Manettia luteorubra

Famille : Rubiaceae

Texte © Pietro Puccio

 

 

Traduction en français par Florence Picavet

 

 

JPEG - 49 ko
Herbacé grimpante tropicale à croissance rapide © G. Mazza

Manettia luteorubra (Vell.) Benth. (1850) est originaire des forêts tropicales du Brésil, d’Argentine, du Paraguay et d’Uruguay.

Le genre a été dédié au botaniste italien Saverio Manetti (1723-1785), directeurr du Jardin Botanique (appelé “Giardino dei Semplici”) de Florence. Le nom de l’espèce est une combinaison des mots latins « luteus » = jaune et « ruber »= rouge, en référence à la couleur des fleurs.

Les noms communs sont : « firecracker vine », « brazilian firecracker », « candy cane vine », « candy corn vine », « cigar flower », « twining firecracker » (anglais) ; « manettie », « manettie flammée », « manettie jaune-rouge » (français) ; « manettie », « kleine röhren », « rotgelb », « zigarettenblümchen », « feuerwerkspflanze » (allemand).

Herbacée grimpante, sempervirente et à croissance rapide, pouvant atteindre une longueur de 3,5 m. Elle présente des feuilles vertes, ovales, larges de 7 à 10 cm. Elles sont vert émeraude, rugueuses au toucher. Fleurs solitaires à l’aiselle des feuilles, tubulaires, longues de 2,5 à 3,5 cm, légèrement élargies à la base, de couleur rouge vif, avec des lobes et des gorges jaunes. Toutes les parties de la plante sont recouvertes d’un fin duvet. Le fruit est une capsule contenant les graines ailées. Cette plante se reproduit par semis ou par bouturage.

Grimpante adaptée aux climats tropicaux et subtropicaux, où elle fleurit pratiquement constamment. À cultiver de préférence en exposition ombragée sur des sols maintenus humides et à tendance acide. Etant donné la rapidité de croissance, dans les zones climatiques plus froides elle se cultive comme une plante annuelle ou en pot pour la culture en serre ou en la décoration d’intérieur. Dans la nature, les fleurs sont souvent « visitées » par les colibris.

Synonymes : Guagnebina luteorubra Vell. (1829) ; Manettia bicolor Paxton (1843) ; Adenothola bicolor (Paxton) Lem. (1846) ; Manettia filicaulis Wawra (1881) ; Lygistum luteorubrum (Vell.) Kuntze (1891) ; Lygistum pubescens (Cham. & Schltdl.) Kuntze (1891) ; Manettia paraguariensis Chodat (1899) ; Manettia inflata Sprague (1904) ; Manettia quinquenervia Sprague (1905) ; Manettia bradei Standl. (1931) ; Manettia samuelssoniana Standl. (1931) ; Manettia luteorubra var. paraguariensis (Chodat) I.C.Chung (1967).

Les archives photographiques de Giuseppe Mazza

_M-168-3_Manettia_inflata
Photomazza : 70.000 colour pictures of animals and plants