Jasminum polyanthum

Famille : Oleaceae

Texte © Pietro Puccio

 

 

Traduction en français par Michel Olivié

 

 

JPEG - 57.5 ko
Le Jasminum polyanthum est une plante grimpante sempervirente aux rameaux longs jusqu’à 10 m © Giuseppe Mazza

Cette espèce est originaire de la Chine ( Guizhou, Sichuan et Yunnan ) où elle pousse dans les bois, entre 1.400 et 3.000 m d’altitude, en recouvrant les arbres et les arbustes de son épaisse végétation.

Le nom du genre viendrait du persan « yasmin » ; le nom de l’espèce est issu de la combinaison des termes grecs « poly- » = beaucoup et « anthos » = fleur, l’explication étant évidente.

Noms communs : pink chinese jasmine, pink jasmine, winter jasmine (anglais), duo hua su xin (chinois), jasmim-dos-poetas (portugais), jazmin de China (espagnol), kletter Jasmine (allemand).

Le Jasminum polyanthum Franch. (1891) est une plante grimpante semi-herbacée sempervirente qui a des rameaux rougeâtres dont la longueur peut atteindre 10 m et qui forment des racines à la hauteur des nœuds.

Les feuilles sont opposées, brillantes, de couleur vert foncé en partie haute et plus claire en partie basse, imparipennées, avec 5 à 7 folioles ; celles situées sur les côtés sont presque sessiles ( dépourvues de pétiole ), ovales, longues de 1,5 à 8 cm et larges de 1 à 2,5 cm alors que la foliole terminale, portée sur un pétiole dont la longueur va jusqu’à 2 cm, est ovale ou lancéolée, longue de 3 à 9,5 cm et large de 1 à 3,5 cm avec un apex pointu.

La floraison est abondante en hiver et au printemps, ou plus tard suivant le climat, au point de cacher presque complètement le feuillage. Les inflorescences sont constitués de racèmes axillaires ou terminaux portant jusqu’à 50 fleurs, chacune sur un pédoncule long de 0,5 à 2,5 cm, qui sont dotées d’ un calice à 5 lobes longs jusqu’à 2 mm, d’un long tube et d’ une corolle à 5 lobes oblongs de 1 à 1,5 cm de long Elles sont blanches, avec la partie externe d’une couleur rose plus ou moins vive particulièrement visible quand elles sont en boutons, et intensément parfumées.

Les fruits sont des baies sphériques de 0,5 à 1 cm de diamètre, brillantes et noires, qui sont rarement produites par la plante. On reproduit celle-ci au moyen de ses graines qui germent au bout d’environ un mois à la température de 20 à 22 °C mais plus souvent par marcottage, par provignage, par des drageons racinaires et par des boutures semi-ligneuses au printemps ou des boutures de pointe en été.

En raison de la rapidité de sa croissance et de la facilité avec laquelle elle s’enracine à la hauteur des nœuds elle est considérée dans de nombreuses régions comme une espèce invasive dans la mesure où’ elle étouffe la flore locale avec sa végétation luxuriante.

C’est une espèce grimpante à la croissance rapide, vigoureuse, qui a besoin d’une exposition en plein soleil ou, au plus, d’un léger ombrage. Elle n’est pas spécialement exigeante en matière de sol, pourvu qu’il soit drainant et fertile, de légèrement acide à légèrement alcalin, et que des arrosages soient pratiqués régulièrement pendant la période végétative.

Elle est particulièrement adaptée pour être utilisée dans les zones au climat tempéré chaud, où elle peut résister à une température allant jusqu’à environ -6 ° C mais au prix de la perte de son feuillage, pour recouvrir les treillages, les grilles et les piliers ou pour grimper sur les arbres. Les tailles sont utiles après la floraison pour freiner sa végétation exubérante.

Là où le climat ne permet pas de la cultiver en permanence en plein air on peut facilement la cultiver dans un récipient, en installant des supports conçus pour permettre à ses fins rameaux de s’enrouler, ou comme plante retombante dans des pots suspendus. Le substrat utilisé doit être constitué de terre argileuse, de tourbe et de sable grossier ou, en remplacement, de perlite agricole, le tout en parts égales.

Il faut la placer dans un endroit particulièrement lumineux, par exemple derrière une fenêtre exposée au Sud, loin des sources de chaleur qui pourraient dessécher l’air, avec une température nocturne en début d’hiver, pendant 30 à 40 jours, comprise entre 10 et 12 °C pour stimuler la floraison.

Une fertilisation doit être effectuée chaque mois avec un produit hydrosoluble, en employant la moitié de la dose prescrite sur l’emballage, pendant la période végétative. Les arrosages doivent être réguliers en été et espacés en hiver.

Synonymes : Jasminum excellens King & Prain (1900) ; Jasminum blinii H.Lév. (1914) ; Jasminum delafieldii H.Lév. (1916).

 

→ Pour apprécier la biodiversité au sein de la famille des OLEACEAE cliquez ici.

 

Les archives photographiques de Giuseppe Mazza

_J-12-4_Jasminum_polyanthum
Photomazza : 70.000 colour pictures of animals and plants