Dendrochilum gibbsiae

Famille : Orchidaceae

Texte © Pietro Puccio

 

 

Traduction en français par Serge Forestier

 

 

L’espèce est originaire de Bornéo, où elle vit dans les forêts humides entre 800 et 2200 m d’altitude.

Le nom de genre est la combinaison des substantifs grecs ‘’δένδρον’’ (dendron) = arbre et ‘’χεῖλος’’ (cheilos) = lèvre, en référence à sa nature épiphyte et au labelle proéminent ; l’espèce est dédiée à la botaniste et récolteuse anglaise Lilian Suzette Gibbs (1870-1925) qui a consacré sa vie professionnelle à la conduite d’expéditions botaniques dans des zones inexplorées de la terre.

Noms communs : Gibbs’s dendrochilum (anglais).

Dendrochilum gibbsiae Rolfe (1914) est une espèce épiphyte assez variable à rhizome rampant et à pseudobulbes rapprochés oblongs, de 1,5-4 cm de longueur et 0,5-1 cm de diamètre, pourvus à l’apex d’une unique feuille, sur un pétiole long de 1,5-3 cm, linéaire-lancéolée à apex aigu ou obtus, de 10-30 cm de longueur et 1-2 cm de largeur, de couleur vert clair, coriace. Inflorescences, sur un pédoncule dressé, long de 8-12 cm, racémeuses, arquées, longues de 10-20 cm, aux nombreuses petites fleurs de couleur crème avec des taches sur le labelle généralement de couleur brunâtre, plus ou moins parfumées.

JPEG - 119.1 ko
Orchidée miniature, peu connue en culture, Dendrochilum gibbsiae de Bornéo est une épiphyte à inflorescences de 10-20 cm aux nombreuses fleurs minuscules © Giuseppe Mazza

Bractées florales lancéolées, concaves, longues de 2,5-3 mm, pédicelle et ovaire long de 2-3 mm. Sépales oblongs-ovales à apex apiculé, longs de 2-3,5 mm et larges de 1-1,5 mm, pétales oblongs-elliptiques à apex obtus ou apiculé, longs de 2-3,5 mm et larges d’environ 1 mm, labelle trilobé, long de 2-3 mm et large de 3-4 mm, à lobes latéraux oblongs à apex obtus et à lobe médian, à son tour trilobé, à lobules latéraux oblongs et lobule médian cuspidé ; la colonne est longue de 1-2 mm.

Orchidée miniature, peu connue en culture, nécessitant un léger ombrage, des températures intermédiaires, 22-32 °C, en été, légèrement plus fraîches en hiver, avec des minimas nocturnes non inférieurs à 15 °C, une humidité élevée, 70-85 %, et une bonne ventilation. Arrosages fréquents du printemps à l’automne, plus réduits en hiver en laissant sécher partiellement le substrat avant d’arroser à nouveau, en utilisant de l’eau de pluie, de l’eau déminéralisée ou osmosée. Fertilisation mensuelle avec un produit hydrosoluble équilibré, contenant des oligoéléments, au ¼ de la dose indiquée sur l’emballage. Elle peut être montée sur troncs, morceaux d’écorce ou radeaux de liège recouverts de sphaigne, ou bien cultivée en pots ou en paniers sur un substrat à base de fragments d’écorce de taille moyenne. Les rempotages devront être effectués, le cas échéant, après la floraison à l’apparition de nouvelles racines.

L’espèce est inscrite à l’annexe II de la CITES (espèces dont le commerce est réglementé au niveau International).

Synonymes : Dendrochilum kinabuluense Rolfe (1914) ; Dendrochilum quinquelobum Ames (1920).

 

→ Pour apprécier la biodiversité au sein de la famille des ORCHIDACEAE et trouver d’autres espèces, cliquez ici.

 

Les archives photographiques de Giuseppe Mazza

/d-229-2_dendrochilum_gibbsiae
Photomazza : 70.000 colour pictures of animals and plants