Dendrocygna autumnalis

Famille : Anatidae

 

GIF - 5.8 ko

 

Texte © Dr Davide Guadagnini

 

 

Traduction en français par Catherine Collin

 

 

JPEG - 79.5 ko
Le Dendrocygna autumnalis se reconnait à son bec rouge avec un onglet grisâtre © G. Mazza

Le Dendrocygne à ventre noir appelé aussi Dendrocygne à bec rouge ( Dendrocygna autumnalis - Linnaeus 1758 ) est un élégant et beau canard qui fait partie du groupe dénommé « dendrocygnes », appartenant à l’ordre des Anséri- formes (Anseriformes), à la familles des Anatidés (Anatidae), au genre Dendrocygna et à l’espèce Dendrocygna autumnalis.

Il existe deux sous-espèces : le Dendrocygne à ventre noir du nord ( Dendrocygna autumnalis autumnalis - Linnaeus, 1758 ) et le Dendrocygne à ventre noir du sud ( Dendrocygna autumnalis discolor - P.L. Sclater & Salvin, 1873 ).

Le nom de genre « Dendrocygna » vient du grec « dendron » = arbre et du latin « cygnus » = cygne. Il signifie donc « cygne des arbres » en référence aux habitudes arboricoles ( très présentes chez Dendrocygna autumnalis ) caractéristiques de certaines des espèces appartenant à ce genre et en référence à l’aspect particulier de ces canards, qui d’une certaine façon rappellent de petits cygnes.

Le nom de l’espèce « autumnalis » vient du latin « autumnalis » = automnal en référence au grand nombre de ces canards présents en automne dans les champs de maïs et dans d’autres lieux d’où ils sont absents le reste de l’année.

Zoogéographie

Le dendrocygne à ventre noir est une espèce américaine largement nocturne, présente dans la partie sud des États-Unis et dans les zones tropicales et subtropicales du centre et du sud de l’Amérique. Aux États-Unis c’est une espèce généralement migratrice ; on peut trouver des individus résidant toute l’année dans certaines zones du sud-est du Texas. Saisonnier dans le sud-est de l’Arizona, c’est un oiseau erratique et rare en Floride, Caroline du Sud, Géorgie, Arkansas, etc.

Dans le reste de son aire de répartition, il se disperse localement, hors de la période de reproduction, à la recherche de nourriture. Les deux sous-espèces convergent vers le Panama où le Dendrocygne à ventre noir du nord ( Dendrocygna autumnalis autumnalis ) peut se mêler au Dendrocygne à ventre noir du sud ( Dendrocygna autumnalis discolor ). L’espèce est principalement sédentaire excepté dans l’extrême nord où les aires de reproduction sont abandonnées et les oiseaux deviennent alors errants se déplaçant vers le sud afin d’hiverner au Mexique. L’aire de répartition du dendrocygne à ventre noir du nord se situe essentiellement dans le sud des États-Unis et au Panama, surtout le sud du Panama, le Paraguay et les zones limitrophes au sud.

Écologie-Habitat

Espèce a distribution néo-tropicale et néo-subtropicale, le dendrocygne à ventre noir a colonisé des zones semi-arides du sud de l’Arizona et du sud-est du Texas. Ceci grâce à l’exploitation de petites réserves d’eau comme des flaques ou des bassins servant d’abreuvoir au bétail ainsi que d’autres sources possibles d’eau (mares des terrains de golf...). Les basses températures hivernales, sont de toute façon une limite à une éventuelle expansion vers le nord. Son aire de répartition va des zones de basses plaines, avec présence de basses eaux à faible débit, aux terrains légèrement boisés jusqu’à 2 500 mètres d’altitude dans les Andes orientales.

JPEG - 47.9 ko
Il vocalise beaucoup et son chant est parmi les plus musicaux du monde des anatidés © Giuseppe Mazza

Morpho-physiologie

Le dendrocygne à ventre noir a une classique forme de dendrocygne (voir le texte de Dendrocygna bicolor et de Dendrocygna viduata) avec une forme encore plus dégingandée et dressée, avec une posture pratiquement semblable à celle du héron ( famille Ardeidae ).

Il est long d’environ 45-56 cm et pèse de 640 à 1 020 g, son envergure est de 75 à 95 cm. C’est le seul dendrocygne ayant un bec distinct et distinctif par rapport à celui des autres espèces de dendrocygnes, rouge brillant.

Ce dendrocygne, justement à cause de son bec, est souvent appelé « dendrocygne à bec rouge ». Ce bec lumineux et cireux, est en réalité rougeâtre-rosé ou orangé-rougeâtre et souvent jaunâtre à la base ; l’onglet est grisâtre. Ce bec ainsi que l’anneau péri-oculaire blanc sont deux caractéristiques très évidentes quand l’oiseau est vu de près.

La tête, sauf la calotte, et le commencement du cou est gris-pâle-beige. La calotte est plus « marronâtre » et peut aussi être du même marron que le dos. La seconde partie du cou, la poitrine, le dos et la base de l’aile transversalement (couvertures) jusqu’à l’alula sont d’un beau marron roussâtre vif (avec des parties marron plus sombre). La queue et le croupion sont brun sombre-noirâtre. Le dessous de la queue est blanchâtre plus ou moins taché de noir. L’aile, dorsalement, présente une large bande noire qui s’étend sur une grande partie des rémiges ; la partie centrale de l’aile comprise entre la partie oblique marron et la partie terminale noire (au niveau des rémiges secondaires) est blanche et se détache quand l’oiseau est en vol (distinctif de l’espèce). La partie ventrale, sous le poitrail marron, est noire, comme le dessous de l’aile tout entier. Les pattes sont rose lumineux/rose orangé avec des ongles gris. La sous-espèce méridionale ( Dendrocygna autumnalis discolor ), légèrement plus petite, se différencie de la sous-espèce nominale, par le poitrail, le cou et le haut des épaules gris. Les juvéniles ont le bec gris, les pattes grisâtres, une couleur plus mate par rapport aux adultes et le ventre blanc-grisâtre plutôt que noir. Ce canard, comme toutes les autres espèces de dendrocygnes, accomplit une seule mue annuelle et ne présente donc pas de variation saisonnière de plumage. Les deux sexes sont semblables. L’iris est brun-sombre noirâtre.

JPEG - 41.1 ko
Dans les zones semi-arides de l’Arizona et du Texas il se contente de puits d’eau. Les couples sont fidèles à vie © Giuseppe Mazza

Éthologie-Biologie reproductive

C’est une espèce qui vocalise beaucoup durant le vol, surtout le vol de nuit ; les chants sont prolongés, stridulants mais également gazouillants jusqu’à être considérés parmi les chants les plus musicaux émis par les anatidés. Leurs doux sifflements « pe-che-che-ne » leur a valu d’être surnommés « Pichichi » par les amérindiens.

C’est une espèce moins aquatique que les autres dendrocygnes et elle ne fréquente que rarement les eaux profondes. Ces canards volent agilement à travers des aires boisées et ne s’éloignent que rarement des arbres. Ils se perchent communément sur les arbres des zones marécageuses ou près des rives, utilisant de préférence comme perchoir des branches mortes situées en hauteur de façon à voir au mieux les lieux environnants. Autrement, ils se perchent sur des branches ou sur des sites bas mais au-dessus de l’eau afin d’être en sécurité.

En grands groupes bruyants, ils se déplacent entre les sites où ils se reposent et ceux où ils s’alimentent. Leur régime alimentaire est essentiellement végétarien, comme pour les autres espèces de dendrocygnes, mais ils se nourrissent aussi d’invertébrés aquatiques (voir texte Dendrocygna bicolor ). Les groupes ont pour habitude de s’alimenter dans les champs cultivés (surtout maïs et riz), ce qui fait d’eux dans certaines régions, des animaux nuisibles. Ces canards agiles sont capables de se poser sur les plants de maïs ce qui à conduit les mexicains à leur donner un énième surnom, cette fois : « maisero » soit « canard du maïs ».

Les nids du dendrocygne à ventre noir sont réalisés dans les cavités des arbres à quelques mètres du sol et, plus rarement, à terre au milieu de la végétation basse. L’espèce utilise volontiers les nids-boîtes artificiels et occasionnellement des cheminées, des bâtiments abandonnés ou même les nids d’autres oiseaux. Il n’est pas rare de trouver des nids avec des œufs pondus par plusieurs femelles. De tels nids peuvent parfois contenir jusqu’à 60 œufs et plus ! Ceux-ci ne pourront, bien sûr, pas être correctement couvés.

JPEG - 67.2 ko
Menacés par les chasseurs et souvent élevés au poulailler comme « canards de garde » © Giuseppe Mazza

Là où sont également présents le Canard musqué ( Cairina moschata ) et le Canard carolin ( Aix sponsa ) la compétition au sujet des cavités pour nicher tourne en défaveur du dendrocygne à ventre noir.

La saison des amours est très longue et, à certains endroits, l’espèce est en mesure d’effectuer deux couvées successives.

Le dendrocygne à ventre noir est spécifiquement monogame et le couple peut rester apparié pendant plusieurs années.

Les œufs sont arrondis, blancs-marbre-ivoire et l’incubation dure environ 24-25 jours.

Les deux membres du couple s’occupent des petits pendant environ deux mois. Les canetons de cette espèce sont adorables : sur le corps la couleur est tachetée et rayée sur la tête, jaune-marron-noire contrastée, la livrée est d’aspect légèrement duveteux. La forme des motifs de cette livrée leur confère un aspect qui rappelle les guêpes (famille Vespidae) ou plutôt même les bourdons ( genre Bombus ).

Bien que la population globale soit estimée à environ un million/un million et demi d’individus, l’espèce est soumise à une forte pression cynégétique. Le dendrocygne à ventre noir est élevé en captivité et apprécié des éleveurs. Les populations locales, en Amérique latine, l’élèvent dans la basse-cour pour l’utiliser comme « canard de garde ». Dans les collections d’amateurs on rencontre le plus souvent la sous-espèce du nord ( Dendrocygna autumnalis autumnalis ) et occasionnellement celle du sud ( Dendrocygna autumnalis discolor ). De nouvelles formes intermédiaires sont découvertes résultant de croisements entre les deux sous-espèces ; à ce propos il serait souhaitable que les éleveurs sérieux élèvent séparément les deux sous-espèces afin de maintenir élevée la biodiversité de ces splendides et sympathiques oiseaux.

 

Les archives photographiques de Giuseppe Mazza

_D-76-1_Dendrocygna_autumnalis
Photomazza : 70.000 colour pictures of animals and plants