Glomera acutiflora

Famille : Orchidaceae

Texte © Pietro Puccio

 

 

Traduction en français par Serge Forestier

 

 

L’espèce est originaire de Nouvelle-Guinée où elle pousse sur les arbres des forêts humides de montagne à moyenne altitude.

Le nom de genre dérive du substantif latin “glumus, eris” = pelote, en référence à l’inflorescence globuleuse de l’espèce type ; le nom spécifique est la combinaison de l’adjectif latin “acutus, a, um” = aigu et du substantif “flos, floris” = fleur, en référence probable à l’apex des sépales.

Glomera acutiflora (Schltr.) J.J.Sm. (1912) est une espèce épiphyte dressée ou sub dressée, haute d’environ 30 cm, aux tiges minces ramifiées, sur un court rhizome, pourvues de feuilles alternes distiques, linéaires-lancéolées à l’apex pointu, longues de 2 à 4 cm et larges de 3 à 4 mm. Fleurs solitaires terminales, d’environ 1,5 cm de diamètre, de couleur blanche avec une tache noire à l’apex du labelle, ovaire cylindrique long de 5 mm, sépales oblongs-ovales à l’apex pointu, longs de 5 mm et larges de 2 mm, pétales oblongs à l’apex obtus de la même longueur que les sépales et larges de 2,5 mm, labelle ovale, long d’environ 3,5 mm et large de 2,5 mm, et colonne longue de 2 mm.

JPEG - 111.4 ko
Glomera acutiflora est une épiphyte de Nouvelle-Guinée haute d’une trentaine de centimètres. Rare en culture, elle a des fleurs terminales solitaires d’environ 1,5 cm © Giuseppe Mazza

Elle se reproduit par semis, in vitro, et par division.

Orchidée miniature rare en culture, présente presque exclusivement dans les jardins botaniques et les collections spécialisées, nécessitant une exposition semi ombragée, des températures intermédiaires, avec des valeurs minimales hivernales non inférieures à 15 °C, une humidité élevée et constante, comprise entre 70 et 85 %, et une bonne ventilation. Arrosages et nébulisations fréquents du printemps à l’automne, légèrement plus réduits en hiver, mais sans faire sécher complétement le substrat, en utilisant de l’eau de pluie, de l’eau déminéralisée ou osmosée. Elle peut être montée sur troncs, sur écorce ou sur radeaux de liège ou de racines de fougères arborescentes avec de la sphaigne à la base ou cultivée en pots ou en paniers sur un compost constitué de fragments d’écorce de calibre moyen et de sphaigne.

L’espèce est inscrite à l’annexe II de la CITES (espèces dont le commerce est réglementé au niveau international).

Synonymes : Glossorhyncha acutiflora Schltr. (1912).

 

→ Pour apprécier la biodiversité au sein de la famille des ORCHIDACEAE et trouver d’autres espèces, cliquez ici.

 

Les archives photographiques de Giuseppe Mazza

/g-163-1_glomera_acutifolia
Photomazza : 70.000 colour pictures of animals and plants