupées aux extrémités des branches, sur des pétioles allant jusqu’à 60 cm de long, sont composées-palmées d’un gris vert, coriaces et d’aspect ciré avec 7-11 folioles lancéolées de 12-30 cm de long et de 4-8 cm de large, à l’apex acuminé et aux bords entiers ( subsp. paniculata ) ou profondément lobés ( subsp. sinuata ).

Les inflorescences sont des panicules terminales avec un axe principal d’environ 40 cm de long et des fleurs verdâtres réunies en de nombreux et denses épis coniques d’environ 10 cm de long ; les fruits globuleux, pourpre foncé à maturité, ont un diamètre de 6 mm environ.

Se reproduit par semis, les graines ont une faculté germinative de courtes durées (environ trois mois), doivent être placées dans des pots profonds pour permettre aux racines tubéreuses de se développer ; se reproduit aussi par bouturage, mais dans ce cas, elle ne forme pas de base enflée.

Espèce à croissance modérée, très décorative par la forme et la couleur de ses feuilles, ainsi que pour son tronc caractéristique fissuré tout du long, adaptée aux climats tropicaux , subtropicaux et tempérés chauds, supportant des températures jusqu’à–6°C sur de courtes périodes, à planter isolée pour en exalter les caractéristiques, en plein soleil sur des sols riches et drainants ; adulte, elle peut supporter sans dommage, des périodes de sécheresse .

En pot, qui doit être plutôt volumineux, elle doit être cultivée sur des substrats sableux et drainants en position de luminosité maximale à des températures qu’il est bon de maintenir au-dessus des 10-12°C ; les arrosages doivent être modérés durant la période végétative et raréfiés durant l’hiver.

Le tronc, qui peut prendre facilement des formes tordues et ses racines succulentes, en font un sujet apprécié des collectionneurs de caudiciformes et pour la réalisation de bonsaïs.

Dans les régions d’origine, les feuilles sont utilisées comme fourrage et l’espèce revêt une certaine importance en médecine traditionnelle ; des études récentes ont démontré la présence dans diverses parties de la plante, en particulier l’écorce et les feuilles, de principes bio-actifs d’intérêt potentiel en pharmacologie.

 

→ Pour apprécier la biodiversité au sein de la famille des ARALIACEAE cliquez ici.

 

Les archives photographiques de Giuseppe Mazza

_C-303-4_Cussonia_paniculata
Photomazza : 70.000 colour pictures of animals and plants