Echinocereus longisetus

Famille : Cactaceae

Texte © Pietro Puccio

 

 

Traduction en français par Serge Forestier

 

 

JPEG - 202.5 ko
Native des pentes rocheuses du Mexique, entre 500-1800 m d’altitude, Echinocereus longisetus forme des touffes sculpturales aux fleurs voyantes. Bonne résistance au froid et sec, mais craint l’humidité hivernale © Giuseppe Mazza

Echinocereus longisetus Lem. (1868) est originaire du Mexique (Coahuila et Nuevo Leon) où il pousse sur les pentes rocheuses entre 500 et 1800 m d’altitude.

Le nom du genre est la combinaison du mot grec "ekhinos" = hérisson, en référence à la forme globulaire de certaines espèces du genre, et "Cereus" ; Le nom de l’espèce est une combinaison des mots latins " longus" = long et "seta" = poils, en référence aux longues épines minces.

Noms communs : “alicoche”, “banana cactus”, “pepino” (espagnol).

Plante à la tige cylindrique, à l’épiderme de couleur vert clair, qui dans la nature peut atteindre 50 cm de hauteur et 8 cm de diamètre.

Les tiges, ramifiées à la base, formant des touffes atteignant jusqu’à 1 m de diamètre, ont de 11 à 14 côtes portant des tubercules avec à leurs sommets des aréoles circulaires munies de 16 à 20 épines radiales blanches, les inférieures mesurant de 1 à 1,5 cm de long, les supérieures étant plus courtes, et de 4 à 9 épines centrales blanchâtres semblables à des poils ; les épines supérieures centrales sont à peine plus longues que les épines radiales et les épines inférieures centrales, droite ou courbe et orientée vers le bas, mesurent jusqu’à 8 cm.

Les fleurs en forme d’entonnoir, d’environ 6 cm de longueur et de diamètre, de couleur rose-pourpre, émergent des aréoles âgées d’une année, donc plutôt à une certaine distance de l’apex. Les fruits sont globuleux, verdâtres, et contiennent de nombreuses graines brunes.

Echinocereus longisetus se reproduit par semis et par division des pieds. Plante relativement peu cultivée, malgré la beauté de ses fleurs, sa croissance rapide et sa facilité de culture.

A cultiver en plein soleil, ou au moins dans des conditions de luminosité maximale, dans un milieu particulièrement drainant constitué d’environ 50% de terre commune de jardin fertilisée et pour la partie restante, de sable (ou de perlite) et de pierre concassée sans poussière, en proportions égales.

Echinocereus longisetus qui présente une grande résistance au froid sec, est capable de supporter pendant un temps court des températures pouvant descendre jusqu’à -10 °C ; mais il ne résiste pas au froid humide qui peut provoquer facilement sa pourriture.

Par conséquent, sous les climats caractérisés par des hivers humides, il doit être protégé et gardé au sec à des températures comprises entre 5 et 10 °C ; cette période de repos, au frais et au sec, est également essentielle pour une bonne floraison.

Pendant l’été la plante sera arrosée régulièrement, mais en laissant le sol s’assécher complètement entre chaque arrosage.

L’espèce est inscrite à l’Annexe II de la CITES (espèces dont le commerce est réglementé au niveau international).

Synonymes : Cereus longisetus Engelm. (1856)

 

→ Pour apprécier la biodiversité au sein de la famille des CACTACEAE et trouver d’autres espèces, cliquez ici.

 

Les archives photographiques de Giuseppe Mazza

_E-44-5_Echinocereus_longisetus
Photomazza : 70.000 colour pictures of animals and plants