Dendrobium lindleyi

Famille : Orchidaceae

Texte © Pietro Puccio

 

 

Traduction en français par Serge Forestier

 

 

JPEG - 68.4 ko
Dendrobium lindleyi est une petite épiphyte des forêts de feuillus du sud-est asiatique. L’inflorescence, racémeuse subterminale souvent pendante, dure de 2 à 3 semaines © Giuseppe Mazza

L’espèce est originaire de l’Arunachal Pradesh, de l’Assam, du Bangladesh, du Bhutan, de Chine (Anhui, Chongqing, Fujian, Guangdong, Guangxi, Guizhou, Hainan, Hong Kong, Zhejiang et Yunnan), du Darjeeling, du Laos, de Birmanie, du Sikkim, de Thaïlande et du Vietnam, où elle pousse épiphyte dans les forêts de feuillus entre 350 et 1400 m d’altitude.

Le nom de genre est la combinaison des mots grecs “δένδρον” (dendron) = arbre et “βίος” (bios) = vie, en référence aux nombreuses espèces du genre vivant sur les arbres ; l’espèce est dédiée au botaniste anglais John Lindley (1799-1865).

Noms communs : ju shi hu (chinois) ; ueang phung (thaï).

Dendrobium lindleyi Steud. (1840) est une espèce épiphyte à pseudobulbes rapprochés fusiformes amincis à la base, cannelés, de 3 à 8 cm de longueur et 1 à 2 cm de diamètre, avec à l’apex habituellement une seule feuille persistante oblongue à l’apex obtus, de 4 à 12 cm de longueur et 1 à 3 cm de largeur, coriace, épaisse, de couleur vert intense. Inflorescence racémeuse subterminale habituellement pendante, longue de 10 à 30 cm, portant de 5 à 20 fleurs délicates, légèrement parfumées, de 2,5 à 3 cm de diamètre, de couleur jaune pâle à jaune d’or, s’ouvrant presque en même temps. Sépales ovalo-lancéolés mesurant jusqu’à 1,5 cm de longueur et 0,5 cm de largeur ; les sépales latéraux, fusionnés ensemble à la base de la colonne, forment une sorte de court éperon (mentum). Pétales obovales à l’apex pointu, d’environ 1,5 cm de longueur et 1 cm de largeur, labelle orbiculaire légèrement concave à l’apex rétus et aux marges ondulées et ciliées, d’environ 2 cm de longueur et 2,5 cm de largeur, pubescent et nuancé de jaune orangé à la base. La reproduction se fait par semis, in vitro, et par division, à effectuer à la reprise végétative, de chaque section pourvue d’au moins 5 à 7 pseudobulbes.

Espèce de petites dimensions à la floraison lumineuse et spectaculaire durant de 2 à 3 semaines, de culture facile si ses exigences en matière de luminosité, de chaleur et d’humidité sont pleinement respectées. Pendant la croissance des pseudobulbes, du printemps à l’automne, elle exige un ombrage léger, des températures moyennes-hautes, une humidité élevée, 80 à 85 %, des arrosages réguliers et abondants, mais en laissant sécher avant d’arroser à nouveau. En automne les arrosages seront progressivement réduits jusqu’à les suspendre totalement en hiver ; durant cette période la luminosité devra être maximale, voire quelques heures de soleil direct, les températures nocturnes comprises entre 9 et 14 °C, des valeurs supérieures pouvant inhiber la floraison, l’humidité autour de 60-65 % et les apports d’engrais suspendus ; des nébulisations occasionnelles peuvent être nécessaires si les pseudobulbes se flétrissent de façon excessive. A l’apparition de l’inflorescence, à la fin de l’hiver-début du printemps, les arrosages seront progressivement augmentés jusqu’à reprendre le régime hydrique normal à la reprise végétative ; pour les arrosages et les nébulisations on utilisera de l’eau de pluie, de l’eau osmosée ou déminéralisée. En toutes saisons, une ventilation constante est indispensable.

Elle peut être montée sur écorce, troncs, radeau de liège ou de racines de fougère arborescente, ou bien cultivée en pots de dimensions réduites ou en paniers sur un substrat particulièrement drainant et aéré, qui peut être constitué de fragments d’écorce et de charbon de bois de calibre moyen avec ajout éventuel de matériaux inertes pour un meilleur drainage. Transplantation et rempotage ne seront effectués que lorsque cela est strictement nécessaire, la plante n’aimant pas être perturbée, à la reprise végétative, signalée par l’apparition de nouvelles racines.

L’espèce est inscrite à l’annexe II de la CITES (espèces dont le commerce est réglementé au niveau international).

Synonymes : Dendrobium aggregatum Roxb. (1832) ; Epidendrum aggregatum Roxb. ex Steud. (1840) ; Callista aggregata Kuntze (1891) ; Callista aggregata (Roxb.) Brieger (1981).

 

→ Pour apprécier la biodiversité au sein de la famille des ORCHIDACEAE et trouver d’autres espèces, cliquez ici.

 

Les archives photographiques de Giuseppe Mazza

/d-174-1_dendrobium_lindleyi
Photomazza : 70.000 colour pictures of animals and plants