Dypsis leptocheilos

Famille : Arecaceae

Texte © Pietro Puccio

 

 

Traduction en français par Claude Leray

 

 

JPEG - 217 ko
Dypsis leptocheilos de Madagascar a presque disparu dans la nature © Giuseppe Mazza

L’espèce est originaire du nord-ouest de Madagascar, où elle est présente avec peu d’individus dans les forêts galeries dans une zone au nord de Maevatanana.

L’origine du nom de genre est inconnue, le nom de l’espèce est la combinaison des termes grecs "leptos" = mince et "cheilos" = labre.

Noms communs : redneck palm, teddy bear palm (anglais).

Dypsis leptocheilos (Hodel) Beentje & J.Dransf. (1995) est une espèce monoïque sans épine avec un stipe unique, atteignant jusqu’à 10 m de haut et d’environ 25 cm de diamètre, avec une base légèrement élargie, où sont visibles des anneaux, traces de la jonction des feuilles mortes, avec des entre-nœuds d’environ 12 cm qui dans la partie la plus jeune sont de couleur verte et recouverts de pruine blanche.

Les feuilles, sur un pétiole d’environ 17 cm de long, sont pennées, elles ont jusqu’à environ 4 m de longueur, avec des pinnules linéaires à apex pointu, légèrement tombantes, proches les unes des autres et régulièrement disposées le long du rachis, longues dans la partie centrale jusqu’à plus de 80 cm et 4 cm de large, de couleur vert intense brillant. La base foliaire, d’environ 60 cm de long, est recouverte d’un tomentum rougeâtre brun épais qui enveloppe seulement partiellement le stipe vers les feuilles externes.

Les inflorescences, jusqu’à 1,7 m de long, apparaissent entre les feuilles (interfoliaires), enfermées dans la phase initiale de croissance dans une spathe ligneuse, caduque et couverte de tomentum rougeâtre, elles ont trois ordres de ramifications, les fleurs unisexuées ayant une couleur jaune pâle et fusionnées par groupe de trois (une fleur femelle au milieu de deux mâles).

Les fruits sont globuleux de couleur brun foncé, de 1-1,2 cm de diamètre, ne contenant qu’une seule graine sphérique, pointue à la base. Ce palmier se reproduit par graines, préalablement maintenues dans l’eau pendant 24 heures, dans des sols bien drainés et maintenus humides à la température de 22-26 ° C, avec des temps de germination de 2-4 mois ; la première feuille est pennée. C’est une espèce avec un grand effet ornemental et paysager, en tant qu’échantillon isolé aussi bien qu’en groupe, en raison de ses feuilles longues et élégantes, de sa tige élancée et de sa gaine foliaire de couleur particulière. Elle est cultivable en plein soleil ou dans une légère ombre dans les zones tropicales et subtropicales. Sa culture peut être tentée marginalement dans les zones tempérées chaudes car elle ne peut supporter des températures autour de 0 °C que si elles sont rares et de très courte durée.

De croissance rapide, ce palmier n’est pas exigeant pour les sols, même alcalins, mais se développe mieux dans les sols fertiles, neutres ou légèrement acides, drainantes, avec un arrosage régulier et abondant pendant les mois les plus chauds. De jeunes spécimens peuvent être utilisés en pot pour la décoration de vérandas, de patios et d’intérieurs spacieux très lumineux.

En raison du nombre réduit de spécimens, seulement cinq trouvés dans la nature, en 2012 cette espèce a été inscrite par l’Union internationale pour la conservation de la nature (UICN) sur la liste rouge des espèces menacées d’extinction comme « en danger critique d’extinction ».

Synonyme : Neodypsis leptocheilos Hodel (1993).

 

→ Pour apprécier la biodiversité au sein de la famille des ARECACEAE et trouver d’autres espèces, cliquez ici.

 

Les archives photographiques de Giuseppe Mazza

_D-159-1_Dypsis_leptocheilos
Photomazza : 70.000 colour pictures of animals and plants