Lepista flaccida

GIF - 5.4 ko

 

Texte © Pierluigi Angeli

 

 

Traduction en français par Jean-Marie Epitalon

 

JPEG - 123.9 ko
Lepista flaccida, comestible, pousse de l’été à l’automne dans les bois de conifères et feuillus © Giuseppe Mazza

Famille : (Tricholomataceae) R. Heim ex Pouzar,1983

Genre : Lepista (Fries) W.G. Smith, 1870

Sous-genre : Paralepista (Raithelhuber) M. Bon

Lepista flaccida (Sowerby) Patouillard, 1887

L’étymologie du terme “flaccida” dérive du latin “fláccidus” = flasque, pendant, mou, tombant.

Il est connu sous les noms communs de culumbina, cimballi, imbutino (entonnoir) en Italie ; clitocybe inversé en France ; clitocibe inverso in Spagna ; Fuchsige Rötelritterling, Röteltrichterling, Fuchsroter Trichterling en Allemagne, Tawny funnel cap en Angleterre.

Description du genre, sous-genre et section

Les espèces attribuées à ce genre ont un aspect tricholomoïde-clitocyboïde, plus ou moins de taille moyenne, avec la chair plus ou moins élastique et les lamelles qui se séparent facilement du chapeau (hétérogène), les spores crème rosé ou crème brunâtre en masse, finement verruqueuses-échinulées, épineuses ou rugueuses, cheilocystides presque absentes ou rares et espacées.

Le sous-genre Paralepista rassemble des espèces qui ont une forme clitociboïde, des lamelles très décurrentes, denses, peu séparables de la chair du chapeau, des spores blanches ou crème-rosé en masse, courtes ou subglobuleuses finement verruqueuses.

Description de l’espèce

Chapeau  : 4-10 cm, d’abord convexe, puis étalé et finalement déprimé au centre, en entonnoir ; mince marge, initialement enroulée, puis pendant longtemps recourbée vers le bas, enfin droite à pleine maturité, d’abord régulière puis ondulée ; la cuticule n’est pas séparable, lisse, onctueuse et brillante par temps humide, avec de fines fibrilles radiales plus évidentes vers la marge, glabre, souvent avec présence de taches sombres qui, se creusent en fossettes et se trouent, révélant la la chair sous-jacente plus claire ; la couleur est jaune-rouge, puis rouge-jaune tendant au rougeâtre, avec le vieillissement tendant vers le brun clair.

JPEG - 46.8 ko
Basides, basidioles (basides immatures) et spores de Lepista flaccida © Pierluigi Angeli

Hyménium  : lamelles très décurrentes sur la tige, serrées, étroites, irrégulières, certaines fourchues, arquées, ± facilement séparables de la chair du chapeau, intercalées de lamellules ; la couleur est d’abord crème puis jaune-ocre, rougissant à maturité.

Pied  : 3-6 × 1-1,5 cm, cylindrique, légèrement gonflé à la base, atténué en haut, évasé sous les lamelles, fibreux, dur, plein puis creux ; la surface porte de fines fibrilles longitudinales rougeâtres, la base est recouverte d’un feutrage blanc, qui rejoint typiquement le sol ; la couleur est blanc cassé, puis de la même couleur que le chapeau.

Chair  : mince, compacte, dure, fibreuse élastique, pas hygrophane, blanchâtre, brunâtre, odeur fongique, saveur douce un peu astringente.

Habitat  : pousse en été et en automne, soit dans les bois de conifères soit de feuillus.

Comestibilité  : comestible.

Microscopie  : spores globuleuses, ellipsoïdes, monoguttulées, verruqueuses, 3,85-5,5 × 3,3-3,8 μm. Basides claviformes, à 2-4 stérigmates, avec des anses d’anastomose, 21,4-28,6 × 5-6 μm.

Remarques  : il s’agit d’ un champignon très commun, qui pousse généralement en files irrégulières ou en touffes, avec plusieurs individus joints à la base. Il peut être confondu avec Lepista gilva (Persoon : Fries) Roze, qui lui, a un chapeau de couleur plus claire, la surface d’abord lisse puis marbrée de taches surtout vers la marge et plus ou moins zonée. Une autre confusion est possible avec Clitocybe gibba (Persoon : Fries) P. Kummer, mais ce dernier a un chapeau très déprimé, en forme d’entonnoir, lisse, des lamelles qui ne se séparent pas de la chair du chapeau, une odeur cyanique, des spores blanches en masse, petites et lisses.

Synonymes : Agaricus flaccidus Sowerby 1799 (basionimo) ; Lepista inversa (Scopoli : Fries) Patouillard ; Clitocybe inversa (Scopoli : Fries) P. Kummer ; Clitocybe flaccida (Sowerby) P. Kummer.

 

→ Pour des informations générales sur les champignons voir ici.

→ Pour apprécier la biodiversité des CHAMPIGNONS et trouver d’autres espèces, cliquez ici.

 

Les archives photographiques de Giuseppe Mazza

_L-216-1_Lepista_inversa
_L-216-2_Lepista_inversa
Photomazza : 70.000 colour pictures of animals and plants