Licuala orbicularis

Famille : Arecaceae

Texte © Pietro Puccio

 

 

Traduction en français par Claude Leray

 

 

JPEG - 242.5 ko
Natif de Bornéo, Licuala orbicularis est un des palmiers les plus spectaculaires avec des feuilles rondes d’un mètre, portées par un pétiole fin de 1,5 m. Le stipe est souterrain ou juste émergent © Giuseppe Mazza

Ce palmier est originaire de Bornéo (au sud-ouest du Sarawak) où il pousse dans les sous-bois des forêts pluviales, du niveau de la mer jusqu’à environ 500 m d’altitude.

Le nom de genre provient du nom local "leko wala" donné à ce genre de palmiers dans les îles Moluques ; le nom d’espèce est l’adjectif latin "orbicularis" = circulaire, en référence à la forme de la feuille.

Noms communs : parasol palm (anglais) ; palmier parasol (français) ; biris, biru balat, biru bulat, biru ruai, berupat (Sarawak) ; daun nisang, gereneh (Singapour).

Licuala orbicularis Becc. (1889) est une espèce monoïque solitaire à croissance lente avec un stipe souterrain mince ou juste émergent. Les feuilles, avec un pétiole mince équipé d’épines clairsemées de longueur décroissant vers l’apex, ont jusqu’à environ 1,5 m de longueur chez les plantes adultes, elles sont palmées, indivises, presque circulaires et plates, d’environ 1 m de large, plissées avec des bords légèrement ondulés et dentés, coriaces, de couleur vert intense brillant. Les inflorescences entre les feuilles (interfoliaires) sont initialement dressées, puis incurvées avec les fruits, jusqu’à environ 1 m de long, avec des fleurs hermaphrodites blanchâtres disposées en spirale. Les fruits sont globuleux, de 1,2 cm de diamètre et rouges à maturité.

Ce palmier se reproduit par graines, préalablement débarrassées de la pulpe et maintenues dans de l’eau tiède pendant deux jours, elles doivent être disposées dans un terreau aéré riche en matière organique maintenu humide à la température de 25-28 °C, les temps de germination pouvant varier de quelques mois à un an.

C’est un des palmiers les plus spectaculaires dans l’absolu, mais assez rare en culture du fait de la mauvaise disponibilité des semences et de ses exigences particulières de culture. Il est cultivable en plein air exclusivement dans les zones climatiques tropicales et marginalement subtropicales caractérisées par des températures élevées, non inférieures à 22 °C pour une meilleure croissance, et dans une grande humidité. Il lui faut une position semi-ombragée à ombragée, à l’abri des vents, et des sols riches en matières organiques, bien drainés, légèrement acides et maintenus constamment humides. De plus, il peut être cultivé en pot pour la décoration des serres et des jardins d’hiver, en utilisant pour les arrosages de l’eau non calcaire et une fertilisation périodique avec un produit équilibré, avec des microéléments sous forme de chélates, avec la moitié des doses suggérées sur l’emballage. Pour la décoration des espaces intérieurs, le principal obstacle est une humidité insuffisante, celle ci pouvant être augmentée par des nébulisations fréquentes avec de l’eau de pluie, ou de l’eau pure obtenue par osmose inverse, à température ambiante, et en plaçant la plante sur une grande soucoupe à pot de fleurs, remplie d’argile expansée baignant dans l’eau, de manière à ce que le fond du pot ne soit pas en contact avec celle-ci afin de créer un microclimat humide.

JPEG - 250.1 ko
Inflorescences entre les feuilles avec des fleurs hermaphrodites blanchâtres disposées en spirale. Initialement érigées, longues de 1 m, elles se courbent avec les fruits © Giuseppe Mazza

Les feuilles sont utilisées localement pour emballer des aliments, fabriquer des chapeaux, des parapluies et d’autres objets d’artisanat, mais aussi comme abris provisoires contre le soleil et la pluie, et dans les compositions florales.

Synonymes : Pritchardia grandis H.J.Veitch (1885) ; Licuala veitchii W.Watson ex Hook.f. (1889).

 

→ Pour apprécier la biodiversité au sein de la famille des ARECACEAE et trouver d’autres espèces, cliquez ici.

 

Les archives photographiques de Giuseppe Mazza

/l-249-1_licuala_orbicularis
Photomazza : 70.000 colour pictures of animals and plants