Grevillea leucopteris

Famille : Proteaceae

Texte © Pietro Puccio

 

 

Traduction en français par Michel Olivié

 

 

JPEG - 123.5 ko
Les floraisons de la Grevillea leucopteris sont spectaculaires mais, pour certains, malodorantes © Giuseppe Mazza

Cette espèce est originaire du Sud-Ouest de l’Australie où elle pousse dans le maquis arbustif sur des sols pauvres et sableux.

Le genre est dédié au collectionneur anglais Charles Francis Greville (1749-1809) qui fut un des fondateurs de la Royal Horticultural Society ; le nom de l’espèce résulte de la combinaison des termes grecs « leukos » = blanc et « pteron » = plume, aile, par référence au feuillage.

Noms communs : old socks, plume grevillea, smelly socks grevillea, white plume grevillea ( anglais ).

La Grevillea leucopteris Meisn. (1855) est un arbuste sempervirent compact, haut de 2 à 5 m, aux feuilles pennées, coriaces, longues de 10 à 35 cm, composées de 8 à 23 segments linéaires de couleur gris vert en partie haute, densément tomenteux en partie basse, longs de 5 à 20 cm et larges de 1 à 5 mm.

Les inflorescences terminales sont panicules qui dépassent le feuillage de 1 à 1,5 m ; elles sont portées sur un pédoncule robuste et arqué et composées de 5 à 14 grappes dont la longueur peut atteindre environ 16 cm, avec des bractées florales et pédonculaires caractéristiques de couleur rose foncé lors de la phase initiale de la floraison et des fleurs hermaphrodites auto-fertiles portées sur un pédicelle de 0,5 à 1 cm de long. Le périanthe, de couleur blanc crème, est formé de 4 tépales longs d’environ 0,6 cm. Le pistil, long de 2,5 à 3,3 cm, est de la même couleur. Les fleurs, riches en nectar, dégagent une odeur pénétrante, en particulier pendant les heures de nuit, qui est considérée par beaucoup comme désagréable.

Les fruits sont des follicules ellipsoïdes comprimés, longs de 2 à 2,4 cm, qui contiennent deux graines. On reproduit cette plante en semant ses graines dans un terreau sableux maintenu humide à la température de 20 à 22 °C et par un bouturage semi-ligneux.

C’est une espèce à la floraison spectaculaire mais dont l’odeur intense et particulière ne rend pas souhaitable son utilisation dans le voisinage immédiat des habitations et des lieux de détente. On doit la cultiver en plein soleil dans les zones au climat subtropical et tempéré chaud de type méditerranéen mais elle parvient à s’adapter aussi aux zones caractérisées par des étés humides, à la différence de beaucoup d’espèces originaires du Sud-Ouest de l’Australie.

Elle n’est pas particulièrement exigeante en matière de sols, pourvu qu’ils soient parfaitement drainants ; elle pousse en fait aussi bien sur des sols sableux et acides que sur des sols lourds et alcalins et elle résiste plutôt bien aux basses températures, vu qu’elle peut supporter, pendant une courte période et lorsqu’elle est sèche, des valeurs allant jusqu’à environ -6 °C.

Synonymes : Grevillea segmentosa F.Muell. (1863).

 

→ Voir aussi l’article sur le genre Grevillea.

→ Pour apprécier la biodiversité au sein de la famille des PROTEACEAE et trouver d’autres espèces, cliquez ici.

 

Les archives photographiques de Giuseppe Mazza

_G-117-8_Grevillea_leucopteris
Photomazza : 70.000 colour pictures of animals and plants