Encyclia tampensis

Famille : Orchidaceae

Texte © Pietro Puccio

 

 

Traduction en français par Serge Forestier

 

 

JPEG - 39.4 ko
Semblables à un papillon, les fleurs d’Encyclia tampensis durent jusqu’à 7 semaines. Culture facile © G. Mazza

L’espèce est originaire des Bahamas et des États-Unis (Floride), où elle vit en épiphyte à la fois dans les forêts humides et les zones marécageuses, et dans les forêts sèches, principalement de chênes, de conifères et de palmiers, jusqu’à environ 100 m d’altitude.

Le nom de genre vient du verbe grec “ενκυκλεω” = j’encerle, en référence aux lobes latéraux du labelle qui entourent la colonne ; le nom d’espèce "tampensis" = de Tampa, se réfère au lieu où elle a été trouvée et récoltée pour la première fois, la baie de Tampa (Floride).

Noms communs : butterfly orchid, Florida butterfly orchid, onion orchid, Tampa butterfly orchid (anglais).

Encyclia tampensis (Lindl.) Small (1913) est une espèce épiphyte aux pseudo bulbes robustes d’ovoïdes à piriformes, rapprochés, de 2 à 8 cm de long et 1 à 2,5 cm de diamètre, de couleur verte parfois striée de pourpre, portant dans la partie terminale une seule feuille, rarement 2 ou 3, coriaces, de forme linéaire à linéaire-lancéolée, mesurant jusqu’à environ 40 cm de long et 0,5 à 2 cm de large. Inflorescence racémeuse terminale ou paniculée sur un pédoncule brunâtre, mesurant jusqu’à environ 80 cm de long, portant 3 à 45 fleurs de 2,5 à 3,5 cm de diamètre. Les sépales et les pétales sont de couleur très variable, de jaune à vert pomme à brun verdâtre ; les sépales sont oblongs, de 1,5 à 2 cm de longueur et environ 0,5 cm de large, les pétales, de forme obovale à spatulée, sont longs de 1,5 à 2 cm et larges de 0,4 à 0,6 cm ; le labelle est trilobé, long de 1,5 à 1,8 cm, avec des lobes latéraux ovales-triangulaires de couleur blanche veinée de pourpre, et un lobe médian arrondi aux marges ondulées, généralement blanc tacheté ou strié de magenta. Il existe également une forme au labelle entièrement blanc.

Les fleurs qui s’épanouissent principalement au printemps et en été, sont de longue durée, 5 à 7 semaines, dégagent un agréable parfum de miel dans l’après-midi et sont pollinisées par les abeilles. Les fruits sont des capsules ellipsoïdes de 1,7 à 2,7 cm de long et 1,5 cm de large. La reproduction se fait par semis, in vitro, par micropropagation et par division à partir de chaque section pourvue d’au moins 3 ou 4 pseudo bulbes. Espèce facile à cultiver en raison de sa capacité d’adaptation dans la nature à des situations ambiantes très diverses, tolérante au regard de la luminosité, étant capable de croître aussi bien à l’ombre qu’en plein soleil, de la température, étant capable de supporter des valeurs autour ou légèrement en dessous de 0 °C pendant quelques heures, et de l’humidité, prospérant aussi bien dans une ambiance constamment humide, que pendant des périodes sèches. En culture, il est préférable de maintenir les minima constamment au-dessus de 14 °C, une humidité élevée, 50 à 70 %, avec des arrosages fréquents pendant la saison de croissance, plus espacés en hiver.

Pour les arrosages et les nébulisations, on utilisera de l’eau de pluie, de l’eau osmosée ou déminéralisée ; Les apports d’engrais, convenablement distribués en fonction de l’état végétatif de la plante et alternés, de façon à éviter l’accumulation de sels au niveau des racines, seront effectués de préférence avec des produits équilibrés hydrosolubles, contenant des oligoéléments, au quart de la dose recommandée sur l’emballage. La plante peut être montée sur écorce, troncs, radeaux en liège ou de racines de fougères arborescentes ou bien disposée dans des paniers bas et larges, pour permettre son expansion sans être perturbée, avec un substrat très drainant et aéré, qui peut être constitué de fragments d’écorce de calibre moyen.

L’espèce est inscrite à l’annexe II de la CITES (espèces dont le commerce est réglementé au niveau international).

Synonymes : Epidendrum tampense Lindl. (1847) ; Epidendrum tampense var. albolabium A.D.Hawkes (1950) ; Encyclia tampensis f. albolabia P.M.Br. (1995).

 

→ Pour apprécier la biodiversité au sein de la famille des ORCHIDACEAE et trouver d’autres espèces, cliquez ici.

 

Les archives photographiques de Giuseppe Mazza

_E-234-1_Encyclia_tampensis
Photomazza : 70.000 colour pictures of animals and plants