Ficus aspera

Famille : Moraceae

Texte © Pietro Puccio

 

 

Traduction en français par Michel Olivié

 

 

JPEG - 171.2 ko
Le Ficus aspersa "Parcellii" mérite bien son nom anglais de figuier clown © Giuseppe Mazza

Cette espèce est originaire du Vanuatu où elle pousse dans les clairières des forêts et le long des rives des cours d’eau jusqu’à environ 300 m d’altitude.

Le nom du genre est le nom latin employé pour le figuier commun ( Ficus carica ) ; le nom latin de l’espèce "aspera" = rugueuse fait allusion à la surface des feuilles.

Noms communs : clown fig, mosaic fig, rough leale fig (anglais), higuera abigarrada (espagnol).

La Ficus aspera G. Forst. (1786) est un arbuste ou petit arbre sempervirent dont la hauteur peut atteindre 15 m, quoiqu’on le maintienne à une taille beaucoup plus basse quand il est cultivé, et à l’écorce grise et lisse.

Les feuilles, portées sur un court pétiole, sont alternes, simples, oblongues à ovales, longues de 10 à 25 cm et larges de 8 à 12 cm, asymétriques, à la surface rugueuse en partie supérieure comme en partie basse, de couleur vert clair ou panachée de blanc crème, aux bords parfois légèrement dentés et à l’apex aigu.

Les inflorescences sont des sycones, c’est-à-dire des cavités aux parois charnues qui emprisonnent entièrement les fleurs qui sont accessibles par une ouverture apicale fermée par de minuscules écailles (l’exemple type est celui des fleurs du figuier commun Ficus carica ), et qui portent seulement soit des fleurs femelles soit des fleurs mâles (espèce dioïque). Les sycones, produits de façon isolée ou en paires à l’aisselle des feuilles ou directement sur les branches principales (cauliflorie) et portés sur un court pédoncule, sont sous-sphériques, de 1 à 2,5 cm de diamètre, pubescents, de couleur verte ou blanche striée de vert au début puis jaune ou rouge striée de vert à maturité. L’intérieur est blanc.

La fructification nécessite la présente d’un insecte pollinisateur : comme on sait, à chaque espèce de Ficus est associé un insecte spécifique de la famille des Agaonidae, qui, à son tour, ne peut se reproduire que si l’espèce de Ficus à laquelle il est associé est présente. Les fruits (des akènes) contiennent une seule graine.

JPEG - 93.3 ko
Localement les jeunes feuilles et les fruits mûrs sont consommés cuits © Giuseppe Mazza

On reproduit cette plante au moyen de ses graines que l’on dépose en surface sur un substrat organique sableux, maintenu constamment humide à la température de 22 à 24 °C, ou par bouturage semi-ligneux ou encore par marcottage au printemps et en été.

La forme la plus cultivée est celle qui est bigarrée et connue sous le nom de Ficus aspera ‘Parcellii’. D’un grand effet sur le plan ornemental on peut la cultiver dans les zones aux climats tropical, subtropical et, de façon marginale, tempéré chaud car elle peut résister pendant une très courte période à des températures allant jusqu’à environ -3 °C.

Elle a besoin d’un emplacement en plein soleil ou partiellement ombragé, afin qu’apparaissent les bigarrures, d’un sol riche en substances organiques et drainant, et d’arrosages réguliers en été, mais en laissant sécher les couches superficielles du sol avant de remette de l’eau, espacés et modérés en hiver, si c’est nécessaire, spécialement en cas de basses températures, car elle est exposée à des risques de pourrissement au niveau des racines en situation d’humidité stagnante.

On peut la cultiver en pot pour la décoration des intérieurs dans un substrat organique auquel il faut ajouter du sable grossier ou de la perlite agricole dans un taux d’environ 30 %, à un emplacement lumineux, les températures ne devant pas être inférieures en hiver à 14 °C. Elle est souvent sujette aux attaques des acariens ( l’araignée rouge) et des cochenilles et il faut donc la contrôler périodiquement pour pouvoir intervenir rapidement.

Localement les jeunes feuilles et les fruits mûrs sont consommés cuits en accompagnement.

Synonymes : Ficus parcellii Veitch ex Cogn. & Marchal (1874) ; Artocarpus cannonii Van Houtte (1875) ; Artocarpus laciniatus H.J.Veitch ; (1875) ; Artocarpus exculptus W.Bull (1878) ; Ficus canonii (W.Bull ex Van Houtte) N.E.Br. (1888) ; Ficus aspera f. parcellii (H.J.Veitch ex Cogn. & Marchal) J.E.Burrows (2003).

 

→ Pour apprécier la biodiversité au sein de la famille des MORACEAE et trouver d’autres espèces, cliquez ici.

 

Les archives photographiques de Giuseppe Mazza

_F-86-1_Ficus_aspera
_F-86-2_Ficus_aspera
_F-86-3_Ficus_aspera
_F-86-4_Ficus_aspera
_F-86-5_Ficus_aspera
Photomazza : 70.000 colour pictures of animals and plants