Indianthus virgatus

Famille : Marantaceae

Texte © Pietro Puccio

 

 

Traduction en français par Serge Forestier

 

 

L’espèce est originaire du sud de l’Inde (Ghati oriental), des iles Andaman et du Sri Lanka où elle croît dans les zones marécageuses et le long des rives des cours d’eau dans les sous-bois des forêts humides décidues et semi décidues, jusqu’à environ 1000 m d’altitude.

Le nom de genre est la combinaison d’“India” et du substantif grec “ἄνθος” (ánthos) = fleur ; le nom spécifique est l’adjectif latin “virgatus, a, um” = tressé en osier.

Noms communs : pogina yele (kannada) ; kooelé (kodava) ; kattukuva, pandikuva (malayāḷaṃ) ; geta-oluwa (sinhala) ; periya kuhai vazai (tamil).

JPEG - 113 ko
Indianthus virgatus est originaire des marais du sud de l’Inde, des îles Andaman et du Sri Lanka. Feuilles et rhizomes sont utilisés localement pour différentes pathologies © Giuseppe Mazza

Indianthus virgatus (Roxb.) Suksathan & Borchs. (2009) est une espèce herbacée rhizomateuse pérenne, sempervirente, formant des touffes denses aux tiges simples, fines, hautes de 1,5 à 4 m. Les feuilles, sur un pétiole long d’environ 1 cm, sont distiques, lancéolées à marge entière et à apex cuspidé, de couleur vert brillant, coriaces, longues de 15 à 45 cm et larges de 4 à 15 cm. Inflorescences terminales en panicules mesurant jusqu’à environ 50 cm, dichotomiques, aux ramifications fines et aux fleurs blanches, inodores, par paires, sous-tendues par des bractées vertes lancéolées, d’environ 4 cm de long et 0,5 cm de large. Sépales décidus, courts, lancéolés à apex pointu, corolle à tube plus court que les sépales et à 3 lobes oblongs, 2 staminoïdes pétaloïdes externes obovales, d’environ 1,5 cm de long, les internes légèrement plus petits et ovaire triloculaire. Les fruits sont des baies obovoïdes de couleur verte.

La reproduction se fait par semis, mais généralement et facilement par division. Espèce peu connue en dehors de ses régions d’origine, où elle est presque exclusivement présente dans les jardins botaniques, cultivable dans les régions au climat tropical et subtropical humide en plein soleil ou sous une ombre partielle dans des sols maintenus constamment humides. Les fibres extraites des tiges sont utilisées localement pour réaliser des nattes, des chapeaux, des objets artisanaux et dans la fabrication du papier. Les feuilles, particulièrement résistantes, sont utilisées par certaines populations pour envelopper et cuire les aliments auxquels elles confèrent un arôme particulier.

JPEG - 86.1 ko
Un voile de mariée pour les noces de la minuscule fleur blanche qui se présente toujours en couple, sous-tendue par une bractée lancéolée © Giuseppe Mazza

Les feuilles et les rhizomes sont utilisés en médecine traditionnelle contre différentes pathologies ; certaines études de laboratoire ont mis en évidence dans les extraits de rhizome la présence de composés bioactifs aux propriétés antioxydantes et hépatoprotectrices dignes d’études ultérieures plus approfondies pour une utilisation éventuelle dans la pharmacopée officielle.

Synonymes : Phrynium virgatum Roxb. (1810) ; Maranta virgata (Roxb.) A.Dietr. (1831) ; Maranta virgata (Roxb.) Wall. (1832) ; Maranta virgata (Roxb.) Wight (1853) ; Clinogyne virgata (Roxb.) Benth. (1883) ; Arundastrum virgatum (Roxb.) Kuntze (1891) ; Phyllodes virgata (Roxb.) Kuntze (1891) ; Donax virgata (Roxb.) K.Schum. (1892) ; Donax virgata (Roxb.) Schum. (1902) ; Schumannianthus virgatus (Roxb.) Rolfe (1907).

 

→ Pour apprécier la biodiversité au sein de la famille des MARANTACEAE et trouver d’autres espèces cliquez ici.

 

Les archives photographiques de Giuseppe Mazza

/i-60-2_indianthus_virgatus
Photomazza : 70.000 colour pictures of animals and plants