Echinocactus grusonii

Famille : Cactaceae

Texte © Pietro Puccio

 

 

Traduction en français par Serge Forestier

 

 

JPEG - 148.9 ko
Les fleurs jaune d’or d’Echinocactus durent pendant trois jours © G. Mazza

Echinocactus grusonii Hildm. (1891) est originaire du Mexique (États de Querétaro, San Luis Potosi et Zacatecas) où il est menacé d’extinction.

Le nom du genre est la combinaison du mot grec "echinos" = hérisson et "cactus", en référence à sa forme globulaire.

L’espèce est dédiée à l’industriel et collectionneur Allemand Herman Jacques Gruson (1821-1895).

Noms communs : barrel cactus”, “gold barrel cactus”, “gold-ball cactus”, “mother-in-law’s armchair”, “mother-in-law chair’s”, “mother-in-law’s cushion", “mother in laws pillow” “mother-in-law’s seat” (anglais) ; “cactus oursin”, "coussin de belle-mère", “siège de belle-mère” (français) ; “cuscino della suocera” (italien) ; “assento de sogra”, “bola de ouro”, “cacto barril dourado”, “cacto-bola”, “cadeira-de-sogra”, “poltrona-de-sogra” (portugais) : “asiento de suegra”, “barril de oro”, “biznaga dorada”, “biznaga gigante”, “bola de oro”, “cactus erizo”, “cojín de suegra” (espagnol) ; “Goldkugelkaktus”, “Schwiegermuttersitz”, “Schwiegermutterstuhl” (allemand).

Plante généralement solitaire, globulaire pendant la phase juvénile, tendant à devenir presque cylindrique avec le temps. Elle mesure de 20 cm à 1,5 m de haut et de 30 cm à 1 m de diamètre ; sa peau est vert clair.

Dans la première phase de croissance elle présente des tubercules coniques qui, avec le temps, fusionnent pour former les côtes typiques, droites, marquées, au nombre de 20 à 37.

Sur les côtes se trouvent des aréoles espacées de 1 à 2 cm présentant de 8 à 10 épines radiales, de longueur allant jusqu’à 3 cm, et 3 ou 4 épines centrales fortes, droites et dressées, dont la longueur atteint jusqu’à 5 cm.

Les épines sont jaune d’or, et tendent à s’assombrir avec l’âge.

Les aréoles apicales sont couvertes d’un duvet jaune d’or qui s’épaissit vers le centre.

Il existe également une variété dépourvue d’épines et une variété dont les épines sont blanches.

JPEG - 143.2 ko
Echinocactus grusonii est également connu sous le nom de coussin de belle-mère © Giuseppe Mazza

Dans les meilleures conditions de culture, la plante commence à fleurir à partir de l’âge de 10 ans.

Mais il existe des cas, qui ne sont pas tellement rares, où certains spécimens nécessitent encore plus de temps pour atteindre la maturité.

Les fleurs jaunes sont disposées en cercle à proximité de l’apex.

Campanulées, de 4 à 6 cm de long et de 3 à 5 cm de diamètre, elles durent pendant trois jours et sont rarement entièrement ouvertes.

Les fruits globuleux, de 1,5 à 2 cm de long, verdâtres, sont recouverts d’un duvet blanc et contiennent de nombreuses graines brun foncé brillant.

Echinocactus grusonii se reproduit habituellement facilement par graines, qui germent au bout d’une semaine environ.

C’est une plante de grande valeur ornementale et paysagère, à la fois pour son apparence et pour sa facilité de culture.

Elle a été, et est encore, bien qu’un peu moins, un des cactus les plus cultivés par les collectionneurs et les plus utilisés pour la réalisation de jardins « désertiques ».

Elle doit être cultivée en plein soleil, ou au moins dans un environnement présentant une luminosité maximale, sur des sols particulièrement bien drainés, la plante étant très sensible à la pourriture des racines provoquée par une humidité stagnante.

Le substrat peut être formé d’environ 50% de terre ordinaire de jardin fertilisée et pour la partie restante, de sable (ou de perlite) et de pierre concassée sans poussière, en proportions égales.

JPEG - 157.5 ko
Echinocactus grusonii dans un lit de semence © Giuseppe Mazza

Echinocactus grusonii est assez résistant aux basses températures.

Les spécimens adultes peuvent supporter, dans un sol sec et pendant une courte période, des températures allant jusqu’à - 7 °C. Mais il est très sensible à l’excès d’humidité, qui, en hiver, peut provoquer la pourriture, notamment celle du sommet. C’est sans aucun doute le côté le plus vulnérable de la plante.

Lorsque le climat ne permet pas sa culture en plein air, Echinocactus grusonii doit être cultivé en pot dans les conditions indiquée ci-dessus.

En été, pendant la période de croissance, les arrosages doivent être réguliers, tout en laissant le sol sécher complètement entre les arrosages.

En hiver, la plante doit être maintenue au sec, dans un endroit abrité, à des températures supérieures à 12 °C

L’espèce est inscrite à l’Annexe II de la CITES (espèces dont le commerce est réglementé au niveau international).

 

→ Pour apprécier la biodiversité au sein de la famille des CACTACEAE et trouver d’autres espèces, cliquez ici.

 

Les archives photographiques de Giuseppe Mazza

_E-24-10_Echinocactus_grusonii
_E-24-5_Echinocactus_grusonii
_E-24-7_Echinocactus_grusonii
Photomazza : 70.000 colour pictures of animals and plants