Dendrobium uniflorum

Famille : Orchidaceae

Texte © Pietro Puccio

 

 

Traduction en français par Serge Forestier

 

 

JPEG - 59.5 ko
Les fleurs solitaires de Dendrobium uniflorum naissent aux niveau des nœuds des pseudo bulbes et durent un mois © Giuseppe Mazza

L’espèce est originaire d’Asie du sud-est (Bornéo, Philippines, Malaisie, Sulawesi, Sumatra, Thaïlande et Vietnam), où elle croît dans les forêts humides de conifères jusqu’à environ 800 m d’altitude.

Le nom de genre est la combinaison des mots grecs "déndron" = arbre et "bios" = vie, en référence aux nombreuses espèces du genre qui vivent sur les arbres ; le nom d’espèce est une combinaison des mots latins “unus” = un, unique, et "flos, -oris" = fleur, en référence aux fleurs solitaires se formant aux nœuds des pseudo bulbes.

Noms communs : single-flowered Dendrobium (anglais).

Dendrobium uniflorum Griff. (1851) est une espèce épiphyte aux pseudo bulbes cylindriques, dressés ou semi retombants, mesurant jusqu’à environ 60 cm de long et 0,7 cm de diamètre, et aux nombreuses feuilles oblongues-lancéolées, alternes et distiques, coriaces, à l’apex bilobé, longues de 3 à 6 cm et larges de 0,6 à 1,2.

Fleurs solitaires, opposées aux feuilles, sur un pédoncule d’environ 3 cm, aux sépales et pétales blanc pur et au labelle jaune verdâtre à la zone centrale blanche, généralement parcourue au centre par trois nervures en relief brunes. Les sépales sont ovales à l’apex pointu, longs de 2,5 cm et larges d’environ 1 cm, les latéraux sont fusionnés à la base de la colonne pour former une sorte d’éperon (mentum) d’environ 0,7 cm de long, pétales ovales, longs de 1,3 cm et larges de 0,6, labelle trilobé, long de 3 cm et large de 3,5, aux lobes latéraux obovales, longs d’environ 1,4 cm, et au lobe médian obcordé aux marges rétrofléchies ; les fleurs sont de longue durée, 3 à 4 semaines.

La reproduction se fait par semis, in vitro, par micropropagation et par division, à effectuer au moment de la reprise végétative, à partir de chaque section comportant au moins 3 ou 4 pseudo bulbes. Espèce de culture facile des climats tempérés-chauds, aux températures minimales en hiver supérieures à 14 °C, bien qu’elle soit capable de supporter quelques degrés de moins pendant une période très courte et au sec, avec une luminosité élevée, voire quelques heures de soleil direct, une humidité de 60 à 80 %, et une bonne et constante ventilation.

N’ayant pas une période précise de repos, les arrosages devront, par conséquent, être réguliers et abondants, tout en observant un léger espacement en hiver jusqu’à la reprise végétative.

Pour les arrosages et les nébulisations, on utilisera de l’eau de pluie, de l’eau osmosée ou déminéralisée ; les apports d’engrais, distribués de manière appropriée pour éviter l’accumulation de sels, doivent être faits au cours de la période végétative de préférence avec des produits équilibrés hydrosolubles, contenant des oligoéléments, au quart de la dose recommandée sur l’emballage.

La plante peut être montée sur écorce, troncs, radeaux de liège ou de racines de fougères arborescentes, ou cultivée en pots ou dans des paniers sur un substrat très drainant et aéré, qui peut être constitué de fragments d’écorce de calibre moyen avec ajout de matériaux inertes pour améliorer le drainage.

 

→ Pour apprécier la biodiversité au sein de la famille des ORCHIDACEAE et trouver d’autres espèces, cliquez ici.

 

Les archives photographiques de Giuseppe Mazza

_D-153-1_Dendrobium_uniflorum
Photomazza : 70.000 colour pictures of animals and plants