Gentiana acaulis

Famille : Gentianaceae

 

 

Texte © Dr Barbara Barisani

 

 

Traduction en français par Michel Olivié

 

 

JPEG - 334.8 ko
La Gentiana acaulis est une plante pérenne, stolonifère, haute de 5 à 15 cm, aux vertus médicinales © Giuseppe Mazza

La Gentiana acaulis L. (1753) est une plante pérenne, stolonifère, haute de 5 à 15 cm, qui est présente dans les montagnes du centre de l’Europe méridionale.

Le terme "gentiana" vient probablement de "Gentius", le dernier roi des Illyriens vaincu par les Romains en 168 av. J.C.

L’épithète de l’espèce "acaulis" fait référence à la courte longueur de la tige.

Noms communs : genziana acaule, genziana di Koch (italien), gentiane acaule, gentiane de Koch (français), trumpet gentian, Stemless gentian (anglais), Kochs Enzian, Silikat-Glocken-Enzian (allemand), kochov svisc (slovène), genciana acaule, genciana azul (espagnol).

Sa tige est simple et courte.

Les feuilles basales, dépourvues de pédoncule, sont disposées en rosette à la base de la tige florifère. Elles sont longues de 2,5 à 8 cm et larges de 1,5 à 4 cm, de forme elliptique à obovée, avec un apex formant en général un angle obtus, rarement plus ou moins aigu, et 1 à 3 nervures principales.

Le long de la courte tige se trouve un petit nombre de paires de feuilles caulinaires d’apparence réduite et à l’apex très aigu.

Les fleurs sont solitaires, terminales par rapport à la tige, à la corolle campanulée divisée en 5 lobes, larges de 3 à 7 cm, de couleur bleu vif, avec à l’intérieur des taches noirâtres et verdâtres à la base des lobes. Les étamines, au nombre de 5, sont insérées dans le tube de la corolle. Les stigmates ont des bords découpés.

Le calice a 5 dents écartées, plus ou moins aiguës, environ deux fois et demie plus longues que larges, rétrécies à leur base, d’une longueur inférieure à moins de la moitié du tube calicinal et séparées par un élément membraneux plus court.

Le fruit est une capsule ellipsoïdale et contient des graines de couleur marron.

La floraison a lieu de mai à août. Elle pousse sur les pentes rocheuses, dans les prés et les pâturages, sur des sols de préférence de nature acide, non calcaires, de 1.400 à 2.900 m d’altitude. Elle est présente sur les reliefs du centre de l’Europe méridionale (monts Cantabriques, Pyrénées, Alpes, Apennins, Carpathes, péninsule balkanique).

La Gentiana clusii - Perrier & Songeon est une espèce similaire qui diffère par ses feuilles basales elliptiques-lancéolées à ovées au bord effilé. Les dents du calice sont de forme triangulaire, élargies à la base et de la même longueur environ que le tube calicinal. Elle préfère les endroits pierreux, les prés et les pâturages au substrat calcaire.

JPEG - 170.4 ko
Elle pousse sur les pentes rocheuses, dans les prés et les pâturages du centre de l’Europe méridionale sur des sols acides ente 1.400 et 2.900 m. Elle est adaptée à la culture dans les rocailles des jardins alpins © Giuseppe Mazza

La culture des gentianes dans les jardins a connu ces dernières années une augmentation notable en raison de la beauté et de la variété de leurs espèces. Il ne s’agit pas toutefois d’une tâche simple dans la mesure où il faut tenir compte de leurs diverses exigences écologiques et climatiques. Heureusement il est de plus en plus facile de trouver des pépiniéristes spécialisés dans la production et la vente de plantes alpines adaptées à la culture dans les jardins de rocaille, ce qui permet d’éviter la récolte dans la nature de plantes ou de parties de plante, étant donné qu’il s’agit en général d’espèces protégées.

On reproduit la Gentiana acaulis au moyen de ses graines, par bouturage ou par division des pieds.

Comme ses congénères elle a besoin d’un sol profond et perméable, éventuellement enrichi de de tourbe ou d’humus de façon à maintenir un bon niveau d’humidité. La préférence doit être donnée à des emplacements en pente légère et non en plein soleil.

Les gentianes sont adaptées à la culture dans les jardins de rocaille à condition que l’on installe dans les cailloux un bon système de drainage et que l’on choisisse l’exposition et le type de sol qui conviennent. La culture en pot offre une autre possibilité vu qu’elle permet de mettre la plante à l’abri des problèmes de manière très efficace. Le choix du terreau est très important dans ce cas aussi. Il doit être semblable le plus possible au substrat naturel, une condition que l’on peut remplir en ajoutant une part d’humus ou de tourbe.

De nombreuses espèces de Gentiana, en particulier la Gentiana lutea, sont utilisées dans la pharmacopée, en herboristerie et dans l’industrie des liqueurs.

JPEG - 182 ko
Les fleurs, solitaires et terminales, ont une corolle campanulée divisée en 5 lobes, larges de 3 à 7 cm, de couleur bleu vif avec à l’intérieur des taches noirâtres et verdâtres à la base des lobes. La floraison a lieu de mai à août, dans les prés et les pâturages, sur des sols non calcaires, de préférence acides © Giuseppe Mazza

Synonymes : Thylacitis acaulis Reneaulmi ex Adanson (1763) ; Gentiana grandiflora Lam. (1778) ; Ciminalis acaulis (L.) Borkhausen (1796) ; Pneumonanthe acaulis F. W. Schmidt (1796) ; Gentianusa acaulis Pohl (1810) ; Gentiana excisa C. (1828) ; Ciminalis grandiflora Mayrhoff.ex Grisebach (1838) ; Gentiana Kochiana Perrier & Songeon (1854) ; Gentiana angustifolia Reinchebach (1855) ; Gentiana acaulis A. Kerner (1873) ; Gentiana vulgaris G. Beck (1886) ; Gentiana vulgaris Keller (1905).

 

→ Pour apprécier la biodiversité au sein de la famille des GENTIANACEAE cliquez ici.

 

Les archives photographiques de Giuseppe Mazza

_G-51-10_Gentiana_kochiana
_G-51-11_Gentiana_kochiana
_G-51-12_Gentiana_kochiana
_G-51-13_Gentiana_kochiana
_G-51-14_Gentiana_kochiana
_G-51-15_Gentiana_kochiana
_G-51-16_Gentiana_kochiana
_G-51-17_Gentiana_kochiana
_G-51-18_Gentiana_kochiana
_G-51-9_Gentiana_kochiana
Photomazza : 70.000 colour pictures of animals and plants