Dillenia indica

Famille : Dilleniaceae

Texte © Pietro Puccio

 

 

Traduction en français par Michel Olivié

 

 

JPEG - 349.8 ko
Présente dans l’Inde, la Chine et le Sud-Est asiatique la Dillenia indica atteint 25 m de haut © G. Mazza

Cette espèce est originaire de la Chine (Yunnan), de l’Inde, de l’Indonésie, de la Malaisie, du Sri Lanka, de la Thaïlande et du Vietnam où elle pousse dans les forêts humides d’arbres à feuilles persistantes principalement le long des rives des fleuves.

Le genre est dédié au botaniste allemand Johann Jacob Dillen (latinisé en Dillenius) (1687-1747). Le nom latin de l’espèce "indica" = de l’Inde se réfère à l’un de ses lieux d’origine.

Noms communs : chulta, dillenia, elephant-apple, hondapare tree (anglais), chalta (bengali), babau, graine bourrique, pomme d’éléphant (français), chilta, girnar, karambel, hondapara, outenga (hindi), fruta-estrela, arvore-da-pataca, arvore-do-dinheiro, bolsa-de-pastor, dilênia, flor-de-abril, maça-de-elefante (portugais), manzano de los elefantes (espagnol), Chalthafrucht, Elephantenapfel, indischer Rosenapfel (allemnd).

La Dillenia indica L. ( 1753) est un arbre sempervirent ou demi-sempervirent à la frondaison arrondie, haut jusqu’à environ 25 m, à l’écorce lisse de couleur brun rougeâtre qui s’écaille. Les jeunes branches sont tomenteuses.

Elle a des feuilles de couleur vert intense, brillantes en partie supérieure, alternes, habituellement regroupées à l’ extrémité des branches, de forme elliptique-oblongue à obovée-oblongue, de 15 à 40 cm de long et de 7 à 14 cm de large avec des nervures latérales parallèles et saillantes et des bords dentés. Les pétioles, longs de 2 à 6 cm, sont rainurés et pubescents à leur base.

Les fleurs, solitaires et terminales, pendent au bout d’un pédoncule long d’environ 8 cm. Elle sont grandes, d’un diamètre pouvant atteindre environ 20 cm, et ont cinq sépales arrondis, concaves, épais et charnus, longs de 4 à 6 cm et de couleur vert pâle. La corolle, formée de cinq pétales obovés, blancs, longs de 7 à 10 cm et larges de 6 à 8 cm, entoure de nombreuses étamines jaunes qui forment une masse compacte d’où émergent les styles qui sont blancs, lancéolés, disposés radialement et longs d’environ 2.5 cm.

Le fruit est un fruit composé de 5 à 15 cm de diamètre qui provient du grossissement de plusieurs ovaires, entre 15 et 20, avec les sépales charnus persistants, indéhiscent (il ne s’ouvre pas à maturité) et a 5 graines ou plus par ovaire, réniformes et de couleur marron. On reproduit facilement cette plante au moyen de ses graines qui germent au bout d’environ un mois à 20 à 25 °C et par bouturage. La première fructification à partir des graines survient après 8 à 10 ans.

C’est une espèce très décorative du fait de son feuillage, de ses fleurs grandes et parfumées et de ses fruits sphériques et est souvent utilisée comme arbre d’ombrage dans les parcs et jardins. On peut la cultiver dans les zones aux climats tropical et subtropical, avec des températures minimales dont il est préférable qu’elles ne descendent pas au-dessous de 10 °C , bien qu’elle puisse survivre pendant une courte période à des températures aux alentours de -2 °C.

JPEG - 228.2 ko
Arbre touffu et ornemental aux fleurs parfumées, fréquent dans les jardins tropicaux. Les feuilles, l’écorce et les fruits ont des vertus médicinales © Giuseppe Mazza

Elle préfère les sols sableux, neutres ou acides et maintenus humides. Si on la conserve au sec en hiver elle peut perdre ses feuilles.

Les sépales charnus, à l’agréable saveur acidulée, sont consommés crus ou cuits ou utilisés pour préparer des confitures et des gelées et aromatiser le curry. Les fruits aussi sont consommés soit nature, dans une moindre mesure, soit, le plus souvent, cuits. Leur goût est fortement acidulé et ils sont légèrement laxatifs ce qui fait qu’il est prudent de ne pas en abuser.

Les feuilles, l’écorce et les fruits sont employés dans la médecine traditionnelle principalement comme anti-inflammatoire. Le jus des fruits est utilisé pour préparer des sirops contre la toux et, mélangé à de l’eau et à du sucre, pour réduire la fièvre tandis que l’écorce est employée en cataplasme pour les cas d’arthrite.

JPEG - 198.9 ko
Les fruits, à l’agréable goût acidulé, ont jusqu’à 15 cm de diamètre. Ils proviennent du grossissement de 15 à 25 ovaires avec des sépales charnus persistants © G. Mazza

Des études en laboratoire ont également mis en évidence une action anti-leucémique des extraits des fruits due probablement à la présence d’acide bétulinique.

Le bois, compact et résistant, est utilisé de façon limitée dans les constructions et pour fabriquer des caisses, du contreplaqué et autres objets.

Synonymes : Dillenia speciosa Thunb. (1791) ; Dillenia elongata Miq. (1858).

 

→ Pour apprécier la biodiversité au sein de la famille des DILLENIACEAE cliquez ici.

 

Les archives photographiques de Giuseppe Mazza

_D-147-1_Dillenia_indica
_D-147-2_Dillenia_indica
_D-147-3_Dillenia_indica
Photomazza : 70.000 colour pictures of animals and plants