Lepanthes elegantula

Famille : Orchidaceae

Texte © Pietro Puccio

 

 

Traduction en français par Serge Forestier

 

 

JPEG - 132 ko
Lepanthes elegantula est une petite épiphyte d’Equateur. Tiges minces, de 5-8 cm, pourvues à l’apex d’une feuille de 2-5 cm. Inflorescences racémeuses, mesurant jusqu’à 15 cm, au rachis filiforme et 10-20 fleurs s’ouvrant en succession. Parmi les plus connues du genre pour sa facilité de culture et sa floraison presque continue © Giuseppe Mazza

L’espèce est originaire d’Equateur où elle pousse sur les arbres des forêts de montagne à une altitude voisine de 3000 m.

L’étymologie du nom de genre n’a pas été spécifiée par l’auteur ; selon certains, il pourrait être la combinaison des substantifs grecs “λεπίς” (lepis) = écaille et “άνθος” (anthos) = fleur, en référence à la forme des fleurs de nombreuses espèces.

JPEG - 80.2 ko
Sépales lancéolés à l’apex pointu, d’environ 1,5 cm de long et 0,7 cm de large © Giuseppe Mazza

D’autres pensent qu’il dérive de “λέπος” (lepos) = écorce et de “άνθος” (anthos) = fleur, étant donné que les plantes du genre vivent sur l’écorce des arbres.

Le nom spécifique est le diminutif de l’adjectif latin “elegans, antis” = élégant.

Lepanthes elegantula Schltr. (1915) est une espèce épiphyte de petite taille au court rhizome et aux minces tiges, haute de 5 à 8 cm, pourvue à l’apex d’une feuille dressée obovale-elliptique à l’apex tridenté, longue de 2 à 5 cm et large de 1 à 1,2 cm, coriace, de couleur vert intense.

Inflorescence racémeuse, mesurant jusqu’à environ 15 cm de long, au rachis filiforme portant de 10 à 20 fleurs, s’ouvrant en succession pour une longue durée, aux sépales de couleur rouge bordeaux et aux pétales et au labelle orangé rougeâtre. Sépales lancéolés à l’apex pointu, d’environ 1,5 cm de longueur et 0,7 cm de largeur, le dorsal uni à la base aux sépales latéraux, à leur tour unis sauf à l’apex. Pétales bilobés transversalement plus larges que longs, d’environ 2 mm de longueur, au lobe supérieur ovale et au lobe inférieur oblong, et labelle bipartite long de 1,7 mm.

Elle se reproduit par semis, in vitro, et par division, à partir de chaque section pourvue d’au moins 3 ou 4 tiges.

Orchidée miniature parmi les plus cultivées du genre pour ses fleurs relativement grandes, sa floraison presque continue et sa facilité de culture, nécessitant une exposition ombragée, des températures moyennes à élevées et une humidité ambiante constante ainsi qu’une bonne ventilation.

Les arrosages devront être réguliers et abondants de façon à maintenir le substrat constamment humide, mais sans stagnation, en utilisant de l’eau de pluie, de l’eau osmosée ou déminéralisée.

Fertilisation toutes les deux semaines du printemps à l’automne en utilisant de préférence un produit hydrosoluble équilibré, contenant des oligoéléments, au quart de la dose indiquée sur le mode d’emploi du fabricant. Elle peut être montée sur troncs, écorce ou radeaux de liège ou de racines de fougères arborescentes recouvert d’une couche de sphaigne, ou cultivée en pots ou en paniers sur un substrat drainant constitué de fragments d’écorce et de charbon de bois de calibre moyen avec ajout de sphaigne.

Transplantations et rempotages seront effectués, si nécessaire, à la reprise végétative.

L’espèce est inscrite à l’annexe II de la CITES (espèces dont le commerce est réglementé au niveau international).

 

→ Pour apprécier la biodiversité au sein de la famille des ORCHIDACEAE et trouver d’autres espèces, cliquez ici.

 

Les archives photographiques de Giuseppe Mazza

/l-256-2_lepanthes_elegantula
Photomazza : 70.000 colour pictures of animals and plants