Leucospermum reflexum

Famille : Proteaceae

Texte © Pietro Puccio

 

 

Traduction en français par Michel Olivié

 

 

JPEG - 110.9 ko
Le Leucospermum reflexum a des inflorescences orange à cramoisi mais est souvent cultivé pour sa variété jaune © Giuseppe Mazza

Cette espèce est originaire de l’Afrique du Sud où elle pousse dans la province du Cap occidentale sur les monts Cedarberg qui sont caractérisés par un climat aux hivers frais et humides et des étés chauds et secs, principalement près des cours d’eau.

Le nom du genre est issu de la combinaison des termes grecs « leukos » = blanc et « sperma » = graine, par référence à la pellicule charnue et blanchâtre qui recouvre les graines ; le nom de l’espèce dérive du latin "reflexus, a, um" = plié en arrière, replié, par référence aux fleurs.

Noms communs : rocket pincushion, skyrocket leucospermum, sky-rocket pincushion (anglais), perdekorp (afrikaans).

Leucospermum reflexum H. Buek ex Meisn. ( 1856 ) est un arbuste ou petit arbre sempervirent d’une hauteur pouvant atteindre environ 4 m, aux branches densément velues quand elle sont jeunes et aux feuilles simples, sessiles, disposées en spirale, coriaces, d’elliptiques à oblancéolées, de couleur gris vert, recouvertes d’une épaisse toison grise, longues de 3 à 5 cm et larges de 0,5 à 1,5 cm, avec 2 ou 3 dents glandulaires à l’apex.

Les inflorescences sont solitaires, terminales et de 8 à 10 cm de diamètre. Elles sont soutenues par un involucre formé de courtes bractées imbriquées et portent une multitude de fleurs qui sont droites au début puis recourbées vers le bas et sont constituées d’un périanthe tubulaire formé de 4 tépales pétaloïdes et d’un long style dont la couleur va de l’orange foncé au rouge cramoisi. Elles sont riches en nectar qui attire les pollinisateurs, en particulier des oiseaux. Le fruit est un akène , long d’environ 0,8 cm, recouvert d’une pellicule charnue ( l’élaiosome ) particulièrement appréciée des fourmis qui en favorisent la dispersion. On reproduit cette plante au moyen de ses graines que l’on sème dans un terreau sableux particulièrement drainant ou directement sur place en automne. Une amplitude thermique journalière d’environ 10 °C favorise leur germination, la floraison débutant à partir de l’âge de trois ans.

Il existe une variété à fleurs jaunes, présente dans la nature en peu d’exemplaires , mais très cultivée et appréciée.

Leucospermum reflexum H. Buek ex Meisn. var. luteum Rourke (1977).

C’est une espèce de grande valeur ornementale du fait de son feuillage et plus encore de ses inflorescences à la forme inhabituelle. Elle est cultivable en plein soleil dans des zones au climat tempéré de type méditerranéen aux hivers doux et humides et aux été chauds et secs. Elle n’est pas adaptée aux zones aux étés chauds et humides où elle est facilement sujette au pourrissement. Les plantes adultes peuvent supporter épisodiquement des valeurs minimales de température jusqu’à environ -4 °C et des périodes de sécheresse.

Elle a besoin de sols particulièrement drainants, sableux ou pierreux, légèrement acides et pauvres, en particulier en phosphore. Il est utile d’effectuer des tailles après la floraison afin de lui donner un port plus compact et bien fourni.

Elle s’adapte aussi à la culture en pots, à condition qu’ils aient plutôt une grande capacité, sur des substrats ayant les caractéristiques indiquées plus haut. Les inflorescences durent longtemps, même coupées, et pour cette raison elles sont utilisées dans les compositions florales.

 

→ Voir aussi l’article sur le genre Leucospermum.

→ Pour apprécier la biodiversité au sein de la famille des PROTEACEAE et trouver d’autres espèces, cliquez ici.

 

Les archives photographiques de Giuseppe Mazza

_L-120-19_Leucospermum_reflexum
Photomazza : 70.000 colour pictures of animals and plants