Felis silvestris - Sibérien

Famille : Felidae

 

 

Texte © Dr Didier Hallépée

 

 

JPEG - 34.7 ko
Siberian Neva Mascarade. Les mâles peuvent atteindre les 10 kg © Giuseppe Mazza

Histoire

En s’installant en Europe, le chat a poussé son tempérament explorateur jusqu’à l’Oural et au-delà. C’est ainsi qu’il a pu rencontrer le chat sauvage des forêts sibériennes. De cette rencontre naquit une race originale, le sibérien.

Comme partout en Europe, la noblesse se passionna pour certaines races de chats et nombreux furent ceux qui eurent des siamois, des birmans, des angoras. La rencontre de ces chats avec le sibérien apporta à celui-ci une grande variété de couleurs.

Dès Pierre le Grand, le chat était apprécié et protégé. Mais l’originalité du sibérien ne fut que tardivement reconnue.

C’est avec la Perestroïka, dans les années 1980, que les russes ont commencé à s’intéresser à l’élevage de chats. Et c’est avec la chute du mur de Berlin, le 9 novembre 1989, que le sibérien quitta la Russie pour découvrir les pays de l’ouest.

Caractère

Le chat sibérien est un grand chat (6 à 10 kg pour les mâles, 3,5 kg et 7 kg pour les femelles). C’est une force tranquille capable d’être très actif et énergique, s’entendant bien avec les autres animaux et très attaché à son propriétaire.

JPEG - 46 ko
Siberian Blue Tortie Silver Blotched © Giuseppe Mazza

Curieux, intelligent, il a besoin de compagnie et n’aime pas être laissé seul. Jeune d’esprit, il répète les comportements qui ont provoqué le rire de son maître.

Pour survivre, le chat sibérien avait besoin d’avoir accès à la chaleur de la maison. Pour que cet accès ne lui soit pas refusé, il a dû s’adapter en étant sociable et propre, qualités qu’il a gardées.

C’est probablement ces contraintes qui ont opéré une sélection naturelle qui en font un chat particulièrement peu allergène (taux de protéine FEL D1 très faible dans sa salive).

Standard

En forme de triangle adouci, la tête est large avec des contours arrondis. De face, les pommettes ne sont ni saillantes ni proéminentes. Large, le crâne, est plutôt plat. Vu de profil, le front est légèrement arrondi et est prolongé par une légère déclivité au niveau des yeux. Le nez est moyennement court et plat.

Rond et fort, le museau doit être sans pinch. Les femelles ont souvent un museau plus fin que les mâles. Le menton est arrondi sans être en galoche. Les moustaches sont longues et épaisses.

Grands, presque ronds, les yeux sont bien espacés l’un de l’autre, séparés au minimum par la largeur d’un œil. Ils sont implantés légèrement de biais, sans pour autant avoir d’expression orientale. Toutes les couleurs d’yeux sont admises sans qu’il y ait de relation avec la robe, sauf chez les colourpoints qui ont les yeux bleus.

De taille moyenne, les oreilles sont larges à la base et séparées par une distance équivalente à une largeur d’oreille à une et demi. Vu de profil, elles sont légèrement pointées vers l’avant. De forme arrondie à leur extrémité, elles sont recouvertes à l’extérieur d’une abondante fourrure qui cache presque complètement leur base. L’intérieur des oreilles est également garni de poils abondants. Des plumets (lynx tips) sont appréciés.

JPEG - 32.2 ko
Siberian Blue Silver. Une force tranquille © Giuseppe Mazza

Ronde et courte, l’encolure est puissamment musclée.

De format semi-cobby, le corps, massif, lourd et musclé, a une forme caractéristique dite « en tonneau » due à la rondeur de ses côtes et de sa musculature. La croupe est arrondie et plus haute que les épaules. La sangle abdominale est très puissante.

De hauteur moyenne, les pattes sont robustes et musclées avec une ossature puissante.

Grand et ronds, les pieds montrent une importante pilosité interdigitale.

La queue est large à la base puis va en s’effilant jusqu’à un bout arrondi. Elle est fournie d’une abondante fourrure. Idéalement, elle doit arriver à hauteur de la base des omoplates.

Mi-longue à longue, la fourrure du Sibérien est composée des trois types de poils : poil de garde, poil de jarre et sous-poil. L’encolure, les épaules et le dos sont recouverts de poils de garde plus épais et brillants. La collerette part de l’arrière de la tête pour rejoindre la gorge. Le sous-poil est abondant. Les poils du ventre peuvent friser légèrement sans que ce caractère soit particulièrement recherché. Chez les particolores : toute proportion de blanc est acceptée quels qu’en soient la taille et l’emplacement. L’apparence physique générale du chat doit refléter force et vigueur, tout en gardant une expression douce.

Couleurs

Toutes couleurs sauf celles basées sur chocolat, lilac, cinnamon et fawn

Les sibériens de variété colorpoint sont appelés Neva Mascarade.

 

→ Pour des informations générales sur les FELIDAE voir ici.

→ Pour apprécier la biodiversité au sein des races de chats, cliquez ici.

 

Les archives photographiques de Giuseppe Mazza

_G-4-380_Felis_silvestris_Siberian
_G-4-379_Felis_silvestris_-_Siberian_Blue_Tortie_Silver_Blotched
_G-4-381_Felis_silvestris_-_Siberian_Neva_Mascarade
Photomazza : 70.000 colour pictures of animals and plants