Dendrobium minjemense

Famille : Orchidaceae

Texte © Pietro Puccio

 

 

Traduction en français par Claude Leray

 

 

L’espèce est originaire de Nouvelle-Guinée où elle pousse dans les forêts humides à basse altitude.

Le nom de genre est la combinaison des mots grecs "δένδρον" (dendron) = arbre et "βίος" (bios) = vie, en référence aux nombreuses espèces du genre poussant sur les arbres ; le nom latin de l’espèce fait référence à la rivière Minjem, province de Madang, à proximité de laquelle l’espèce type a été trouvée.

Dendrobium minjemense Schltr. (1912) est une espèce épiphyte avec un rhizome rampant et des pseudobulbes rapprochés et ellipsoïdaux, rainurés, d’environ 0,8 cm de long et 0,7 cm de large, avec au sommet une seule feuille oblongue coriace ayant un apex bilobé irrégulier d’environ 1,5 cm de long et 0,4 cm de large.

Les inflorescences apicales qui se succèdent portent une seule fleur, sur le pédicelle et un ovaire de 0,9 cm de long et d’environ 2,5 cm de diamètre, de couleur blanchâtre et aux sommets rouges des lobes latéraux du labelle. Les sépales lanceolés ont un sommet aigu, de 1,2 cm de long, les latéraux unis à la base de la colonne formant une sorte d’éperon (mentum) avec un sommet obtus, d’environ 0,3 cm de long ; les pétales linéaires ont un apex aigu, d’environ 1 cm, le labelle est long, trilobé, de 1,5 cm de long et 0,3 cm de large, avec des lobes latéraux triangulaires et un lobe médian lancéolé avec un sommet aigu et des marges ondulées parcourues par trois crêtes presque jusqu’au sommet et une colonne d’environ 2 mm de long.

JPEG - 186.2 ko
Dendrobium minjemense est une épiphyte de Nouvelle Guinée. Ses inflorescences terminales apparaissant en succession comportent une seule fleur de 2,5 cm © Giuseppe Mazza

Cette espèce est presque inconnue en culture, présente presque exclusivement dans des collections spécialisées.

Sur la base des caractéristiques climatiques de la zone d’origine, l’emplacement le plus approprié est celui d’une serre semi-ombragée et aérée avec des températures moyennes élevées, 22 à 32 ° C, les valeurs les plus faibles ne devant pas dépasser 18 ° C et avec une humidité relative de 80 à 85 %. Il lui faut des arrosages réguliers et abondants pendant la croissance des pseudobulbes, légèrement plus espacés jusqu’à la reprise végétative, en utilisant de l’eau de pluie, déminéralisée ou obtenue par osmose inverse.

Elle peut être cultivée dans des pots ou des paniers, avec du compost bien drainé aéré à base de petits fragments d’écorce, ou disposée sur de petites bûches avec des morceaux d’écorces ou des radeaux de liège ou de racines de fougères arborescentes recouvertes de sphaigne.

L’espèce est signalée à l’annexe II de la CITES (espèces dont le commerce est règlementé au niveau international).

Synonymes : Diplocaulobium minjemense (Schltr.) A.D.Hawkes (1957).

 

→ Pour apprécier la biodiversité au sein de la famille des ORCHIDACEAE et trouver d’autres espèces, cliquez ici.

 

Les archives photographiques de Giuseppe Mazza

/d-230-1_dendrobium_ninjemense
Photomazza : 70.000 colour pictures of animals and plants