Guarianthe × guatemalensis

Famille : Orchidaceae

Texte © Pietro Puccio

 

 

Traduction en français par Serge Forestier

 

 

JPEG - 60.4 ko
Guarianthe × guatemalensis est un hybride naturel de Guarianthe aurantiaca x Guarianthe skinneri © Giuseppe Mazza

Hybride naturel ( Guarianthe aurantiaca x Guarianthe skinneri ) originaire du sud-est du Mexique et d’Amérique centrale (Salvador, Guatemala, Honduras et Nicaragua), où il croît épiphyte sur les plus hautes branches des arbres dans les forêts tropicales semi-décidues, entre 700 et 1400 m d’altitude.

Le nom de genre est la combinaison de "guaria", terme utilisé au Costa Rica pour désigner les orchidées et de "anthos" = fleur ; le nom de l’hybride "guatemalensis" = du Guatemala, se réfère à l’un des lieux d’origine.

Noms communs : guatemalan cattleya (anglais).

Guarianthe × guatemalensis (T. Moore) W.E. Higgins (2004) est un hybride naturel entre Guarianthe aurantiaca (Bateman ex Lindl.) Dressler & W.E. Higgins (2003) et Guarianthe skinneri (Bateman) Dressler & W.E. Higgins (2003) avec des caractéristiques, comme cela est naturel, intermédiaire entre celles des parents.

Les pseudo-bulbes sont longs de 12 à 35 cm avec, à l’apex, 2 feuilles elliptiques, mesurant jusqu’à 18 cm de long et 5 cm de large.

Inflorescence terminale, longue de 10 à 15 cm, enfermée initialement dans une spathe, qui sèche durant la période de repos avant son développement et qui a pour tâche de la protéger dans la phase initiale, portant de nombreuses fleurs, de 6 à 10 cm de diamètre, qui peuvent être de différentes couleurs, blanches, roses, orange, violettes ou rouges, avec un labelle généralement de couleur plus intense, légèrement parfumées.

La plante se reproduit par le méristème in vitro et, au niveau amateur, par division, à partir de chaque section pourvue de 3 ou 4 pseudo-bulbes possédant au moins un bourgeon dormant à la base. Orchidée vigoureuse et florifère nécessitant une luminosité élevée, voire un ensoleillement légèrement tamisé, avec des arrosages fréquents pendant la période végétative, une humidité ambiante élevée, de 80 à 85 %, et des températures moyennes à élevées, supportant des valeurs jusqu’à un peu plus de 35 °C ; elle nécessite une période de repos, en hiver, avec des arrosages presque suspendus, des températures fraîches, autour de 12-14 °C, et une humidité d’environ 70 %, jusqu’à l’apparition de nouvelles racines.

En toutes saisons une bonne circulation de l’air est fondamentale. Cultivable en pots ou en paniers sur des fragments d’écorce de gros calibre ou à monter sur radeau ou morceau d’écorce ; la circulation de l’air au niveau des racines est importante, afin qu’elles puissent sécher rapidement, étant très sensibles à la pourriture due à la stagnation de l’eau.

Pour les arrosages et les nébulisations, on utilisera de l’eau de pluie, de l’eau osmosée ou déminéralisée ; les apports d’engrais, distribués de manière appropriée pour éviter l’accumulation de sels, doivent être faits au cours de la période végétative, de préférence avec des produits équilibrés hydrosolubles, contenant des oligoéléments, à la moitié de la dose recommandée sur l’emballage, voire moins. Division, rempotage et montage sur branche ou sur écorce doivent être effectués à l’apparition de nouvelles racines.

L’hybride naturel est inscrit à l’annexe II de la CITES (espèces dont le commerce est réglementé au niveau international).

Synonymes : Cattleya × guatemalensis T. Moore (1861) ; Cattleya × guatemalensis var. wischhuseniana Rchb. f. (1888) ; × Epicattleya guatemalensis (T.Moore) Rolfe (1889) ; Cattleya × pachecoi Ames & Correll (1943).

 

→ Pour apprécier la biodiversité au sein de la famille des ORCHIDACEAE et trouver d’autres espèces, cliquez ici.

 

Les archives photographiques de Giuseppe Mazza

_C-127-11_Guarianthe_guatemalensis
Photomazza : 70.000 colour pictures of animals and plants