Evolvulus glomeratus

Famille : Convolvulaceae

Texte © Pietro Puccio

 

 

Traduction en français par Serge Forestier

 

 

JPEG - 119.7 ko
Evolvulus glomeratus est une espèce pérenne sud-américaine semi-arbustive. Croissance rapide, résistance à la salinité et floraison abondante. Tropicale mais cultivable comme annuelle © Mazza

L’espèce est originaire du nord-est de l’Argentine, de la Bolivie, du nord et de l’est du Brésil, de la Guyane française, du Guyana, du Paraguay, du Suriname, d’Uruguay et du Venezuela où elle croît dans les espaces ouverts à basse altitude.

Le nom de genre dérive du verbe latin “evolvo” = dérouler, débobiner, en référence à l’absence de rameaux enveloppants comme chez de nombreuses espèces de la famille ; le nom spécifique est l’adjectif latin "glomeratus, a, um" = regroupés, réunis, en référence aux inflorescences.

Noms communs : blue daze, Brazilian dwarf morning glory, Hawaiian blue eyes, (anglais) ; azulzinha, evólvulo, sete-sangrias (portugais du Brésil) ; daze azul, evólvulo (espagnol).

Evolvulus glomeratus Nees & C. Mart. (1823) est une espèce semi-arbustive prostrée pérenne, sempervirente, haute de 25 à 40 cm, aux branches pubescentes s’enracinant dans le au sol pouvant couvrir une superficie de 0,6 à 1 m de diamètre. Feuilles sessiles alternes, simples, oblongues-lancéolées aux marges entières et à l’apex obtus à subaigu, de couleur verte et recouvertes d’un fin tomentum gris clair, longues de 1,5 à 3 cm et larges de 0,6 à 1,5 cm. Inflorescences axillaires et terminales sessiles subglobuleuses, denses, portant des fleurs sessiles s’ouvrant en succession au calice pentapartite de couleur blanche, velu, aux lobes lancéolés à l’apex pointu, longs d’environ 0,5 cm, corolle infundibuliforme, de 1,2 à 1,8 cm de diamètre, à 5 lobes de couleur lavande à bleu intense et au centre blanc. Les fleurs ne tiennent qu’une journée, s’épanouissant le matin et se fermant au crépuscule ou par temps nuageux, mais sont produites en continu. Le fruit est une capsule globuleuse d’environ 2 mm de diamètre contenant de 1 à 4 graines. De nombreuses variétés aux fleurs plus grandes, jusqu’à environ 2,5 cm de diamètre, et de différentes couleurs, ont été sélectionnées.

La reproduction se fait par semis, division et boutures semi ligneuses en été, avec un pourcentage élevé d’enracinement.

Espèce au feuillage ornemental dense et à la floraison abondante et de longue durée, idéale comme couvre-sol ou retombant sur un mur ou sur un talus et pour réaliser des bordures et des jardins de rocaille. Cultivable dans les régions tropicales, subtropicales et, marginalement, dans celles au climat tempéré chaud à l’abri des pluies d’hiver, en plein soleil, pour une floraison abondante, ou tout au plus sous un léger ombrage. Elle n’est pas particulièrement exigeante sur le sol, de légèrement acide à légèrement alcalin, à condition qu’il soit parfaitement drainant, étant facilement sujette à la pourriture des racines. Facile à cultiver, une fois bien enracinée, elle ne nécessite pas de soins particuliers, tolère de courtes périodes de sécheresse, mais pas l’humidité stagnante, les arrosages doivent donc être convenablement espacés afin de maintenir le terrain modérément humide ; les feuilles ne doivent pas rester mouillées pendant une longue période, en particulier en présence de températures assez basses afin d’éviter la pourriture. Elle présente en outre une bonne résistance à la salinité, de sorte qu’elle peut être utilisée dans les jardins situés à proximité de la mer. Un léger élagage périodique peut aider à garder un port compact et à stimuler la floraison.

De croissance rapide, sous les climats moins favorables elle est utilisée comme annuelle, en la semant à la fin de l’hiver dans un environnement protégé, et en la mettant en place à la fin du printemps. Elle est facile à cultiver en pots et en jardinières, de grand effet en suspension, pour la décoration des espaces ouverts ou des jardins d’hiver et des vérandas très lumineuses, où elle peut être mise à l’abri en hiver sous les climats ne permettant pas de la laisser en permanence en plein air, en utilisant un substrat fertile additionné de 30 % de sable ou de perlite pour améliorer le drainage. Les arrosages doivent être fréquents en été, en laissant sécher partiellement le sol avant d’arroser à nouveau, espacés en hiver, mais sans laisser sécher le substrat. Les températures minimales devront, de préférence, rester supérieure à 16 °C, bien qu’elle puisse supporter quelques degrés de moins sans dommage si elle est maintenue relativement au sec. Les apports d’engrais se feront du printemps au début de l’automne avec des produits hydrosolubles pour plantes à fleurs au tiers de la dose recommandée sur l’emballage.

Synonymes : Evolvulus echioides Moric. (1838) ; Evolvulus glomeratus f. genuinus (Meisn.) Ooststr. (1934) ; Evolvulus glomeratus subsp. obtusus (Meisn.) Ooststr. (1934).

 

→ Pour apprécier la biodiversité au sein de la famille des CONVOLVULACEAE cliquez ici.

 

Les archives photographiques de Giuseppe Mazza

/e-252-1_evolvulus_glomeratus
Photomazza : 70.000 colour pictures of animals and plants