Grevillea buxifolia

Famille : Proteaceae

Texte © Pietro Puccio

 

 

Traduction en français par Michel Olivié

 

 

JPEG - 81.4 ko
Grevillea buxifolia est un arbuste de 1-2 m aux inflorescences sous-globuleuses de 5 cm © Giuseppe Mazza

Cette espèce est originaire de l’Australie où elle pousse dans les forêts ouvertes le long des côtes centrales de la Nouvelle-Galles du Sud sur des sols en général sableux.

Le genre est dédié au collectionneur anglais Charles Francis Greville ( 1749-1809 ) qui fut un des fondateurs de la Royal Horticultural Society ; le nom de l’espèce résulte de la combinaison des noms latins « buxus » = du buis, Buxus sempervirens L. ( 1753 ) et « folium » = feuille, par référence à la forme des feuilles.

Nom commun : gray spider flower ( anglais ).

La Grevillea buxifolia R. Br. ( 1810 ) est un arbuste sempervirent très ramifié et haut de 1 à 2 m dont les jeunes branches sont recouvertes d’un duvet de couleur marron.

Les feuilles sont alternes, simples, entières avec des bords recourbés vers le bas, d’ovales à elliptiques avec un apex pointu ; elles sont longues de 0,8 à 2 cm et larges de 0,3 à 0,8 cm, de couleur vert foncé, rugueuses et mouchetées en partie supérieure et recouvertes d’un court duvet grisâtre en partie basse.

Les inflorescences sont terminales, sous-globuleuses et d’environ 5 cm de diamètre ; elles ont des fleurs qui sont portées sur un pédicelle recouvert extérieurement d’un duvet brun rougeâtre et dont la corolle est formée de 4 tépales tomenteux de couleur rougeâtre à l’extérieur, blancs et velus à l’intérieur , qui sont recourbés de façon à faire apparaître la partie interne de la fleur ; le pistil est velu, long de 1 à 2 cm, avec un stigmate orbiculaire doté d’un appendice recourbé.

Les fruits sont des follicules ovoïdes velus et longs d’environ 2 cm qui contiennent deux graines plates. On reproduit cette plante en semant ses graines, qui doivent au préalable être incisées et plongées dans de l’eau pendant un jour afin d’augmenter le taux de germination, dans un terreau sableux maintenu humide à la température de 22 à 24 °C , et par bouturage mais avec un faible taux d’enracinement.

C’est une espèce au feuillage ornemental et aux fleurs d’une forme inusitée avec leurs pistils recourbés et velus qui donnent à l’inflorescence l’aspect d’une araignée, ce qui explique son nom anglais. Elle est à cultiver dans des zones au climat subtropical ou tempéré chaud, en plein soleil ou sous un léger ombrage ; sèche, elle résiste sur une courte période à des températures minimales allant jusqu’à environ -4 °C.

Elle a besoin de sols de préférence sableux, bien drainants, de légèrement acides à légèrement alcalins et, quand elle est bien enracinée, elle peut résister à de longues périodes de sécheresse. On peut l’utiliser en groupes dans des parcs et des jardins ou pour former des bordures structurées ou non.

Synonymes : Embothrium buxifolium Sm. (1794) ; Embothrium genianthum Cav. (1798).

 

→ Voir aussi l’article sur le genre Grevillea.

→ Pour apprécier la biodiversité au sein de la famille des PROTEACEAE et trouver d’autres espèces, cliquez ici.

 

Les archives photographiques de Giuseppe Mazza

_G-22-1_Grevillea_buxifolia
Photomazza : 70.000 colour pictures of animals and plants