Hemitaurichthys polylepis

Famille : Chaetodontidae

 

GIF - 5.6 ko

 

Texte © Giuseppe Mazza

 

GIF - 7.2 ko

 

Traduction en français de Céline Dimier-Hugueney - Docteur en biologie marine

 

 

JPEG - 87.5 ko
L’Hemitaurichthys polylepis est un poisson papillon atypique qui vit en groupe sur le bord des récifs © Mazza

L’insolite Poisson-papillon pyramide jaune ( Hemitaurichthys polylepis Bleeker, 1857 ) appartient à la classe des Actinopterygii, les poissons aux nageoires rayonnées, à l’ordre des Perciformes et à la famille multi-couleurs des Chaetodontidae.

Le nom de genre “Hemitaurichthys” vient du grec “hemi” = moitié, “taureia” = peau du taureau et “icthys” = poisson. Que viennent faire là les taureaux ? Peut-être le dessin blanc, carré, évoque la moitié d’une peau de taureau. Il semble également que Bleeker aurait tenu compte de l’appelation malaise de “ikan-karbauw”, qui veut dire poisson taureau. Le nom de l’espèce “polylepsis” = dérive du grec “polys” = beaucoup et “lepis” = écaille, squame, en référence aux nombreuses écailles.

Zoogeographie

Il est présent dans les eaux tropicales du Pacifique, mais principalement dans l’Océan Indien. Pour donner une idée, on le trouve aux Iles d’Andaman, à l’Ile de Noël, en Malaisie, Australie, Indonésie, Nouvelle Guinée, Micronésie, Nouvelle Calédonie, Philippine, Taiwan et la Chine, jusqu’au sud du Japon. Au sud, il atteint l’Ile de Pâques et à l’est les Iles Kiribati, Hawaï et les Iles Cocos.

Écologie-Habitat

Il vit dans les formations madréporiques jusqu’à 40m de profondeur mais sur les pentes externes des barrières de corail, au milieu des courants.

Morphophysiologie

Le poisson papillon pyramide jaune peut atteindre 18 cm. Le corps est plat, plus ou moins carré, avec le museau légèrement allongé.

JPEG - 61.4 ko
Il ne se nourrit pas de polypes de corail mais de zooplancton et n’est pas territorial © Giuseppe Mazza

La nageoire dorsale a 12 rayons épineux et 23-26 rayons mous. La nageoire anale a 3 rayons épineux et 19-21 rayons mous. Les nageoires ventrales et pectorales ne sont pas rayonnées et la caudale est plus ou moins tronquée.

Sur la couleur de fond jaune se détache une pyramide blanche au milieu du corps qui s’étend jusqu’à la queue et aux nageoires ventrales. C’est la caractéristique principale de l’espèce, ce qui a suggéré le nom italien de poisson papillon pyramide

Pour une fois, l’œil n’est pas camouflé par une bande noire, mais c’est vrai qu’il y a un masque facial de couleur marron, plus sombre vers le dos.

Éthologie-Biologie reproductive

L’ Hemitaurichthys polylepis a un comportement vraiment atypique par rapport aux poisson papillon habituels : il ne vit pas dans les zones abritées parmi les madrépores mais au milieu des courants qui transportent le zooplancton dont il se nourrit, et surtout il ne nage pas isolé ou en petits groupes, mais en bancs nombreux. Il n’est pas territorial parce que la nourriture abonde et peut manger tranquillement toute la journée sans importuner ses congénères.

Après la fécondation, qui n’est pas collective mais reste une affaire de couple, les parents confient les œufs aux courants.

Les populations doublent en moins de 15 mois et vu que ces poissons ont un régime alimentaire basé sur des organismes errants, moins exposés aux changements climatiques, le niveau de vulnérabilité de l’espèce est très bas : à peine 15 sur 100.

Synonymes

Chaetodon polylepis - Bleeker, 1857.

 

→ Pour des notions générales sur les poissons cliquer ici

→ Pour apprécier la biodiversité des Osteichthyes, les POISSONS OSSEUX, et trouver d’autres espèces cliquer ici.

 

Les archives photographiques de Giuseppe Mazza

_H-90-1_Hemitaurichthys_polylepis
_H-90-2_Hemitaurichthys_polylepis
Photomazza : 70.000 colour pictures of animals and plants