Medinilla magnifica

Famille : Melastomataceae

Texte © Pietro Puccio

 

 

Traduction en français par Serge Forestier

 

 

JPEG - 69.2 ko
Medinilla magnifica est un arbuste épiphyte mesurant jusqu’à 2 m de haut © G. Mazza

L’espèce est originaire des Philippines (Luçon, Mindanao, Mindoro, Negros et Panay), où elle pousse dans les forêts humides collinaires et montagneuses, entre 300 et 1400 m d’altitude.

Le genre est dédié à José de Medinilla y Pineda, gouverneur des îles Mariannes dans la première décennie du XIX° siècle ; le nom d’espèce est le terme latin “magnifica” = magnifique, splendide, en référence évidente.

Noms communs : kapa-kapa (Philippines) ; chandelier bush, chandelier tree, jungle chandelier, malaysian orchid, pink lantern, rose grape, showy medinilla (anglais) ; médinilla magnifique (français) ; medinila, uva-rosa (portugais) ; medinila (espagnol) ; medinille (allemand).

Medinilla magnifica Lindl. (1850) est un arbuste sempervirent, mesurant jusqu’à 2 m de haut, aux branches ligneuses à section presque quadrangulaire et aux touffes de soies rigides caduques, longues de 1 cm, aux nœuds ; elle croit en tant qu’épiphyte sur les arbres, enfonçant ses racines dans les détritus végétaux qui se sont accumulés dans les cavités, ou sur le sol dans les clairières.

Les feuilles sont opposées, sessiles (privées de pétiole), vert sombre brillant, coriaces, oblongues-obovales, mesurant jusqu’à 35 cm de long et 25 cm de large, à l’apex pointu et aux nervures évidentes de couleur blanchâtre.

Inflorescences en racèmes terminaux pendants très ramifiées, mesurant jusqu’à 45 cm de long, aux grandes bractées roses décidues, quatre à chaque nœud, longues de 3 à 10 cm ; les fleurs, de 2 cm de diamètre et 4 cm de longueur, s’ouvrant en succession pour environ deux mois, sont de couleur rose intense avec 5 pétales et 10 étamines jaunes.

Les fruits sont des baies globuleuses de couleur pourpre d’environ 6 mm de diamètre contenant de minuscules graines. La plante se reproduit facilement par graines, à placer à la surface du substrat, ou simplement sur de la sphaigne, maintenue humide, ou par bouturage en atmosphère confinée, à une température de 24 à 26 °C.

Le nom d’espèce est particulièrement approprié pour cette plante à la floraison spectaculaire et aux grandes feuilles brillantes, cultivable dans les régions tropicales et marginalement subtropicales humides, à la lumière solaire tamisée ou sous un ombrage partiel et à l’abri du vent, avec des températures minimales qui ne devront pas descendre au-dessous de 10 °C.

L’humidité ambiante devra être constamment élevée et les arrosages fréquents pendant la période végétative, plus espacés en hiver, mais sans laisser sécher complétement le substrat qui doit être poreux, léger, riche en substances organiques et avec ajout de sable siliceux, autour de 30 %, pour un meilleur drainage, la plante étant particulièrement sensible à la stagnation d’humidité.

JPEG - 108.6 ko
Les inflorescences sont des racèmes pendants, longs jusqu’à 45 cm, aux grandes bractées roses décidues © Giuseppe Mazza

Par ses caractéristiques ornementales elle est souvent commercialisée en pots pour la décoration d’intérieur, bien que, par ses exigences en matière d’humidité, elle soit plus adaptée à une serre chaude-humide qu’à un appartement, dans lequel, pour ces raisons, elle a généralement une vie brève, à moins de lui réserver une attention appropriée.

Elle doit être placée dans un endroit où elle peut recevoir le maximum de luminosité, voire quelques heures de soleil direct le matin, avec un substrat tel qu’indiqué ci-dessus ; la température idéale devra être élevée (24 à 28 °C), sauf pendant une courte période en hiver pendant laquelle la température devra descendre à 16-18 °C et le substrat devra être laissé partiellement sécher afin de stimuler la floraison ; à l’annonce de celle-ci la température et les arrosages seront augmentés.

L’humidité ambiante est essentielle et elle devra être aussi élevée que possible ; pour l’augmenter, outre le système du large récipient rempli de graviers ou de billes d’argile expansé constamment humides sur lequel reposera le pot, mais sans contact direct avec l’eau, on devra effectuer des nébulisations quotidiennes avec de l’eau non calcaire à température ambiante.

Les arrosages devront être réguliers du printemps à l’automne, de façon à maintenir le substrat constamment humide mais non détrempé, réduits en hiver, la période de repos, de façon à laisser sécher seulement la couche superficielle, tout en maintenant constamment une humidité ambiante élevée.

Les apports d’engrais sont utiles, avec des produits hydrosolubles à haute teneur en phosphore (typiquement 10-20-10), à la moitié de la dose conseillée, toutes les deux ou trois semaines, excepté pendant la période de repos. Compte tenu du poids de l’inflorescence, il pourra être nécessaire de prévoir un support adapté. Les éventuelles tailles destinées à contenir les dimensions, seront effectuées après la floraison.

 

→ Pour apprécier la biodiversité au sein de la famille des MELASTOMATACEAE cliquez ici.

 

Les archives photographiques de Giuseppe Mazza

_M-33-1_Medinilla_magnifica
_M-33-4_Medinilla_magnifica
Photomazza : 70.000 colour pictures of animals and plants