Cynometra cauliflora

Famille : Leguminosae

Texte © Pietro Puccio

 

 

Traduction en français par Serge Forestier

 

 

JPEG - 264.2 ko
Originaire du sud-est asiatique, Cynometra cauliflora est un petit arbre très ramifié ne dépassant pas 8 m © Giuseppe Mazza

Son lieu exact d’origine n’est pas connu, il est répandu principalement en Inde, en Indonésie (Java et Kalimantan), en Malaisie péninsulaire, à Sumatra et au Sulawesi.

Le nom de genre dérive de la combinaison des substantifs grecs “κύων, κυνός” (cyon, cynós) = chien et “μήτρα” (metra) = utérus, en référence à la forme des fruits ; le nom spécifique est la combinaison des substantifs latins “caulis, is” = tige, et “flos, oris” = fleur en référence aux fleurs qui poussent directement sur le tronc.

Noms communs : nam nam, niam niam, puki (Inde) ; nam nam, namu namu (Indonésie) ; katak puru, salah nama (Malaysia péninsulaire) ; hima, nang-ai (Thaïlande).

Cynometra cauliflora L. (1753) est un arbuste ou un petit arbre sempervirent très ramifié, qui ne dépasse généralement pas les 8 m de hauteur, à l’écorce brun-grisâtre. Les feuilles, sur un pétiole long de 0,4 à 0,8 cm, sont alternes, composées de deux folioles oblongues-ovales, dissymétriques par rapport à la nervure centrale, à l’apex obtus ou légèrement pointu et aux marges entières, longs de 6 à 15 cm et larges de 2 à 5 cm, de couleur vert foncé au-dessus, vert clair en-dessous, coriaces ; les jeunes feuilles, de couleur rose brillant, pendantes, sont particulièrement décoratives. Les inflorescences sont des racèmes courts compacts regroupés aux nœuds du tronc ou des branches principales, souvent à proximité du sol, aux petites fleurs bisexuelles, d’environ 0,8 cm de diamètre, au calice généralement quadripartite aux lobes blanc-rosâtre, longs et larges d’environ 0,4 cm, rétrofléchis, à 5 pétales lancéolés minces blancs ou blanc-rosâtre, longs d’environ 0,4 cm, à 8-10 étamines et au style long d’environ 0,5 cm. Les fruits sont des légumes réniformes à la pulpe jaunâtre, comestibles, longs de 5 à 10 cm, larges de 4 à 5 cm et épais de 1,2 à 3 cm, à la surface rugueuse de couleur vert brun tendant au jaune verdâtre à maturité, contenant une seule graine de 3,5 à 6 cm.

La reproduction se fait généralement par semis des graines préalablement immergées dans l’eau pendant deux jours, dans un terreau organique additionné de 30 % de sable siliceux grossier ou d’agriperlite, maintenu humide à la température de 26-28 °C, avec des temps de germination relativement longs, de 1 à 3 mois et une première fructification à partir de la sixième ou septième année.

Espèce à croissance lente présente principalement dans le sud-est asiatique où elle est souvent cultivée dans les jardins familiaux pour ses fruits ; elle nécessite un climat tropical ou subtropical humide, ne supportant pas les températures voisines de 0 °C, avec une pluviosité annuelle élevée, le plein soleil ou l’ombre partielle et des sols riches, de légèrement acides à neutres.

JPEG - 187.4 ko
Les inflorescences sont des racèmes courts aux nœuds des troncs aux petites fleurs bisexuelles d’environ 0,8 cm. Les fruits, comestibles, ne contenant qu’une graine, sont des légumes réniformes à la pulpe jaunâtres de 5-10 cm. Les fruits mûrs sont légèrement acides, ceux non mûrs sont consommés cuits. Propriétés médicinales © Giuseppe Mazza

Son potentiel décoratif ne doit pas être sous-estimé en raison de la couleur rose intense des jeunes feuilles et des curieux fruits le long du tronc. C’est un excellent sujet pour bonsaï à cultiver à une exposition particulièrement lumineuse avec des valeurs minimales de températures hivernales non inférieures à 16 ° C

Les fruits immatures ont une saveur particulièrement acide et ne sont consommés que cuits ; les fruits mûrs sont de saveur agréable légèrement acidulée et sont consommés frais, ajoutés à des salades ou à des plats typiques pour les aromatiser, frits en beignets ou cuits avec du sucre pour faire des confitures. Certaines parties de la plante sont utilisées en médecine traditionnelle contre diverses pathologies, l’huile extraite des graines contre les maladies de la peau et la lèpre. Des études de laboratoire ont mis en évidence dans les extraits de fruits des propriétés anti-leucémiques et dans toutes les parties de la plante la présence de composés aux propriétés antioxydantes d’intérêt potentiel pour la pharmacopée officielle.

Synonymes : Cynometra cauliflora var. elongatis Hassk (1842) ; Cynometra cauliflora var. subsessilis Hassk. (1842) ; Cynometra acutifolia S.Vidal (1886).

 

→ Pour apprécier la biodiversité au sein de la famille des LEGUMINOSAE cliquez ici.

 

Les archives photographiques de Giuseppe Mazza

/c-612-1_cynometra_cauliflora
Photomazza : 70.000 colour pictures of animals and plants