Felis silvestris - Scottish Fold, Highland Fold, Highland Straight

Famille : Felidae

 

 

Texte © Dr Didier Hallépée

 

 

JPEG - 41.7 ko
Scottish Fold © Giuseppe Mazza

Le scottish fold est caractérisé par ses oreilles pliées (fold). La variété aux oreilles droites est appelée scottish straight.

La mutation spontanée responsable des oreilles pliées est apparue en 1961 chez des chat de ferme écossais. Elle fut découverte en par William et Mary Ross, cultivèrent cette particularité génétique et donnèrent naissance à la race des Scottish Folds.

Au cours des croisements, apparurent des sujets à poil mi-long. Cette variété fut baptisée scottish fold longhair, highland fold ou coupari.

La race fut reconnue en 1971.

Caractère

La pliure des oreilles est due à un gène spécifique dominant FD, l’action de celui-ci étant probablement liée à la présence de polygènes.

L’action du gène FD est peu connue. Elle se traduit probablement par des modifications de la structure osseuse au niveau du cartilage.

Celle-ci se traduit au niveau des oreilles par une structure cartilagineuse insuffisante pour que celles-ci puissent se tenir droites.

L’action du gène FD est plus ou moins prononcée et se traduit par des oreilles plus ou moins pliées. On distingue ainsi :

- le single fold (anciennement loose fold) possède des oreilles qui se replient à partir du milieu

- la double pliure, plus apprécié en concours, a les oreilles complètement aplaties sur la tête.

Chez les chats homozygotes (FDFD), l’action du gène entraine des déformations osseuses invalidantes. De ce fait, les standards interdisent le mariage de deux folds entre eux.

Ainsi, le génotype du scottish fold est FDfd et celui du scottish straight est fdfd. Le scottish fold ayant été fixé essentiellement avec des british, il en partage le caractère.

Standard

La tête est large avec des contours bien arrondis quel que soit l’angle sous lequel on la regarde. Les joues sont pleines. Le crâne est arrondi, descendant par une courbe légèrement concave. Le nez est court et large. Un léger stop est admis. Les mâles adultes ont des bajoues puissantes.

JPEG - 37.8 ko
Le scottish fold est caractérisé par ses oreilles pliées © Giuseppe Mazza

Vu de face comme de profil, le museau s’inscrit dans un cercle bien défini avec des pâtons fermes et pleins. Le nez et l’arête du nez sont droits. Le bout du nez est placé dans l’alignement du menton qui est bien ferme.

Ronds, grands et bien ouverts, les yeux sont bien écartés l’un de l’autre, ce qui accentue encore la largeur du nez. La couleur doit être uniforme et en accord avec celle de la robe. Les tonalités les plus intenses et les plus brillantes sont préférées.

Larges à la base, les oreilles sont de taille moyenne à petite, arrondies à leur extrémité et placées bien espacées l’une de l’autre, de manière à respecter l’arrondi de la tête.

Chez les folds, les oreilles sont pliées (« fold ») vers l’avant, et peuvent être à simple ou double pliure. Des oreilles petites et bien pliées sont préférées à de plus grandes aux plis desserrés.

Chez les straight : Les oreilles sont droites.

Trapue et musclée, l’encolure est très courte jusqu’à apparaître presque inexistante.

De format semi-cobby, le corps est large, épais, musclé et bien rond. L’ossature est robuste et la musculature puissante. La taille est moyenne à grande. L’arrière-main doit être très souple lors de la manipulation.

Moyennes, les pattes sont légèrement moins hautes que la longueur du corps. L’ossature est robuste et la musculature puissante. Une attention particulière sera portée à leur mobilité, qui doit être comparable à celle des autres races.

Les pieds sont ronds et fermes.

Epaisse à la base, la queue est moyenne à longue. Elle s’affine légèrement jusqu’à un bout arrondi. Flexible, souple, elle ne doit présenter aucune raideur. Chez les highlands, la queue doit être fournie et en panache.

Chez les scottish la fourrure est courte, dense, ferme et dressée au point de s’ouvrir sur l’encolure quand le chat tourne la tête. On peut la comparer aux poils d’un tapis de laine. La fourrure possède un sous-poil épais et donne l’impression d’une bonne protection naturelle.

JPEG - 45.2 ko
Les mariages de Fold entre eux sont strictement interdits © Giuseppe Mazza

Chez les highlands la fourrure est mi-longue, soyeuse, avec un sous-poil épais. La collerette et les culottes sont bien fournies.

Mariages autorisés

Scottish Fold x British Shorthair - Scottish Fold x British Longhair - Scottish Fold x Scottish Straight - Scottish Fold x Highland Straight - Scottish Straight x British Shorthair - Scottish Straight x British Longhair - Scottish Straight x Scottish Straight - Highland Fold x British Shorthair - Highland Fold x British Longhair - Highland Fold x Highland Straight -Highland Fold x Scottish Straight - Highland Straight x British Shorthair - Highland Straight x British Longhair - Highland Straight x Highland Straight

Les mariages de Fold entre eux sont strictement interdits.

Les Scottish Fold et les Scottish Straight (resp. Highland Fold et Highland Straight) concourent dans la même classe.

Robe

Toutes les couleurs.

 

→ Pour des informations générales sur les FELIDAE voir ici.

→ Pour apprécier la biodiversité au sein des races de chats, cliquez ici.

 

Les archives photographiques de Giuseppe Mazza

_G-4-243_Felis_silvestris_-_Scottish_Fold_-_Tortie
_G-4-244_Felis_silvestris_-_Scottish_Fold_-_Tortie
_G-4-245_Felis_silvestris_-_Scottish_Fold_-_Tortie
_G-4-246_Felis_silvestris_-_Scottish_Fold_-_Tortie
_G-4-247_Felis_silvestris_-_Scottish_Fold_-_Tortie
_G-4-345_Felis_silvestris_-_Scottish_Fold
_G-4-346_Felis_silvestris_-_Scottish_Fold
_G-4-347_Felis_silvestris_-_Scottish_Fold
_G-4-348_Felis_silvestris_-_Scottish_Fold
_G-4-349_Felis_silvestris_-_Scottish_Fold
_G-4-350_Felis_silvestris_-_Scottish_Fold
_G-4-351_Felis_silvestris_-_Scottish_Fold
_G-4-352_Felis_silvestris_-_Scottish_Fold
_G-4-353_Felis_silvestris_-_Scottish_Fold
Photomazza : 70.000 colour pictures of animals and plants