Lagerstroemia speciosa

Famille : Lythraceae

Texte © Pietro Puccio

 

 

Traduction en français par Serge Forestier

 

  L’espèce est originaire du Cambodge, des Philippines, d’Inde, d’Indonésie, de Malaisie, de Birmanie, du Sri Lanka, de Thaïlande et du Vietnam où elle pousse dans les forêts humides, souvent dans les terrains marécageux et à proximité des cours d’eau, jusqu’à environ 500 m d’altitude.

Le genre a été dédié par Linné à son ami Magnus Lagerström (1691 à 1759), qui fut directeur de la Compagnie Suédoise des Indes Orientales ; le nom spécifique est l’adjectif latin "speciosus, a, um" = beau, en référence évidente.

Noms communs : crepe flower, giant crape myrtle, pride-of-India, queen’s crape-myrtle, queen’s-flower, rose of India (anglais) ; resedá-flor-da-rainha, resedá-gigante (Brésile) ; banaba, makablos, parasabukong (Philippines) ; ketangi (Java) ; ajakari, arjuna, challa, chennangi, holedasal, jarul, karaca, motabondara, nandi, tamhan, varagogu (Inde) ; bungur (Indonésie) ; berangan asu, bongor biru, bongor raya, sebugor (Malaisie) ; gawkng-uchyamang, pyinma (Birmanie) ; chuang muu, tabaek dam (Thaïlande) ; banglang (Vietnam).

JPEG - 190.2 ko
Lagerstroemia speciosa est un arbre qui atteint 20 m de hauteur et 60 cm de diamètre dans les forêts humides d’Asie du sud-est © Giuseppe Mazza

Lagerstroemia speciosa (L.) Pers. (1806) est un arbre décidu ou semi décidu très ramifié, mesurant jusqu’à 20 m de hauteur, au tronc dressé, atteignant jusqu’à environ 60 cm de diamètre, et à l’écorce lisse de couleur allant du gris au brun clair tendant à s’écailler. Les feuilles, sur un pétiole de 0,5 à 1 cm de long, sont simples, opposées ou subopposées, oblongues-elliptiques à marges entières et à apex aigu ou obtus, de 5 à 22 cm de longueur et de 4 à 10 cm de largeur, coriaces, de couleur vert intense brillant sur le dessus, plus claire en dessous, virant au rouge orangé avant leur chute.

Inflorescences terminales en panicules, dressées, de 15 à 40 cm de long, portant de nombreuses fleurs, sur un pédicelle de 1 à 1,5 cm de long, dont la couleur varie du rose pâle, au lavande, au rose-pourpre, de 5 à 8 cm de diamètre, durant 2 ou 3 jours. Calice campanulé, nervuré longitudinalement, à 6 (-9) lobes de couleur verte et recouverts extérieurement d’un léger tomentum grisâtre ou rouille, persistant chez les fruits. Corolle à 6 (-7) pétales onguiculés (pétales à la base longuement amincis semblables à une tige) orbiculaires à marges ondulées, de 1,5 à 3,5 cm de longueur et de 1 à 2 cm de largeur, et une multitude d’étamines aux anthères jaunes. Le fruit est une capsule globuleuse, ligneuse, de 2 à 2,5 cm de largeur et de diamètre, initialement verte, puis noirâtre à maturité, contenant de nombreuses graines ailées, d’environ 1 cm de long, de couleur brun clair.

JPEG - 167.1 ko
Les inflorescences de 15 à 40 cm portent de nombreuses fleurs de 5 à 8 cm. La couleur variable peut être rose pâle, lavande ou rose pourpre © Giuseppe Mazza

Il se reproduit facilement par graines, préalablement maintenues dans l’eau pendant une journée, dans un substrat drainant riche en humus maintenu humide, mais sans stagnation, à une température de 25 à 28 °C, avec des temps de germination de 1 à 2 mois et une première floraison au bout de 3 à 5 années. Il se propage également par boutures ligneuses et semi-ligneuses, marcottage, micropropagation et à partir par drageons.

Espèce de grande valeur décorative et paysagère, cultivable dans les régions au climat tropical et subtropical humide et marginalement dans celles tempérées chaudes plus douces où les températures voisines de 0 °C sont des exceptions de courte durée. Utilisable comme spécimen isolé, en groupes, et comme arbre de rue, elle nécessite une exposition en plein soleil et n’est pas particulièrement exigeante sur le sol, de légèrement acide à légèrement alcalin, de préférence drainant et maintenu constamment humide, mais pousse également dans ceux peu drainants, supportant la stagnation hydrique, et bien enracinée, elle peut également résister à de courtes périodes de sécheresse. On utilisera pour les fertilisations des produits à libération lente équilibrés contenant des oligo-éléments pour prévenir les phénomènes de chlorose. Elle est également utilisée dans le reboisement des zones dégradées et pour le contrôle de l’érosion, en raison de son système racinaire large et dense.

JPEG - 165.1 ko
Différents insectes, comme cette Syrphidae, se chargent de la pollinisation. Valeur ornementale mise à part, c’est une espèce utile dans le traitement du diabète © Giuseppe Mazza

Le bois, de couleur brun rougeâtre, présentant de bonnes caractéristiques de résistance et de durabilité est utilisé dans la construction, pour réaliser des embarcations, de beaux meubles, des parquets et des objets d’usage courant. Certaines parties de la plante sont utilisées en médecine traditionnelle dans les pays d’origine, en particulier dans le traitement du diabète ; les recherches en laboratoire dans ce sens, sur des extraits de plantes, ont donné des résultats dignes d’études plus approfondies.

L’arbre est l’emblème floral de Mahārāshtra, un état du centre-ouest de l’Inde.

Synonymes : Munchausia speciosa L. (1770) ; Lagerstroemia major Retz. (1779) ; Lagerstroemia munchausia Willd. (1779) ; Adambea glabra Lam. (1783) ; Adambea hirsuta Lam. (1783) ; Lagerstroemia flos-reginae Retz. (1788) ; Lagerstroemia reginae Roxb. (1796) ; Lagerstroemia hirsuta (Lam.) Willd. (1799) ; Lagerstroemia plicifolia Stokes (1812) ; Lagerstroemia augusta Wall. (1829) ; Lagerstroemia macrocarpa Wall. (1829) ; Murtughas hirsuta (Lam.) Kuntze (1891).

 

→ Pour apprécier la biodiversité au sein de la famille des LYTHRACEAE cliquez ici.

 

Les archives photographiques de Giuseppe Mazza

/l-259-1_lagerstroemia_speciosa
Photomazza : 70.000 colour pictures of animals and plants