Lecythis ollaria

Famille : Lecythidaceae

Texte © Pietro Puccio

 

 

Traduction en français par Michel Olivié

 

 

JPEG - 325 ko
La Lecythis ollaria atteint 30 m. Ses graines ont la plus grande concentration en sélénium du monde végétal © Giuseppe Mazza

Cette espèce est originaire du Venezuela où elle pousse dans les forêts tropicales sèches ou humides sur des sols particulièrement riches en sélénium.

Le nom du genre vient du grec "lekythos" qui désignait un vase servant à contenir de l’huile, par allusion à la forme des fruits. Le nom de l’espèce vient du latin "olla" = vase, la référence étant analogue.

Noms communs : monkey nut, monkey pot tree, paradise nut, pot tree (anglais), coco de mono, olla del mono, olleto (espagnol).

La Lecythis ollaria Loefl. (1758) est un arbre à feuilles caduques d’une hauteur pouvant atteindre 20 à 30 m, à l’écorce jaune rougeâtre et aux feuilles simples, entières, alternes, sessiles ou sub-sessiles, ovées à oblongues, de 5 à 9 cm de long et de 3 à 5 cm de large.

Les inflorescences sont des épis terminaux qui portent de nombreuses fleurs qui ont 6 sépales oblongs et concaves et 6 pétales spatulés, légèrement inégaux, concaves avec un bord recourbé et de couleur blanche. Le fruit est une pyxide (un fruit sec d’où, à maturité, se détache en partie supérieure une sorte de calotte dite opercule), déhiscente, à 6 lobes, ligneuse, de couleur marron, arrondie, de 3,5 à 6 cm de long et de 5 à 10 cm de diamètre, qui contient des graines marron, huileuses et riches en sélénium (jusqu’à 5 à 10 g par kg de poids sec chez les plantes poussant sur des terrains sélénifères).

On reproduit facilement cette plante au moyen de ses graines dont la capacité à germer est de courte durée. Le temps de germination varie de un à quatre mois et la première floraison survient aux alentours de la dixième année.

Cette espèce, peu cultivée en dehors de ses zones d’origine, a besoin d’une exposition en plein soleil, sauf pendant les toutes premières années de son existence, de sols profonds bien drainés et de températures moyennes de 25 °C ou plus. Elle est donc adaptée aux zones au climat tropical ou subtropical.

JPEG - 191 ko
Détail de l’inflorescence et du grand fruit pendant. La pyxide ligneuse est souvent utilisée pour réaliser divers articles artisanaux © Giuseppe Mazza

Les graines, dont le goût est excellent, sont récoltées et consommées localement ou utilisées pour en extraire l’huile qui est de couleur jaune pâle, dont le goût et l’odeur sont semblables à ceux de l’huile d’amande et qui est utilisée pour l’éclairage et la production de savons.

Le sélénium est un élément fondamental du régime alimentaire de l’homme mais il est toxique à des doses élevées. Les graines de la Lecythis ollaria contiennent la concentration de cet élément de loin la plus élevée dans une matière végétale. Leur consommation excessive peut provoquer des intoxications par accumulation qui s’accompagnent de nausées, de vomissements et de diarrhées suivis d’alopécie, de la perte du système pileux et de la perte ou de l’altération des ongles.

Le bois, dont la couleur va du jaune rougeâtre au marron foncé, a de très bonnes caractéristiques de dureté, de durée et de résistance aux insectes et est utilisé dans les constructions civiles pour la fabrication de poteaux et de structures immergées. La pyxide ligneuse est souvent employée pour réaliser divers articles artisanaux.

Synonymes : Lecythis ollaria L. (1759) ; Lecythis cordata O.Berg (1856) ; Eschweilera cordata (O.Berg) Miers (1874).

 

→ Pour apprécier la biodiversité au sein de la famille des LECYTHIDACEAE cliquez ici.

 

Les archives photographiques de Giuseppe Mazza

/l-243-1_lecythis_ollaria
Photomazza : 70.000 colour pictures of animals and plants