Felis silvestris - Ragdoll

Famille : Felidae

 

 

Texte © Dr Didier Hallépée

 

 

JPEG - 41.1 ko
Le ragdoll est un chat très équilibré, paisible, affectueux © Giuseppe Mazza

Le ragdoll est une race de chats originaire des États-Unis. Cette race a été créée en 1963 par Jane Baker en Californie. Ce chat présente la particularité de se laisser complètement aller quand on le porte, comme une poupée de chiffon (ragdoll en anglais).

La race a été reconnue en 1963.

Caractère

Lorsqu’on porte le ragdoll, il devient aussi mou qu’une poupée de chiffon.

Ce trait de caractère est un trait hérité de sa prime enfance : lorsque la mère transporte ses chatons, c’est en principe pour les changer d’habitat, pour les rapprocher d’une source de nourriture ou les amener en un lieu susceptible de servir au processus d’apprentissage. Ce type de déplacement peut se révéler dangereux, c’est pourquoi la nature a doté le chaton de l’instinct de s’abandonner pendant que sa mère le transporte.

Cet instinct s’atténue avec l’âge sans toute fois disparaître totalement. Ainsi, tenir un chat par la peau du cou reste un moyen simple pour le contrôler.

Chez le ragdoll, cet abandon lorsqu’on le porte reste total, comme à ses premiers jours. Le ragdoll est un chat très équilibré, paisible, affectueux et au miaulement très doux.

Standard

En forme de triangle équilatéral, la tête présente des contours arrondis. De face, l’espace entre les oreilles semble plat. De profil, le crâne et le front sont arrondis et prolongés par un léger creux au niveau du nez qui est droit (profil dit « en toboggan »).

De longueur moyenne, le museau est bien développé et arrondi. Le menton est fort.

Assez grands et ovales, les yeux sont légèrement inclinés sans pour autant être orientaux. La couleur est du bleu le plus intense possible.

De taille moyenne et placées dans le prolongement du triangle de la tête, les oreilles sont larges à la base. L’extrémité est arrondie. Vu de profil, elles sont légèrement pointées vers l’avant. Courte, l’encolure est puissante et musclée.

De format long et puissant, le corps est rectangulaire avec une poitrine large et ronde. La largeur entre les épaules est égale à la largeur entre les hanches. Bien que lourd, le Ragdoll n’est pas gros ; seule une poche ventrale est acceptée.

De taille moyenne proportionnellement avec le rectangle formé par le corps, les pattes ont une forte ossature et une musculature puissante. Ronds et forts, les pieds présentent une pilosité interdigitale.

Longue, la queue atteint idéalement la base de l’omoplate. Large à la base, elle est bien fournie et portée en panache.

Mi-longue et soyeuse, la fourrure est composée d’une importante couverture de poils de garde et de peu de sous-poil. Une collerette, qui part de l’arrière des oreilles et se prolonge dans le cou est appréciée. La fourrure est courte et dense sur les pattes avant, plus longue sur les pattes arrière où elle peut même former des pantalons.

JPEG - 26.5 ko
Le ragdoll se laisse porter comme une poupée de chiffon © Giuseppe Mazza

Robe

Motif colorpoint

Points : les oreilles, le masque, les pieds et la queue sont de la couleur de base du chat, plus foncés que le corps et si possible homogènes. Corps : la couleur du corps va de coquille d’oeuf à blanc laiteux selon la couleur de base du chat. La poitrine, la collerette et le menton peuvent être un peu plus clairs. De légères ombres sont permises sur le corps.

Motif mitted

Points : les oreilles, le masque, les pattes - pieds exceptés - et la queue sont de la couleur de base du chat, plus foncés que le corps et si possible homogènes. Une flamme blanche sur le nez et/ou entre les yeux, brisée ou non, est acceptée à condition qu’elle ne s’étende pas jusqu’à la truffe. Le menton doit être blanc. Pieds avant : gantage blanc, régulier et fermé. Pattes arrière : entièrement blanches jusqu’au milieu des cuisses. Le blanc doit couvrir les jarrets. Il ne doit pas y avoir de tache de couleur dans le blanc. Corps : la couleur du corps va de coquille d’oeuf à blanc laiteux selon la couleur de base du chat. Le menton doit être blanc et s’étendre en une bande blanche, de largeur variable, à la collerette, la poitrine, passer entre les pattes avant et sous le ventre jusqu’à la naissance de la queue.

Motif bicolore

Points : les oreilles, le masque et la queue sont de la couleur de base du chat, plus foncés que le corps et si possible homogènes. Le masque présente un V renversé de couleur blanche qui doit être aussi symétrique que possible et ne pas s’étendre audelà des bords extérieurs des yeux. La truffe est rose. Corps : la couleur du corps va de coquille d’oeuf à blanc laiteux selon la couleur de base du chat. La poitrine, le ventre, les pattes et les pieds sont blancs. Quelques taches blanches sont acceptées sur le dos et les flancs.

Motif van

Points : la couleur des points est restreinte aux oreilles, à la partie supérieure du masque et à la queue. La truffe est rose. Corps : blanc à l’exception de quelques petites taches coquille d’oeuf à blanc laiteux, à condition qu’elles ne représentent pas plus de 20% de la surface du corps, tête et queue comprises.

 

→ Pour des informations générales sur les FELIDAE voir ici.

→ Pour apprécier la biodiversité au sein des races de chats, cliquez ici.

 

Les archives photographiques de Giuseppe Mazza

_G-4-238_Felis_silvestris_-_Ragdoll
_G-4-239_Felis_silvestris_-_Ragdoll
_G-4-240_Felis_silvestris_-_Ragdoll_-_Blue_Tabby
_G-4-241_Felis_silvestris_-_Ragdoll_-_Blue_Tabby
_G-4-242_Felis_silvestris_-_Ragdoll_-_Blue_Tabby
_G-4-338_Felis_silvestris_-_Ragdoll
_G-4-339_Felis_silvestris_-_Ragdoll
Photomazza : 70.000 colour pictures of animals and plants