Dendrobium lowii

Famille : Orchidaceae

Texte © Pietro Puccio

 

 

Traduction en français par Serge Forestier

 

 

JPEG - 59.2 ko
Rare dans la nature et en culture, Dendrobium lowii est une épiphyte originaire de Bornéo © Giuseppe Mazza

L’espèce est originaire de Bornéo (Kalimantan) où elle vit épiphyte sur les branches les plus exposées des arbres des forêts pluviales, entre 700 et 1000 m d’altitude.

Le nom de genre est la combinaison des noms grecs “δένδρον” (dendron) = arbre et “βίος” (bios) = vie, en référence aux nombreuses espèces du genre qui vivent sur les arbres ; l’espèce est dédiée à l’explorateur, homme politique et collectionneur anglais Sir Hugh Low (1820-1905), secrétaire de Sir James Brooke, Rajah de Sarawak, qui la découvrit sur une montagne de la côte nord-ouest de Bornéo à 900 m d’altitude.

Nom commun : Low’s dendrobium (anglais).

Dendrobium lowii Lindl. (1861) est une espèce épiphyte à pseudobulbes dressés cylindriques, longs de 20 à 40 cm, pourvus dans leur moitié supérieure de feuilles persistantes alternes, distiques, ovo-oblongues à l’apex irrégulièrement bilobé, de 5 à 8 cm de longueur et de 1,5 à 2,2 cm de largeur, coriaces, de couleur vert foncé, à la base foliaire tubulaire enveloppant le pseudobulbe recouverte d’un duvet noirâtre. Inflorescences racémeuses apparaissant sur les noeuds supérieurs, compactes, portant jusqu’à 7 fleurs de 3 à 5 cm de diamètre de couleur variant du jaune pâle au jaune d’or.

JPEG - 69.6 ko
Pseudobulbes de 20 à 40 cm et fleurs de 3 à 5 cm de diamètre durant de 6 à 7 semaines © Giuseppe Mazza

Sépales oblongs-lancéolés à l’apex pointu, les deux latéraux, fusionnés ensemble à la base de la colonne, formant une sorte de long éperon (mentum), pétales ovales à l’apex pointu rétrofléchi et aux marges ondulées, labelle trilobé avec des lobes latéraux dressés de chaque côté de la colonne et un lobe médian arrondi aux marges ondulées et à l’apex rétus rétrofléchi, parcouru au centre par 6 lignes rouge orangé pourvues de longues franges.

Les fleurs exhalent un parfum agréable léger et sont de longue durée, jusqu’à 6 à 7 semaines.

La reproduction se fait par semis, in vitro, par micropropagation et par division, à effectuer à la reprise végétative, de chaque section pourvue d’au moins 3 à 4 pseudobulbes.

Espèce rare dans la nature, en raison de la déforestation, et en culture, parmi les plus ornementales du genre par la beauté de ses fleurs, nécessitant une exposition très lumineuse, voire quelques heures de soleil aux premières heures de la journée, des températures moyennes à hautes en été, 22-30 °C, plus fraîches en hiver avec des minima nocturnes compris entre 13 et 15 °C, une humidité élevée, 75-85 %, et une ventilation constante.

Les arrosages devront être réguliers et abondants pendant la croissance des pseudobulbes, mais sans stagnation et en laissant sécher le substrat avant d’arroser à nouveau, la plante étant facilement sujette à la pourriture, et espacés en hiver, mais sans provoquer un flétrissement excessif des pseudobulbes, en utilisant, ainsi que pour les nébulisations, de l’eau de pluie, de l’eau osmosée ou déminéralisée.

Les apports d’engrais, pendant la période végétative, seront effectués en utilisant, de préférence, des produits équilibrés, contenant des oligoéléments, au quart de la dose mentionnée sur l’emballage.

L’espèce peut être cultivée en pots sur un substrat drainant et bien aéré, pour permettre aux racines de sécher rapidement après chaque arrosage, constitué de fragments d’écorce et de fibres de coco de calibre moyen avec ajout de charbon de bois et éventuellement de matériaux inertes pour un meilleur drainage, ou bien elle peut être montée sur branches, écorce, radeau de liège ou de racines de fougères arborescentes. Les rempotages seront effectués, si nécessaire, à la reprise végétative signalée par l’apparition de nouvelles racines.

L’espèce est inscrite à l’annexe II de la CITES (espèces dont le commerce est réglementé au niveau international).

Synonymes : Callista lowii (Lindl.) Kuntze (1891).

 

→ Pour apprécier la biodiversité au sein de la famille des ORCHIDACEAE et trouver d’autres espèces, cliquez ici.

 

Les archives photographiques de Giuseppe Mazza

/d-195-1_dendrobium_lowii
Photomazza : 70.000 colour pictures of animals and plants