Dendrobium cruentum

Famille : Orchidaceae

Texte © Pietro Puccio

 

 

Traduction en français par Serge Forestier

 

 

JPEG - 67.6 ko
Dendrobium cruentum est une épiphyte originaire de Birmanie, de Thaïlande et du Vietnam © Giuseppe Mazza

L’espèce est originaire de Birmanie, de Thaïlande et du Vietnam où elle pousse épiphyte dans les forêts ouvertes à environ 300 m d’altitude.

Le nom de genre est la combinaison des mots grecs “δένδρον” (dendron) = arbre et “βίος” (bios) = vie, en référence aux nombreuses espèces du genre qui vivent sur les arbres ; le nom d’espèce est l’adjectif latin “cruentus, a, um” = ensanglanté, taché de sang, en référence à la tache rouge sur le labelle.

Noms communs : blood red dendrobium (anglais) ; ueang nok kaeo (thaï) ; hoàng thảo thanh hạc (vietnamien).

Dendrobium cruentum Rchb.f. (1884) est une espèce épiphyte à pseudobulbes dressés cylindriques, légèrement amincis à l’apex et à la base, de 15 à 35 cm de longueur et environ 0,7 cm de diamètre dans la partie centrale, pourvus sur presque toute leur longueur de feuilles oblongues-elliptiques, mesurant jusqu’à environ 12 cm de long et 2 cm de large, coriaces, de couleur vert intense brillant ; les bases foliaires engainant les pseudobulbes sont recouvertes d’un court duvet noir.

Inflorescences à partir des nœuds portant de 1 à 3 fleurs, de 3,5 à 6 cm de diamètre, aux sépales triangulaires à l’apex pointu, longs de 3 cm et larges dans leur partie médiane d’environ 1,5 cm, de couleur vert clair avec des marbrures plus sombres, pétales linéaires à l’apex pointu de la même couleur que les sépales, longs d’environ 2,5 cm et larges de 0,6 cm, et labelle trilobé, long de 2,5 cm et large de 1,5 cm, consistant et d’aspect cireux, aux lobes latéraux dressés saupoudrés de rouge orangé et au lobe central vert clair aux marges ondulées rouge corail et à la tache rouge vif à la base parcourue de 5 lamelles crêtées.

La reproduction se fait par semis, in vitro, micropropagation et division, à effectuer à la reprise végétative, de chaque section pourvue d’au moins 3 ou 4 pseudobulbes.

JPEG - 48.9 ko
Espèce rare, menacée d’extinction, aux fleurs triangulaires de 3,5-6 cm durant presque un mois © Giuseppe Mazza

Espèce rare et menacée d’extinction, à la floraison particulièrement ornementale, qui, dans ses régions d’origine, se produit du printemps à l’automne, avec des fleurs légèrement parfumées et de longue durée, environ un mois, à l’origine de nombreux hybrides.

Elle nécessite un ombrage partiel et des températures moyennes à élevées en été, 25 à 32 °C, des valeurs en moyenne plus basses en hiver avec des minimas nocturnes non inférieurs à 15 °C, et une humidité élevée, 70 à 80 %, avec une bonne et constante ventilation. Les arrosages devront être réguliers et abondants pendant la période végétative, du printemps à l’automne, tout en laissant sécher avant d’arroser à nouveau, puis presque suspendus en hiver jusqu’à la reprise végétative, avec éventuellement des nébulisations afin d’éviter un flétrissement excessif des pseudobulbes. Pour les arrosages et les nébulisations, on utilisera de l’eau de pluie, de l’eau osmosée ou déminé- ralisée ; les apports d’engrais, convenablement distribués et alternés, de façon à éviter l’accumulation de sels au niveau des racines, seront effectués pendant la période végétative de préférence avec des produits équilibrés hydrosolubles, contenant des oligoéléments, à la moitié ou au quart de la dose conseillée sur l’emballage. La plante peut être montée sur écorce, troncs, radeau de liège ou de racines de fougères arborescentes, ou bien cultivée en pots peu profonds ou en paniers, sur un substrat très drainant et aéré, pour permettre aux racines de sécher rapidement entre chaque arrosage, qui peut être constitué de fragments d’écorce et de charbon de bois de calibre moyen avec un éventuel ajout de matériaux inertes pour améliorer le drainage ; les transplantations et les rempotages seront effectués, si nécessaire, à la reprise végétative.

L’espèce est inscrite à l’annexe I de la CITES (espèces menacées d’extinction dont le commerce n’est autorisé que dans des circonstances exceptionnelles).

Synonymes : Callista cruenta (Rchb.f.) Kuntze (1891).

 

→ Pour apprécier la biodiversité au sein de la famille des ORCHIDACEAE et trouver d’autres espèces, cliquez ici.

 

Les archives photographiques de Giuseppe Mazza

/d-167-1_dendrobium_cruentum
Photomazza : 70.000 colour pictures of animals and plants