Epidendrum coriifolium

Famille : Orchidaceae

Texte © Pietro Puccio

 

 

Traduction en français par Serge Forestier

 

 

JPEG - 48.4 ko
Les insolites fleurs vertes, coriaces et cireuses d’Epidendrum coriifolium forment des racèmes de 10 à 25 cm © Giuseppe Mazza

L’espèce est originaire du Costa Rica, du Honduras, du Mexique (Chiapas), du Nicaragua et du Panama, où elle croît sur les arbres des forêts humides ou les affleurements rocheux entre 800 et 1800 m d’altitude.

Le nom de genre vient de la combinaison des mots grecs “epi” = au-dessus et "déndron" = arbres, en référence aux nombreuses espèces du genre qui vivent sur les arbres ; Le nom d’espèce est une combinaison des mots latins “corium” = cuir et "folium" feuille, en référence évidente.

Epidendrum coriifolium Lindl. (1851) est une espèce épiphyte, lithophyte ou terrestre au rhizome rampant d’où partent des tiges comprimées, de 12 à 25 cm de long et 0,5 à 0,8 mm d’épaisseur, enveloppées à la base par des bractées imbriquées, avec 2 à 8 feuilles distiques, coriaces, rigides, concaves et carénées, de couleur verte aux reflets pourpres à la base, longues de 8 à 25 cm et larges de 1 à 3 cm.

Inflorescence terminale racémeuse, longue de 10 à 25 cm, avec de grandes bractées durs, enveloppantes, portant de 4 à 10 fleurs qui s’ouvrent successivement, coriaces, cireuses, de 3 à 5 cm de diamètre, de couleur vert pâle.

Les sépales sont elliptiques, à l’apex acuminé, épais, longs de 2 cm et large de 1 cm, les pétales sont de la même longueur, mais plus minces, le labelle est grand, allongé, bombé, large d’environ 2 cm et long de 1,8 cm, avec une callosité centrale en relief ; les fleurs sont odorantes la nuit, odeur que beaucoup ne considèrent pas comme agréable, et ont une durée de vie d’environ un mois. L’espèce se caractérise également par une exsudation abondante. La reproduction se fait par semis, in vitro, et par division.

Espèce caractéristique par ses fleurs vertes, de consistance cireuse, exigeant au cours de la période végétative, au printemps et en été, des températures moyennes-hautes, un ombrage partiel, des arrosages et des apports d’engrais abondants et réguliers, et une humidité atmosphérique élevée, 60 à 80 %.

Durant la période de repos, les arrosages doivent être espacés, laissant partiellement sécher le substrat, mais sans laisser flétrir les feuilles, et la luminosité doit être augmentée, avec des températures nocturnes minimales pas inférieures à 15 °C.

En toutes saisons une bonne circulation de l’air est importante. Pour les arrosages et les nébulisations, on utilisera de l’eau de pluie, de l’eau osmosée ou déminéralisée ; les apports d’engrais, distribués et alternés de manière appropriée, de façon à éviter l’accumulation de sels au niveau des racines, doivent être faits de préférence avec des produits équilibrés hydrosolubles, contenant des oligoéléments, au quart de la dose recommandée sur l’emballage. La plante peut être montée sur écorce, radeau de liège ou de racines de fougères arborescentes ou cultivée en pots ou dans des paniers sur un substrat très drainant et aéré, qui peut être constitué de fragments d’écorce de calibre moyen, de sphaigne et de charbon de bois. Rempotages, transplantations et divisions doivent être effectués à la fin de la floraison.

L’espèce est inscrite à l’annexe II de la CITES (espèces dont le commerce est réglementé au niveau international).

Synonymes : Epidendrum fuscopurpureum Schltr. (1922) ; Epidendrum subviolascens Schltr. (1923).

 

→ Pour apprécier la biodiversité au sein de la famille des ORCHIDACEAE et trouver d’autres espèces, cliquez ici.

 

Les archives photographiques de Giuseppe Mazza

_E-217-1_Epidendrum_coriifolium
_E-217-2_Epidendrum_coriifolium
_E-217-3_Epidendrum_coriifolium
Photomazza : 70.000 colour pictures of animals and plants