Dendrobium secundum

Famille : Orchidaceae

Texte © Pietro Puccio

 

 

Traduction en français par Serge Forestier

 

 

JPEG - 53.4 ko
Les petites fleurs de Dendrobium secundum regardent toutes, à moitié fermées, dans la même direction © Giuseppe Mazza

L’espèce est originaire du sud-est asiatique (Bornéo, Cambodge, Philippines, îles Andaman, îles Nicobar, Java, Laos, Malaisie péninsulaire, Birmanie, Petites Îles de la Sonde, Célèbes, Sumatra, Thaïlande et Vietnam), où elle croît dans les forêts semi-décidues, jusqu’à environ 600 m d’altitude, dans des régions au climat fortement saisonnier.

Le nom de genre est la combinaison des termes grecs “déndron” = arbre et “bios” = vie, en référence aux nombreuses espèces du genre qui vivent sur les arbres ; le nom d’espèce est l’adjectif latin “secundus” = second, suivant, en référence aux fleurs toutes orientées dans la même direction.

Nom commun : tooth-brush orchid (anglais).

Dendrobium secundum ( Blume ) Lindl. (1829) est une espèce épiphyte aux pseudobulbes mesurant jusqu’à 80 cm de long et 1,8 cm de diamètre, dressés ou semi pendants, cylindriques, amincis à la base ainsi qu’à l’apex, striés à maturité, porteurs de feuilles oblongues alternes, opposées, mesurant jusqu’à 10 cm de long et 4 cm de large.

Inflorescences racémeuses, généralement individuelles, partant du nœud proche de l’apex des pseudobulbes matures dépourvus de feuilles, longues de 7 à 15 cm, portant de nombreuses fleurs, 40 à 60, toutes orientées dans la même direction, longues de 1,6 cm et larges de 0,6 cm, cireuses, de couleur rose pâle à pourpre, rarement blanche, au labelle orangé à l’apex, qui restent à moitié fermées.

Les sépales sont ovales à l’apex pointu, les deux latéraux sont fusionnés ensemble à la base de la colonne, formant une sorte d’éperon presqu’aussi long que les sépales, les pétales sont similaires, mais plus petits et le labelle est ovale ; les fleurs durent de 2 à 3 semaines et sont légèrement parfumées.

La reproduction se fait par semis, in vitro, par micropropagation et par division de chaque section pourvue de 3 ou 4 pseudobulbes.

Espèce peu cultivée au niveau amateur, nécessitant, pendant la période végétative, températures, humidité et luminosité élevées, avec des arrosages réguliers, tout en laissant sécher le substrat, si la plante est cultivée en pot, avant d’arroser à nouveau, jusqu’à la fin de la croissance ; faire observer en hiver une période de sécheresse, avec des températures légèrement plus fraîches, pour induire la floraison, jusqu’à l’apparition de la nouvelle végétation ; une constante et bonne ventilation est indispensable.

Pour les arrosages et les nébulisations, utiliser de l’eau de pluie, de l’eau osmosée ou déminéralisée ; les apports d’engrais, distribués de façon appropriée, pour éviter l’accumulation de sels, seront faits pendant la période végétative de préférence avec des produits équilibrés hydrosolubles, contenant des oligoéléments, au quart de la dose mentionnée sur l’emballage.

En raison de son port semi pendant et pour permettre aux racines de sécher rapidement entre les arrosages la plante sera, de préférence, montée sur écorce, troncs, radeau de liège ou de racines de fougères arborescentes ; si elle est cultivée en pots, les choisir de petites dimensions avec un substrat très drainant et aéré, qui peut être constitué de fragments d’écorce de calibre moyen avec ajout de perlite et de fragments de charbon de bois.

L’espèce est inscrite à l’annexe II de la CITES (espèces dont le commerce est réglementé au niveau international)

Synonymes : Pedilonum secundum Blume (1825) ; Dendrobium bursigerum Lindl. (1859) ; Dendrobium heterostigma Rchb.f. (1859) ; Callista bursigera (Lindl.) Kuntze (1891) ; Callista secunda (Blume) Kuntze (1891) ; Pedilonum bursigerum (Lindl.) Rauschert (1983).

 

→ Pour apprécier la biodiversité au sein de la famille des ORCHIDACEAE et trouver d’autres espèces, cliquez ici.

 

Les archives photographiques de Giuseppe Mazza

_D-150-1_Dendrobium_secundum
Photomazza : 70.000 colour pictures of animals and plants