Howea forsteriana

Famille : Arecaceae

Texte © Pietro Puccio

 

 

Traduction en français par Claude Leray

 

 

JPEG - 62.4 ko
Howea forsteriana est très utilisé pour la décoration intérieure © Giuseppe Mazza

Le nom du genre fait référence à son lieu d’origine, l’île de Lord Howe (Australie).

L’espèce est dédiée à Henry William Forster, sénateur de la Nouvelle-Galles du Sud.

Initialement, le Howea forsteriana (C. Moore ex H. Wendl.) Becc. (1877) a été inclus dans le genre Kentia, mais, en 1877, le grand botaniste florentin, Odoardo Beccari, l’a placé dans un nouveau genre, qu’il a nommé Howea.

Malgré cela, le premier nom original est celui sous lequel il est encore communément connu.

Dans les pays anglophones, il est également appelé « Sentry Palm » ou « Thatch Palm ».

Ce palmier est originaire de l’île Lord Howe, située à 600 km de la côte orientale de l’Australie, riche en plantes endémiques, parmi lesquelles les quatre palmiers qui y poussent sont : le Howea forsteriana, le Howea belmoreana, le Hedyscepe canterburyana et le Lepidorrhachis mooreana.

Le Howea forsteriana est l’élément prédominant de la forêt sub-tropicale de l’île, jusqu’à environ 400 mètres d’altitude.

JPEG - 48.4 ko
Howea forsteriana se contente de peu de terre et de lumière © Mazza

Il présente un stipe solitaire, mince, d’environ 15 cm de diamètre, légèrement élargi à la base, haut de 15 mètres et même plus, de couleur vert foncé (gris dans la partie la plus ancienne), où sont visibles les anneaux laissés par les jonctions des vieilles feuilles.

Les feuilles, pennées et élégamment courbées, mesurent environ 3 mètres de long, avec des folioles pendants vert foncé, atteignant 70 cm de longueur.

C’est une espèce monoïque avec une inflorescence formée de 3-7 épis, longues d’environ un mètre qui se ramifient à partir d’un pédoncule large et court où se trouvent les fleurs des deux sexes.

Les fruits sont ellipsoïdes, de 3-4 cm de long, rouge foncé à maturité, la maturation se déroulant lentement (3-4 ans), la même plante peut donc présenter simultanément inflorescences et infrutescences, avec des fruits à différents stades de maturation (vert, jaune et rouge foncé).

Les graines de Howea forsteriana germent en 80 jours environ avec chaleur de fond.

Cette plante a une grande valeur ornementale, elle peut être cultivée en plein air, dans des zones sub-tropicales et tempérées chaudes, pour la décoration de parcs et jardins, dans un endroit partiellement ombragé à l’état jeune, et régulièrement arrosée.

Mais l’utilisation la plus fréquente, depuis son introduction en Europe, est comme plante d’intérieur. Son élégance, dès les premières années, l’adaptabilité à des conditions de faible luminosité et l’absence d’attentions particulières la rendent encore aujourd’hui l’un des palmiers les plus utilisés, sinon le plus commun, pour la décoration des espaces intérieurs.

Synonymes : Denea forsteriana (F. Muell. ex H. Wendl.) O. F. Cook (1926) ; Kentia forsteriana F. Muell. ex H. Wendl. (1878).

 

→ Pour apprécier la biodiversité au sein de la famille des ARECACEAE et trouver d’autres espèces, cliquez ici.

 

Les archives photographiques de Giuseppe Mazza

_H-26-11_Howeia_forsteriana
_H-26-14_Howeia_forsteriana
Photomazza : 70.000 colour pictures of animals and plants