Gentiana cruciata

Famille : Gentianaceae

 

 

Texte © Dr Barbara Barisani

 

 

Traduction en français par Michel Olivié

 

JPEG - 284.3 ko
Fréquente dans les Alpes et diverses montagnes d’Europe la Gentiana cruciata privilégie les prés arides, les pâturages, les clairières et les zones arbustives © G. Mazza

La Gentiana cruciata L. (1753) est une plante pérenne au port ascendant et haute de 15 à 50 cm. Elle est présente dans les montagnes d’Europe, exception faite des régions les plus septentrionales et les plus méridionales, dans le Caucase et le Nord-Ouest de l’Asie.

Le nom "gentiana" vient probablement de "Gentius", le dernier roi des Illyriens qui fut vaincu par les Romains en 168 av. J.C. L’épithète de l’espèce "cruciata" vient du latin et signifie "en forme de croix", par référence à la disposition des feuilles sur la tige.

JPEG - 139.5 ko
Petites corolles bleues avec des teintes vertes sur les boutons. 4 lobes, rarement 5 comme sur la photo © Giuseppe Mazza

Noms communs : genziana minore (italien), gentiane croisette (français), genciana de horas en forma de cruz (espagnol), crossleaved gentian (anglais), Kreuz-Enzian (allemand), navzkriznolistni svisc (slovène).

Sa tige est droite, simple, anguleuse, parfois rouge, avec des ramifications monopodiales, c’est-à-dire avec un seul axe principal. Les feuilles basales, de forme lancéolée, forment une rosette stérile et sont souvent accompagnées des feuilles sèches de l’année précédente. Leurs dimensions sont de 3 à 8 cm x 1 à 3 cm. Les feuilles de la tige sont de forme identique, mais simplement de dimensions légèrement plus grandes, et ont de 3 à 5 nervures. Elles sont fermes, avec un bord légèrement ondulé, sessiles, opposées et entourent la tige d’une gaine sur une courte distance. Les paires de feuilles sont disposées sur la tige à angle droit les unes par rapport aux autres et croisées. Cette disposition des feuilles est à l’origine de la signification de l’épithète donnée à l’espèce.

Les fleurs sont relativement petites et regroupées en faisceau à l’aisselle des feuilles. Le calice est un tube membraneux de 6 à 8 mm, légèrement entaillé sur un côté. Il présente des dents irrégulièrement triangulaires et presque aussi profondes que le tube calicinal. La corolle, de couleur bleue avec des teintes verdâtres surtout sur le bouton, est tubuleuse et élargie dans sa partie supérieure. Elle mesure de de 2 à 3 cm et a 4 lobes, rarement 5, de forme ovée. Les étamines sont insérées dans le tube de la corolle.

Le fruit est une capsule ellipsoïdale et contient des graines de couleur foncée et de forme ovoïdale.

La floraison survient entre juin et août. Comme pour les autres espèces du genre Gentiana, la pollinisation est presque toujours l’œuvre d’ insectes hyménoptères et de lépidoptères (abeilles et papillons).

Les milieux qu’elle privilégie sont les prés arides, les pâturages, les clairières et les zones arbustives. Elle préfère les sols calcaires. Dans les Alpes elle pousse de 800 à 2.600 m d’altitude. Comme pour d’autres espèces du genre Gentiana il est possible d’accroître sa dissémination en évitant de la cueillir dans la nature et en protégeant les milieux où elle pousse. Dans les jardins on peut la cultiver en pleine terre pour créer d’agréables parterres de fleurs. C’est une plante robuste et peu exigeante . Toutefois le sol doit être maintenu humide et aéré et complété éventuellement par de la tourbe ou de l’humus.

Synonymes : Ericoila cruciata (L.) Borkausen (1796) ; Tretorrhiza cruciata (L.) Delarbre (1800) ; Pneumonanthe cruciata (L.) V. V. (1985) ; Gentianusa cruciata (L.) Pohl (1810).

 

→ Pour apprécier la biodiversité au sein de la famille des GENTIANACEAE cliquez ici.

 

Les archives photographiques de Giuseppe Mazza

_G-139-1_Gentiana_cruciata
_G-139-2_Gentiana_cruciata
_G-139-3_Gentiana_cruciata
_G-139-4_Gentiana_cruciata
_G-139-5_Gentiana_cruciata
_G-139-6_Gentiana_cruciata
_G-139-7_Gentiana_cruciata
_G-139-8_Gentiana_cruciata
Photomazza : 70.000 colour pictures of animals and plants